GR 20 en 5 jours : ca, c'est fait !

Modérateur: Equipe Comptes rendus

GR 20 en 5 jours : ca, c'est fait !

Messagede nicolasgasgas le Mer 25 Juil 2012 09:18

Hola,

suite a l'echange ci-dessous ayant eu lieu dans les vespasiennes mensuelles (aka ZOBS 2012
le bien nomme), ou il etait question de savoir qui de la marche a pied de poule ou de l'oeuf
de course etait avant (ou un sujet hautement drosophylosophiquement kafkaien du meme
genre. En clair, les mouches serraient les fesses ...), eut lieu une petite digression dont
je fus l'instigateur (ho le vilain !), reprise a la volee par Manitas (ho le GROS vilain !),
enfouie au plus profond des tenebres zobimetriques, et deterree plusieurs mois plus tard
par moi (encore, a croire que j'y prends gout ...) pour en faire jaillir, telle la chenille se muant
en papillon, le petit texte ci-dessous ... Avant d'etre ici, c'etait la.

Manitas, il y a bien longtemps, a écrit:
nicolasgasgas a écrit:- en juillet, je vais faire le GR 20 en rando-course,
sur 5 jours : sac leger type ultra-trail avec brosse a dents inside, baskets, batons creme solaire.
Pour moi, c'est un entrainement, et meme si je passerai plus de temps a marcher qu'a courir,
je le compte dans zobimetre ...


je lis ça et je me rappelle ...

Il y a quelques années , j'ai participé à la 2 ème édition du GR 20 qui était organisé sur 5 jours

Alors , je te souhaite bonne chance Nicolas mais surtout raconte moi ça parce que le faire en 5 jours
n'est pas à la portée du premier venu avec des conditions météo clémentes


Done !

Bon, ma compagne et moi ne l’avons pas fait en 5 jours, ni en 6, mais en 5 et demi (et des demis, on
s’en est enfiles quelques uns sur la semaine). Question de logistique : arrives a Calvi a 14h, on n’allait
pas attendre le lendemain pour commencera trottiner (heu, marcher plutot …). Ca serait rentre en
5 jours secs (cf le decoupage), mais on etait en vacances …

Un pote qui completait notre trio est parti 1 journee apres et a boucle l’affaire en 4 jours et demi.

Tout ceci meriterait un bon gros CR des familles, mais je n’en ai ni le temps ni le courage …
Au total (donnees GPS couple a un alti barometrique, salut Cloclo …) : 180Km / 12000m+/-.
Les 16 etapes officielles ici, en bas de page, pour mieux suivre.

Comme je suis une grosse feignasse, je n’ai pas le courage de mettre mes photos, mais
vous en trouverez des tres bien ici.
C’est pas ma bouille a moi, pas mon groupe a moi non plus mais celui de la course dont
je parle plus bas (d’ou la presence de kines, podos, … etc). Par contre, les paysages sont
les bons et les photos meilleures que les miennes (notamment celles ou l’on voit le chemin
en rase-motte …). Merci Hans !

Ce qui nous a permis d’aller au bout dans de bonnes conditions (pas de bobos, pas de passages
a vide … meme si quelques parties ont semble bien longues) :
- Une bonne preparation physique : on habite a Grenoble, on randonne tous les weeks ends,
et quand on ne randonne pas, on fait du velo en montagne, ou des gros trails. Bref, le deniv
n’est pas un probleme.
- Une bonne prepa logistique : sac a dos 10l / 5Kg avec la flotte, avec dedans veste montagne
(500g), gants/cagoule, T-shirt manches longues, micro-polaire, cuissard long, 2e chaussettes,
maillot de bain, serviette, sac a viande, camel back, bouffe, appareil photo, GPS/piles (400g au total !),
photocopies de cartes, telephone, savon, brosse a dents. Le pote etait plus leger de 1Kg, en tablant
sur une meteo chaude (coupe-vent 150g / 2e short / 2e T-shirt manches courtes / micropolaire
sans manches, pas de GPS, pas d’appareil photo).
- Un decoupage “raisonnable”, en sachant que le debut est le plus dur techniquement. Donc
3 petites journees pour commencer, et 3 grosses journees pour (se) finir.
- Un rythme raisonnable : j’ai couru une fois 300 metres en descente, pour rattraper ma compagne
apres avoir pisse. Et c’est tout ! Meme pas couru sur le plat du lac de Nino (pourquoi courir 3 Km
quand les 177 autres Km sont faits en marchant ?). On n’a pas accelere en montee (max 600 m/h),
on n’a pas pas accelere en descente, on a pris le temps de faire des pauses (15’ le matin, 45’ le
midi, 15’ l’aprem), on a bu, on a mange, on a regarde le paysage (quand le terrain le permettait).
- Un depart TRES matinal : 5h30 en general (lever du jour), parce que les km du matin sont plus
faciles que ceux de l’aprem, parce qu’il fait moins chaud … et parce que comme ca on a le temps,
donc pas de stress pour arriver a l’heure de la bouffe le soir !
- On ne s’est pas perdus (juste un petit loupe apres Pietra Piana, qui a occasionne 100 de D+
en rab), on a optimise le trace (pris des variantes pour diminuer le nombre de kils, quitte a
faire un de D+ en rab : de toute facon vu le terrain, ca n’avance pas plus vite sur le plat qu’en
montee, tout est question de taille des cailloux …), notamment en passant sur les cretes
entre Pietra Piana et Onda, au lieu de descendre et remonter (mais les cretes, c’est pas
plat non plus, et en general il faut mettre un peu les mains).
- On a eu une super meteo : grand soleil tous les jours, 30 degres sur la plage, probablement
dans les 20 degres en montagne, avec un peu de vent (beaucoup vers Usciulu !) mais en
general pas trop.

Un petit resume de l’affaire quand meme :

Dimanche 8 juillet :
Calenzana – Orto Piubu (13Km / 1600m+ / 350m-, 3h40, dont 20’ de pauses).
Depart a 15h00, en plein cagnard. Pas grave, on n’etait pas presses. Enfin, on le croyait
parce que la soupe etait servie au refuge a 18h30 … On l’a eue quand meme (patronne
tres sympa).
Etape facile, la plus facile. Chemin roulant en regard de ce qui allait suivre …
On discute un peu avec les gens, qui envient notre petit sac. Certains ont 21Kg sur
le dos et commencent deja a en baver. Et c’etait l’etape la plus facile …
A savoir : sur le GR 20, on ne peut pas camper ailleurs que pres des refuges (ou des
bergeries), c’est payant (8E sous la tente au lieu de 11E dans le refuge), on peut
desormais reserver les refuges (et hotels) a l’avance, ils vendent de quoi se
restaurer (y compris fruits et legumes pour certains !). Alors pourquoi partir
avec tente/duvet/rechaud, si ce n’est gagner pour 20E par jour si l’on se fait la bouffe
du soir (et encore, beaucoup bouffent au refuge le soir !) … que l’on recupere facilement
si on fait le GR en 8 jours en lieu de 16 avec un sac bien plus leger ? Perso, j’aime bien le
gros sac quand je suis en autonomie et que je campe au milieu de nulle part, mais sinon,
vive le 10 litres !

Lundi 9 juillet :
Orto Piubu – Haut Asco (14Km / 1600m+ / 1600m- / 6h40 dont 1h25 de pauses).
Depart a 6h00, pour eviter le cagnard.
Etape TRES difficile (cumul de 2 etapes classiques), surtout les 8 premiers kils jusqu’a
Caruzzo, … et les 7 derniers (dalles en pente, descente pourrie sur Haut-Asco).
On pensait mettre 4h pour 11Km prevus (trace GPS) : c’etait sans compter la technicite
du terrain (des rochers de partout), et la simplification del a trace GPS sur 500 points
seulement, qui ne prenait pas en compte tout un tas de petits lacets.
Neanmoins, on est arrives vers 12h30 au resto, en parfait etat de marche. Pour se refaire,
biere ,omelette frites, glace. Et piscine tout l’apres-midi (c’est pour ca que je considere
que ca pouvait rentrer en 5 jours : le cumul avec les 3h40 de la veille nous aurait juste
prives de piscine mais ne presente pas d’impossibilite physique …).
Le soir, surprise, un groupe de coureurs (30) arrive. L’integrale du GR 20, organisee par
Cap Horn. Ils sont partis de Calenzana le matin, et sont deja un peu secoues. Faut dire
que le depart a eu lieu a 8h : c’est definitivement trop tardif ! Je connais l’organisateur
pour avoir deja faire le GR11 avec lui en 2002, parcours de repli a la place du GR 20 prevu
initialement, mais difficile a mettre en place a l’epoque (quelques soucis avec les locaux).
J’avais garde un souvenir tres mitige de ce GR 11, qui avait ete prepare a l’arrache …
Visiblement, la, l’organisation est serieuse : un coureur m’a montre leur road book, tres
bien fait (on n’en n’avait pas eu pour le GR 11, et des infos de distance / deniv tres tres
apporximatives … Genre 30% a 50% d’erreur …. Bon, le GPS n’etait pas aussi repandu).
Sur ce coup, ils savent ou ils vont …
Et on est visiblement partis pour courir en parallele : leurs etapes et les notres sont quasi
identiques … sauf que nous decollons a 5h30 au lieu de 7h ou 8h … et que nous portons tout
notre (petit) matos. On se reverra a Vergio, Vizzavone, Usciulu et Bavella (mais la nous
tracerons sur Conca alors qu’ils feront Bavella – Conca le lendemain).
Good luck les “grandes chaussettes” !

Mardi 10 juillet :
Haut Asco – Col de Vergio (23Km / 1750m+ / 1750m- / 11h00 dont 4h20 de pauses,
2h30 dans une piscine a la pause du midi histoire de profiter de la vie).
Depart 5h30.
Longue montee au frais vers le cirque de la solitude. Cirque de la solitude passe vers
7h00 du mat : au frais, tous seuls, personne dedans a part quelques chevres des
montagnes. C’est comme ca que j’aime la rando ! Les bouchons dans les chaines,
merci …
Etape pas tres difficile, un cirque de la solitude tres bien equipe, et avec seulement 5Kg
sur le dos, ca passe facile. Une descente sur Vergio un peu longuette mais roulante,
et pleine de piscines partout. Ca serait dommage de ne pas en profiter ! Sinon,
on serait encore arrives a 13h00, mais pas de piscine a Vergio, contrairement a Asco.
Les premieres “grandes chaussettes” nous doublent vers 13h quand on est en train
de bronzer a la piscine. Z’ont pas l’air d’envoyer du gros malgre un chemin courable
a cet endroit la. Faut dire qu’il fait chaud, qu’ils ont la grosse etape de la veille dans
les pattes, et que les jours suivants seront rugueux aussi …
Vers 18h00, notre pote “4 et demi” nous rejoint a Vergio. Il a cumule nos lundi/mardi
mais arrive tres frais : il est parti a 6h, a profite des piscines lui aussi, n’a pas couru non
plus, a part la derniere descente. Par contre il a faim le bougre !
Demain, “fini les vacances !” comme il nous dit en arrivant : on a 3 etapes de 40 a
45Km devant nous … et le terrain, repute plus roulant vers le sud, ne le sera pas tant
que ca …

Mercredi 11 juillet :
Col de Vergio – Col de Vizzavone (42Km / 2600m+ / 2900m- / 13h20 dont 2h15
de pauses, 45’ a Pietra Piana le midi).
Depart a 5h00 (de plus en plus tot !), mais c’est trop tot : il fait encore nuit,
ca part en foret, on n’y voit pas grand-chosemalgre les frontales ...
Etape facile le matin (chemin roulant, lac Nino ultra plat, breche de Capitello
pas bien dure malgre quelques chaines) mais une fin penible (descente sur
Vizzavone pas roulante du tout, un peu comme si on descendait dans un lit
de torrent asseche avec plein de gros cailloux ronds, sur 7Km. On a mis 2h,
et ca ne faisait que descendre !).
La veriante par la crete apres Petra Piana nous a permis de gagner du km et
du temps. Cote D+/D-, c’est kif kif.
Les premieres “grandes chaussettes” nous rattrapent seulement dans la
derniere montee, vers 16h00, apres le refuge d’Onda. Seuls 4 ou 5 ont passe
la barriere horaire placee sous le refuge d’Onda. Comme l’organisation est souple,
certains ont pris le depart sous Onda et font juste la montee/descente sur Vizzavone.
Le soir, on est au meme gite (Foce), mais notre trio mange avant, et a part (c’est
plus calme … et on decolle plus tot le lendemain matin !).

Jeudi 12 juillet :
Col de Vizzavone – Usciulu (43Km / 2700m+ / 2050m- / 12h25 dont 2h10 de pauses,
55’ au col de Verde le midi).
Depart a 5h45, on a trainasse ce matin. La veille, la patronne de l’hotel nous a
donne un topo papier qui indique comment rejoindre le GR 20 au plus court (pas
besoin de descendre a Vizzavone meme). Ca nous arrange, on a bien assez de taf
au programme.
Une matinee encore assez roulante, presque a plat, en sous-bois, jusqu’au refuge
de Campanelle. Petit break casse-croute, et on monte et redescend sur le col de Verde.
Descente roulante pour une fois.
Pain, fromage, copa, coca, remplissage camel back et c’est reparti pour Prati, 600m plus
haut. Les premieres “grandes chaussettes” nous ont double pendant la pause dejeuner.
Z’ont pris leur temps eux aussi de bien casser la croute : il y a certes un chrono, mais ca
n’est pas leur soucis principal, et il ont bien raison. Leur soucis, c’est de passer les
barrieres horaires, et d’arriver au bout. D’ailleurs a Prati l’un d’eux nous dit “Maintenant
qu’on a passe la barriere, on peut prendre le temps de vivre !”.
Apres Prati, on passe dans le ventilo, sur les cretes de Bianca. Ca souffle la-haut !
Au sommet, il y a un trou qui fait effet venturi : je m’approche un peu, pas trop.
J’ai du mal a tenir debout, et peur de me faire aspirer et rejeter de l’autre cote.
On arrive tranquillement a Usciulu pour la soupe. Demain, c’est la derniere …
On est un peu fatigues, mais rien d’extreme : on a connu bien pire sur de gros ultras
(GRR ou Andorre, qui partent betement a minuit … et moi, la nuit, j’aime dormir). Aucune
douleur particuliere, pas de mal au genou significatif, pas d’ampoule : serait-ce facile quand
on prend son temps ?
D’autres amis a “grandes chaussettes” arrivent a Usciulu pendant le repas du soir.
Bizarre, je pensais qu’ils devaient descendre a droite vers Cozano. Mais non, ils ne se sont
pas perdus. Il leur reste 7 ou 8 kil, don’t beaucoup de descente, pour rejoindre leur soupe.
On les voit repartir a 6, bien couverts pour la crete, la fontale sur la tete …
Courage les gars (et les filles) !

Vendredi 13 juillet (ce soir c’est la quille !) :
Usciulu – Conca (46Km / 2100m+ / 3500m- / 14h20 dont 2h40 de pauses,
55’ le midi au col de Bavella).
Etape “globalement” descendante, avec l’Incudine au programme le matin comme seule
vraie bosse. Theoriquement il y avait seulement 1600m+ sur la carte et 3200m- (faut bien
redescendre un jour) … Oui mais …
Jusqu’a l’Incudine, c’est du gateau. On part d’Usciulu par les cretes, magnifique lumiere
du petit matin (20 photos en 1h !), on bascule sur la plaine des Cochiones, facon pampa
argentine, on remonte l’Incudine par un bon chemin et on redescend sur Asinau … par
un truc assez vertical, en dalles bien pentues. Comme je n’aimerais pas le faire avec
20Kg sur le dos ! Un petit break a Asinau et normalement ca deroule jusqu’au col de
Bavelle. En fait, ca ne deroule rien du tout : des cailloux, des cailloux, des cailloux.
Et des petites bosses, et des racines, et des trucs ou il faut mettre les mains. Pourtant
ca avait l’air cool sur la la carte. On avait hesite a prendre la variante alpine dans les
aiguilles de Bavella, mais ca promettait d’etre plus technique, et bien que plus court,
on pensait y mettre plus de temps. Pas si sur a la reflexion …
On finit par arriver a Bavella, au milieu des bagnoles … On passe devant le staff d’arrivee
de la course. J’avoue que j’aurais apprecie qu’ils nous felicitent, bien qu’on fasse le
truc en OFF, sans eux. On est toujours la, avec notre (petit) barda. J’aurais trouve sympa
de nous donner un T-shirt “finisher” (on etait a 17 bornes de l’arrivee), meme si on n’a pas
fait la course officielle (on ne savait pas avant de partir qu’elle existait, et c’etait vraiment
pure coincidence : aucune concurrence la-dedans). Ca aurait ete un beau geste …
Je suis sur que des gars comme JBJ ou Lolo07 l’auraient fait … Dommage … J’ai beau les
appeler “les grandes chaussettes”, j’ai du respect pour les concurrents qui ont participe
a cette integrale : beaucoup sont moins aguerris que nous, et c’est pour ca qu’ils partent
avec une organisation. J’ai fait pareil il y a 10 ans, et meme avec une organisation officielle,
je partais bien plus dans l’inconnu, avec mes 3 marathons et mes 5 semis, que cette annee
en OFF, avec le paquet de rando et trails que j’ai effectues depuis. Beaucoup sont dans la
situation ou j’etais il y a 10 ans, ils souffrent plus nous, arrivent avec ampoules, mal aux
genoux, le dos brule par le sac. Les kines et podos ont du boulot … Sur 30 je pense que seuls
6 ou 8 auront boucle toutes les etapes. Mais ils engrangent de l’experience, se font plaisir,
forment un bon groupe. Certains sont la pour la deuxieme fois, apres avoir connu l’echec
precedemment. Et ils sont sympas en plus, bon esprit.
Allez, tiens, un petit coup de pub quand meme, T-shirt finisher ou pas, parce que les participants avaient
l’air d’etre contents de l’orga, et que ca peut rendre service a qui ici voudrait se lancer sur le GR 20 en 6 jours
sans avoir a se soucier de la logistique, ou tout simplement pour le faire en groupe : c’est la.

Bon, un plat de pates, une crepe, un coca et c’est reparti pour la derniere apres-midi.
Il paraitrait que cette partie Bavella-Conca avait ete bouclee en 2h l’an dernier par le
premier concurrent de la course (une cocurrente d’ailleurs), alors, hein, si on met 3h,
ca sera bien le maximum, non, vu comment on est forts ?
Ouais ben non en fait … C’est super beau (encore 30 photos dans l’apres-midi !), beaucoup
en foret de pins, la baie de Porto Vecchio en arriere plan un coup, les aiguilles de Bavelle
dans le dos (ou devant, selon les virages). Mais une fois de plus c’est pas roulant du tout.
Alors pour faire ces malheureux 17 kilometres (qui en font 18, mais est-ce important ?),
ma compagne et moi allons mettre 4h45, sans se stresser, mais sans mollir pour autant.
Je disais en rigolant qu’en fait la nana avait du mettre 2h / 2h55 … Depuis j’ai jete un
coup d’oeil aux resultats 2011 et elle avait effectivement mis 2h58 (ce qui est deja
une belle perf avec les 170Km et 11000m+ de la semaine dans les pattes). Comme
quoi faut jamais trop croire ce qu’on entend …

Et on arrive a Conca, bout du chemin, vers 20h00. Notre pote est la depuis 3/4 d’heure,
douche / peigne. Une douche, et la biere coule a flot ! Demain matin, grasse mat, on dort
jusqu’a 7h, puis navette a 8h, plage de Pinarello (pas foule a 8h05 sur la plage !), bus pour
Bastia, bateau pour Toulon, train pour Nice, voiture pour Grenoble …

GR 20 en 5 jours, ca c’est fait !

Tchao.
Nicolas.<qui a pris le temps, et qui a trouve le courage, finalement …>.com

PS : si d’aucun veut se commettre sur ce genre d’experience, n’hesitez pas a me contacter.
Plein de petits details nous auraient fait gagner du temps, ou rassures …
Mais il faut bien laisser une place a l’imprevu aussi …
Dernière édition par nicolasgasgas le Mer 25 Juil 2012 13:38, édité 1 fois.
nicolasgasgas
 

Re: GR 20 en 5 jours : ca, c'est fait !

Messagede guy13 le Mer 25 Juil 2012 10:25

Finalement, tu as eu le courage d'écrire. A la lecture, c'était une bonne idée. :chinois:

Vu comme tu le racontes, ça a l'air d'une bonne balade, faite sérieusement, mais sans forcer... tout en mettant près de trois fois moins de temps que la "normale". Bon, certes, le sac était léger. Mais tu as quand même une bonne condition physique pour quelqu'un qui ne court pas. :mexicain:

En tout cas, ce récit sent les vacances, comme dit ailleurs, et ça fait plaisir à lire.
guy13
 

Re: GR 20 en 5 jours : ca, c'est fait !

Messagede Didier le Mer 25 Juil 2012 11:05

Belle ballade nico et tu n'as pas moisis.
Merci pour ton CR très agréable. :love:
Didier
 

Re: GR 20 en 5 jours : ca, c'est fait !

Messagede Hermagot le Mer 25 Juil 2012 13:47

Quelle bonne idée d'avoir déterré le zob de guerre, Nico :super: :mrgreen:
Chouette balade ! pas que tranquille, quand-même :exite: :maitre:
Baignade bien méritée. Place 17 :mexicain:

l'hermagot.<qui sue rien que d'y penser>.com
Magoo
VU D' la DUV, aFFAiré @ FFA, MàD @ ADdM, sans entraves @ Strava
Avatar de l'utilisateur
Hermagot
Diogène de Sinope
 
Messages: 9036
Inscription: Lun 18 Mai 2009 18:13
Localisation: Grand-Est

Re: GR 20 en 5 jours : ca, c'est fait !

Messagede manumds le Lun 30 Juil 2012 12:15

Salut Nico,

Et bien ce fut sans aucun doute une superbe ballade.
Mon cousin envisage de le faire l'année prochaine, si cela colle avec mon planning, je me joindrais bien à lui.
Affaire à suivre.

Bravo à toi et ta moitié.
Vous n'avez pas eu trop chaud à cette période de l'année :quoi:
Avatar de l'utilisateur
manumds
Modérateur
 
Messages: 9535
Inscription: Mar 25 Sep 2007 11:46

Re: GR 20 en 5 jours : ca, c'est fait !

Messagede toto38 le Lun 30 Juil 2012 21:30

salut Nico,
Super ballade. Je l'ai tenté l'an passé en non stop, j'ai du arrêter pour un problème de piles :cartonR: au bout de 40h, il me restait 40 km à faire...
L'an prochain je le retente et je suis toujours aussi demandeur de retour d'expérience.
Te concernant, 5 jours c'est passé tranquille!
Avatar de l'utilisateur
toto38
 
Messages: 187
Inscription: Jeu 11 Oct 2007 19:28
Localisation: Tullins

Re: GR 20 en 5 jours : ca, c'est fait !

Messagede nicolasgasgas le Mar 31 Juil 2012 15:51

toto38 a écrit:salut Nico,
Super ballade. Je l'ai tenté l'an passé en non stop, j'ai du arrêter pour un problème de piles :cartonR: au bout de 40h, il me restait 40 km à faire...
L'an prochain je le retente et je suis toujours aussi demandeur de retour d'expérience.
Te concernant, 5 jours c'est passé tranquille!


Rassure-moi, tu ne fais pas ca en solo ? :fou:
En equipe de 3, sans assistance, ca a deja de la gueule (non non, ca n'est pas une proposition :nonnon: )
J'imagine que tu l'as deja fait en plusieurs jours et que tu connais bien le parcours ?
Si c'etait a faire d'une traite, je choisirais fin juin, pour avoir le plus de jour possible : etait-ce le cas ?
La chaleur ne me parait etre un frein (il fait 10 degres de moins en montagne par rapport a la plage).

Pour ma part, 5 jours, ca me parait, avec un peu de recul, etre un juste compromis pour moi : ni trop dur
(que 3 etapes un peu longues), ni trop long (que 5 jours marcher : marcher 10 ou 15 jours d'affilee, je crois
que ca me lasserait ...). C'est passe "tranquille" comme tu dis (en tout cas sans aller taper dans des resources
dont j'ai besoin sur un gros trail), mais l'idee n'etait pas de faire une performance exceptionnelle. C'etait plus
une preparation a d'autres echeances, cumulee a l'envie existant depuis longtemps de faire ce fameux GR 20.
Une facon de lier l'utile et l'agreable ...

Tchao.
Nicolas.<bon, ben va falloir trouver d'autres idees pour les annees qui viennent :mrgreen: >.com
nicolasgasgas
 

Re: GR 20 en 5 jours : ca, c'est fait !

Messagede Cloclo le Mar 31 Juil 2012 16:18

nicolasgasgas a écrit:
toto38 a écrit:salut Nico,
Super ballade. Je l'ai tenté l'an passé en non stop, j'ai du arrêter pour un problème de piles :cartonR: au bout de 40h, il me restait 40 km à faire...


Rassure-moi, tu ne fais pas ca en solo ? :fou:

Toto, c'est un vrai warrior, même pas peur:
http://www.kikourou.net/forum/viewtopic ... corse+gr20
Bon, Nico, c'est pas mal non plus, mais un poil plus confort :siffle:
Avatar de l'utilisateur
Cloclo
Google-man
 
Messages: 4615
Inscription: Mar 11 Mai 2010 23:47
Localisation: Palaiseau (91)

Re: GR 20 en 5 jours : ca, c'est fait !

Messagede nicolasgasgas le Mar 31 Juil 2012 17:31

Cloclo a écrit: Toto, c'est un vrai warrior, même pas peur:
http://www.kikourou.net/forum/viewtopic ... corse+gr20
Bon, Nico, c'est pas mal non plus, mais un poil plus confort :siffle:


Ouch :fou: :hein: :maitre: :maitre: :maitre:
Je viens d'avaler le post d'une traite :exite:
Belle echappee :super:
Quelle dommage ce stop a cause des piles :boom: :boom: :boom: :pleurer:

Si tu veux le retenter a plusieurs, je peux te trouver des potes, inscrits sur le GRP 240 cette annee :wink:
Je suis partant pour faire le suivi de la balise ... depuis mon canape :mrgreen:

Tchao.
Nicolas.<dire que j'ai connu Toto au Marmotton 2006, il descendait a peine de son velo :mrgreen: >.com

PS1 : en fait, t'as bien fait de t'arreter, ca servait a rien de toute facon. Meme en finissant t'aurais
pas eu de point UTMB :mrgreen:

PS2 : bravo encore ! Pour l'avoir tente, et etre alle aussi loin !
nicolasgasgas
 


Retourner vers Ultra trail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité