CR du TVN (10h du Trail du Vignoble Nantais)

Modérateur: Equipe Comptes rendus

CR du TVN (10h du Trail du Vignoble Nantais)

Messagede fabcentkm le Lun 26 Fév 2018 21:41

Bon, voilà, une fois n'est pas coutume, mais je poste un petit CR du TVN : le TRAIL du Vignoble Nantais.
Quoi ? Fab se met au trail ? :hips: :fou: :boom: :boulet: :sos: :siffle: :clown:

Je me suis inscrit à ce trail sur un "temps imparti" (10h) et pas sur une "distance impartie" car je souhaitais d'une part m'entraîner à courir dans des conditions différentes de celles que je rencontre dans la majorité de mes entraînements et compétitions (sur bitume quasi exclusivement) et d'autre part, comme je vais faire l'Ultra Trace de Saint-Jacques cet été (720km environ) ce sera sur des chemins de type trail sur plus de la moitié du kilométrage. Or, je suis revenu de la TransAllemagne (DLL2017) en ayant été frustré de m'être retrouvé souvent en difficulté sur des portions de terrains accidentés qui l'étaient beaucoup plus d'ailleurs que ceux foulés ce week-end. Mais là, il fallait faire 70 à 90 km par jour dont plusieurs kilomètres de trail et samedi il "n'y avait que 10h".
Je m'étais fixé une base de 80km au final en me disant que cela n'allait pas être facile, mais pas irréalisable pour un peu qu'il ne m'arrive aucun pépin.

Mon organisation matérielle s'apparentait à celle que je suis sur les 24 heures, le ravitaillement "excessif" :trinque: en moins. J'avais prévu de tourner entre 25 et 30' au tour qui faisait 4km et donc de me ravitailler tous les deux tours sachant que j'emporte constamment une petite bouteille d'eau avec du sirop sur moi.
Le temps annoncé était froid, mais en réalité, les premières heures ont été agréables : je m'étais couvert comme il faut (t-shirt, sweat-shirt, coupe-vent, débardeur léger, buff, bonnet, gants et pour le bas, un collant et mes chaussures de trail (S.a.l.o.m.o.n)). J'avais préparé plusieurs tenues de rechange car en cas de forte transpiration il ne fallait pas risquer de choper une quelconque crève (pourtant à l'heure où je tape sur mon clavier, je tousse comme un malade, mais ça, c'est dû aux longues minutes d'après course où je suis resté dans le froid à ranger mon barda).

La course mêlait des individuels, des équipes de 2, 4 ou 6 coureurs si bien qu'au départ il y avait plus de 250 participants prévus (dont 60 environ en individuel).
C'est parti vite, je me suis retrouvé à l'arrière du peloton avant la fin de la petite boucle de 900m qui ne sera pas comptabilisée dans le "bornage" final. Ce petit tour effectué, on partait sur la véritable boucle de 4km environ. Assez variée dans ses paysages et ses revêtements, elle ne manquait pas de "piquant" : du chemin de terre sec avec quelques gravillons, une portion de champ humide avec deux passages de ruisseaux avec petits ponts et un sans, une longue ligne droite le long des vignes face au vent froid, un enchaînement de deux bosses montées en courant au début puis en marchant par la suite, avec le contournement d'un étang où barbotaient des canards et des cygnes, puis retour dans les vignes avec une montée plus longue vers un moulin cassé (joli en contre-jour) puis une belle descente soit le long des vignes soit sur la route parallèle (au choix), puis un autre chemin gadouilleux où il fallait prendre ses repères pour ne pas tremper les chaussures trop tôt dans la course. La suite nous faisait passer dans un petit bois sinueux très technique dont la sortie nous ramenait au château de Briacé pour finir la boucle.
J'ai des images plein les yeux, y passer 19 fois, ça s'imprègne bien dans le cerveau, mais cela n'a pas été suffisant lors de la nuit car mes repères n'étaient plus si sûrs.
Mes 30 premiers km, ou mes 7 premiers tours se sont bien passés, trop peut-être, car après je suis passé sous les 8km/h donc à plus de 30' au tour. A la fin de mon 10ème passage, à la moitié de ce que j'avais pensé réaliser au total, j'ai fait une pause pour changer de chaussettes, de bonnet et j'ai vidé mes chaussures des quelques intrus y ayant trouvé refuge. J'ai aussi crémé ce qui risquait de s'enflammer pour ne pas que l'après-course soit plus douloureuse que la course elle-même.
Je commençais aussi à ressentir quelques douleurs au niveau des hanches et des muscles des cuisses (intérieur, genre adducteur).
10' d'arrêt puis je suis reparti et la nuit n'allait pas tarder à tomber. Le coucher de soleil sur l'horizon vallonné donnait des allures bucoliques à cette région du vignoble nantais (Le Landreau) et les frontales n'allaient pas tarder à s'allumer de toutes parts.
Cela devint de moins en moins facile de cheminer en raison de la fatigue, des quelques petites douleurs et surtout parce que je n'avais plus de repères visuels pour anticiper - malgré la frontale - les accidents du parcours. Je me suis retrouvé à plusieurs reprises au même endroit sans savoir comment j'allais le franchir : je restais quelques longues secondes à trouver un moyen de passer de l'autre côté de ce fossé où le passage de tous les coureurs avait rendu les bords glissants sans accroche avec donc l'obligation de mettre les chaussures dans l'eau. Mais "quand faut y aller, faut y aller" donc j'ai pataugé en essayant de limiter les dégâts. Je me suis retrouvé à 4 pattes pour ne pas me vautrer entièrement, heureusement que personne ne m'a vu dans cette posture tenant plus du porcin que de l'humain : GROUIKKKK!
La fin approchait, je décidais de ne pas avoir à regretter plus d'un tour de retard dans mes prévisions, alors je me remis en route et décidais de ne plus marcher que lorsque les côtes seraient trop raides. Et les descentes étaient dévalées à ... 9 ou 10km/h pas plus. Quand je vis que je pouvais encore faire 2 tours en ayant une petite marge ça m'a libéré et j'ai fini à un bon rythme tout en faisant attention aux risques de chutes.
Je finis 23ème des individuels, mais je n'avais aucun repère de classement car je ne le consultais pas lors de mes passages aux stands. 76km officiels mais j'en ai fait un peu plus (petite boucle + distance tapis-stands + contournements des zones trop "pourries" : parfois j'allais faire 20 ou 30m de plus pour ne pas me mouiller les runnings).
Cette expérience va sans doute m'être utile, mais je ne pense pas devenir un "gadoue-accro" :boulet: .
à+fab
15 courses de plus de 1000km : 9TG(2005,2006,2007,2008,2010,2011,2013,2014,2016), 2TEFR(2009(à 85%),2012), 1LI(2015), 2DLL(2017,2019), 3VI(2017,2018,2019(450km), 1MilKil(2020). Fab ******€**&*δ~~δ~!
8 873,5 km, 1 066h27, 60 908 m D+ en 2020 (1er/42) - 8,32 km/h
[ 8 360,0 km, 924h53, 50 052 m D+ en 2019 (1er/47) - 9,04 km/h dont 2 519,7 km / 319h27 en course ]
[ 6 735,0 km, 718h41, 38 918 m D+ en 2018 (2e/51) ]
[ 6 680,0 km, 748h57, 38 238 m D+ en 2017 (1er/68) ]
Avatar de l'utilisateur
fabcentkm
 
Messages: 1442
Inscription: Sam 27 Oct 2007 14:44
Localisation: entre Roscoff et Gruissan-Plage
Sexe: Homme

Re: CR du TVN (10h du Trail du Vignoble Nantais)

Messagede christian77 le Mar 27 Fév 2018 02:23

Merci pour ce CR précis, technique et non dénué d'humour. Voilà qui sera utile à plus d'un, à commencer par moi (je suis inscrit à la PTSJ) et il est bien possible que je doive bosser ce registre avant de m' aligner à ce qui sera ma première course à étapes..
Bravo pour cette belle course.
Dialoguer, c'est probablement avant tout s'efforcer d'écouter l'autre pour comprendre ce qu'il dit.

Spartathlon 2017, Ultrathlétic'Ardeche 2018, Dromos Athanaton 2019, U2B 2020.
3 589,4 km en 202010e/42
http://christian77ultramarathon.over-blog.com/
Avatar de l'utilisateur
christian77
 
Messages: 1474
Inscription: Lun 9 Mar 2015 13:59
Localisation: Seine et Marne
Sexe: Homme
VMA: 16,0
IE: -6,50

Re: CR du TVN (10h du Trail du Vignoble Nantais)

Messagede Samuel85 le Mar 27 Fév 2018 15:28

Bonjour,

Merci pour ton CR vivant, j'aime particulièrement!
Cela me conforte dans mon choix 'chaise longue': du bitume et du stabilité, Oui; de la boue, Non !

Bravo pour ta lucidité en fin de course et Enjoy
Avatar de l'utilisateur
Samuel85
 
Messages: 217
Inscription: Mar 7 Fév 2017 13:59
Localisation: Velizy Villacoublay (78)
Sexe: Homme

Re: CR du TVN (10h du Trail du Vignoble Nantais)

Messagede Popol24 le Mar 27 Fév 2018 15:51

Sacré Fab, se projette déjà sur sa course par étape, partiellement en mode trail :maitre:
Va devenir gadoue-accro pour de bon :mrgreen:
Grouiiiiiikkkk et bravo
Ils nе cоurеnt раs cоntrе lеs аutrеs mаіs роur еux-mêmеs. Ils sеmblеnt dіfférеnts dе nоus : іls роssèdеnt lа sérénіté dеs sаgеs, l'еnvіе dеs еnfаnts, lа cараcіté dе sе surраssеr. Lеur drоguе еst lе 100 kіlоmètrеs, lе рlаіsіr dе cоurіr реndаnt dеs hеurеs. Ils gоûtеnt іntеnsémеnt lе раrtаgе, lа chаlеur humаіnе еt chаquе cоurеur еst unе hіstоіrе vіvаntе.
Avatar de l'utilisateur
Popol24
 
Messages: 2479
Inscription: Sam 31 Mar 2012 20:28
Localisation: Dordogne (24)
Sexe: Homme

Re: CR du TVN (10h du Trail du Vignoble Nantais)

Messagede manubuell le Mer 28 Fév 2018 21:32

Bravo Fabrice :trinque:
tu confortes mon amour du bitume !!! :fou:
Mars 2020 : semi marathon Paris
Avril 2020 : Ste maxime- Cavalaire
Juin 2020 : 180 km Ultra Marin Morbihan
Avatar de l'utilisateur
manubuell
 
Messages: 490
Inscription: Mer 8 Juil 2015 19:42
Localisation: la teste de buch
Sexe: Homme

Re: CR du TVN (10h du Trail du Vignoble Nantais)

Messagede Hikaru le Jeu 1 Mar 2018 09:15

Bravo Fabrice !

Et chapeau pour te lancer sur un format trail si long sans en avoir l'habitude
Si pour l'instant le trail long ne m'attire pas trop, j'aime bien les fomats courts (inf à 35km) et sans trop de D+ pour travailler le renforcement, la propriocetion ....

Encore une fois, tu soignes les détails pour St Jacques :super:
Martial alias Hikaru
Hikaru
 
Messages: 1170
Inscription: Jeu 31 Jan 2013 09:13
Localisation: 70
Sexe: Homme


Retourner vers Trail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité