Page 1 sur 1

Déterminer sa vitesse cible à la sensation

MessagePosté: Mar 18 Oct 2016 20:49
de Superpapa
salut,

Je n'ai plus accès au stade et ne peux donc plus avec un chronomètre courir à vitesse cible en relevant à chaque 400m le temps au tour.
Je me suis lancé dans un préparation type 100km en définissant ma vitesse cible comme suit : je fais toujours le même circuit pas loin de chez moi et j'ai décidé péremptoirement que le faire en 21mn30 m'allait bien comme vitesse 100km, comme ça pouf, sans connaître la distance du circuit évidemment... (et après des dizaines de séances à vitesse-cible-supposée)

L'idée c'est de ne pas être influencé dans mon choix d'objectif par autre chose que le ressenti du coureur. En évitant notamment d'être aimanté par mon temps sur mon unique 100km à ce jour.

Et puis je me suis dit qu'il serait quand même judicieux de vérifier la taille de mon circuit au risque d'être surpris le jour J.

Et bien mon temps au tour m'a surpris. SI je cours ainsi, je ferai un chrono qui correspondra à 5mn près (5mn en plus) à mon premier 100 bornes il y a un an.

Mais je ne sais pas pourquoi en estimant au pif, je tombe à 4 sec près au kilomètre ? J'ai intégré cette vitesse ?
C'est signe de trop grand confort ? Je ne sais pas trop comment l'interpréter. Vous avez un avis :quoi:

Re: Déterminer sa vitesse cible à la sensation

MessagePosté: Mar 18 Oct 2016 22:46
de petit Franck
J ai pas tout compris dans ton message en fait . Je pense que dans tous les cas il vaut mieux mesurer ton circuit pour avoir une idée de ton allure a respecter

Bonne journée

Franck derrien

Re: Déterminer sa vitesse cible à la sensation

MessagePosté: Mer 19 Oct 2016 07:01
de Oli89
Je pense tout simplement que ton esprit et ton corps ont mémorisé cette allure.

J'ai pu en faire l'expérience également, pour des allures marathon et 100 km. Des mois à courir sans montre et, quand j'en remettais une, j'étais exactement à ces allures sur le type de séance concerné.
Idem en course, je sais sans avoir besoin de montre exactement à quelle allure je suis, mais aussi, à quelle allure je dois être pour courir telle ou telle distance (inférieure ou égale à 100 km).

Re: Déterminer sa vitesse cible à la sensation

MessagePosté: Mer 19 Oct 2016 07:19
de leptitmichel
La démarche de tourner à une allure où tu te sens copable de tenir longtemps sans te fier a des instruments est probablement bonne. Après tu peux la consolider en regardant ton évolution sur ce circuit de référence au fil des mois. Si ton entrainement est correct tu peux voir une progression.

Maintenant cela te permettra d'avoir ta vitesse d'aisance... pas de définir le temps que tu pourras mettre sur le 100

Pour connaitre tes temps tu as des outils sur internet pour mesurer parcours (genre gmap pedometer) ... La tu pourras faire le lien avec un temps cible réaliste

Re: Déterminer sa vitesse cible à la sensation

MessagePosté: Mer 19 Oct 2016 07:20
de grelots
Oli89 a écrit:Je pense tout simplement que ton esprit et ton corps ont mémorisé cette allure.

J'ai pu en faire l'expérience également, pour des allures marathon et 100 km. Des mois à courir sans montre et, quand j'en remettais une, j'étais exactement à ces allures sur le type de séance concerné.
Idem en course, je sais sans avoir besoin de montre exactement à quelle allure je suis, mais aussi, à quelle allure je dois être pour courir telle ou telle distance (inférieure ou égale à 100 km).


:plus1: (Mode violon) il y a très longtemps (que les moins de 20 ans...) une époque ou les meneurs d'allure n'existaient pas, le prix des GPS étaient inabordable... On se servait uniquement du chronos et on se faisait une petite feuille de route avec les temps de passage...
Effectivement on arrive très bien à définir sa vitesse sans chrono quand on se connait... :wink:

Re: Déterminer sa vitesse cible à la sensation

MessagePosté: Mer 19 Oct 2016 10:54
de Superpapa
franck : je voulais vérifier si l'allure que je décidais pour mon 100km correspondait ou non à ce que j'ai déjà fait sur cette distance, sans avoir de repère chronométrique. Je ne voulais mesurer mon circuit que dans un deuxième temps pour voir si mon allure basée sur ma sensation correspondait ou pas à mon temps réalisé l'an dernier. Ainsi je cours à la sensation puis vérifie ensuite si ce temps correspond ou non en mesurant le circuit.

oli89 : n'est-ce pas aussi la preuve d'un certain confort ? Et qu'il vaudrait mieux viser 5 ou 10 sec de moins au kilomètre ?

leptitmichel : oui je pense que c'est une vitesse d'aisance qui ne doit pas être ma vitesse cible également. Cette dernière n'est pas forcément éloignée mais il faut que je fasse une différence entre les deux.
Quant à la progression, elle doit se faire en termes de durée. Ainsi il me sera plus facile au fil du temps d'ajouter des demies-heures sans fatigue. Mais pas de progression sur mon allure cible, enfin je pense que c'est ce que tu voulais dire ? oui j'ai mesuré sur internet mon circuit de plusieurs manières différentes avec des résultats très proches et j'ai fait la moyenne.

grelots : j'aurais tendance à me méfier. Si le corps se souvient, il se souvient aussi de la difficulté et pour ne pas reproduire la même douleur il me fait courir un tout petit peu moins vite, ainsi moins de souffrance mais le résultat n'est pas un temps optimal sur 100 km, simplement le meilleur ratio entre douleur et temps passé à souffrir... j'aime ce sport :fou:

Re: Déterminer sa vitesse cible à la sensation

MessagePosté: Mer 19 Oct 2016 13:02
de Hermagot
:chinois: :hello:

Je fais le même constat que toi :super:

La sortie de ce midi le confirme une fois de plus : parti pour un footing "facile mais dynamique", sans me soucier du chrono, je note à mon retour (et aussi un peu en cours de route :siffle: okay, okay, j'avoue :langue: :mrgreen: ) que l'allure prise spontanément correspond à la VS100 + 10 secondes au kilo.

Il s'agit d'une allure "volontaire mais sans trop en faire".
On évite à tout prix les deux attitudes extrêmes de l'avorton colérique et du mollasson pathétique - deux figures qu'on espère en outre ne pas retrouver au printemps prochain (et il convient d'y travailler dès à présent ! Vade retro, fatals nases !!!), annonciatrices l'une comme l'autre de Bis RepeTitanic - pour se concentrer sur la juste attitude : un rapport direct à soi et au cosmos. En toute simplicité.
Ni allure marathon (M), ni endurance fondamentalement molle, mais... l'allure Cent (C) : en haut de la fourchette E. Ce qui ramène bien entendu au mythique Pendulum d'Eberhard Weber, publié chez ECM en son temps, annonçant-le-savoir la nécessaire gradation menant du jogging au marathon.

:hello: :chinois:

Re: Déterminer sa vitesse cible à la sensation

MessagePosté: Mer 19 Oct 2016 20:50
de Superpapa
Hermagot a écrit: l'allure prise spontanément correspond à la VS100 + 10 secondes au kilo.


Superpapa a écrit: je tombe à 4 sec près au kilomètre [en plus]


Avec cet écart de 6 secondes je te mets la misère sur 100 bornes ! Mouahahahahaha (rire diabolique)

Blague à part, merci de ton témoignage Hermagot qui confirme mon intuition.
Il me faudrait une entraîneuse de haute volée pour bien faire, je la suivrais à belles foulées. Elle me construirait un joli plan d'entraînement et moi une Maison neuve pour abriter ses garnements...
:merci:
:hello:

Re: Déterminer sa vitesse cible à la sensation

MessagePosté: Mer 19 Oct 2016 21:18
de jp75018
Intéressant de fil de discussion.

L'idée de courir à la sensation sans repères (circuit inconnu) est bonne. Je le fais souvent (sans regarder ma montre), mais sur ma boucle habituelle, ce qui doit pas mal fausser la donne vu les repères que j'ai (je suis généralement assez précis sur l'allure). Donc à essayer sur un nouveau parcours qu'on mesure ensuite, l'expérience est intéressante, car plus proche de la réalité du jour de la course. :super:

Re: Déterminer sa vitesse cible à la sensation

MessagePosté: Mer 19 Oct 2016 21:32
de spikeb91
jp75018 a écrit:Intéressant de fil de discussion.

L'idée de courir à la sensation sans repères (circuit inconnu) est bonne. Je le fais souvent (sans regarder ma montre), mais sur ma boucle habituelle, ce qui doit pas mal fausser la donne vu les repères que j'ai (je suis généralement assez précis sur l'allure). Donc à essayer sur un nouveau parcours qu'on mesure ensuite, l'expérience est intéressante, car plus proche de la réalité du jour de la course. :super:

Superpapa, tu vas pouvoir écrire un livre !
Euh, en français hein ! :wink:

Re: Déterminer sa vitesse cible à la sensation

MessagePosté: Mer 19 Oct 2016 21:34
de jp75018
spikeb91 a écrit:
jp75018 a écrit:Intéressant de fil de discussion.

L'idée de courir à la sensation sans repères (circuit inconnu) est bonne. Je le fais souvent (sans regarder ma montre), mais sur ma boucle habituelle, ce qui doit pas mal fausser la donne vu les repères que j'ai (je suis généralement assez précis sur l'allure). Donc à essayer sur un nouveau parcours qu'on mesure ensuite, l'expérience est intéressante, car plus proche de la réalité du jour de la course. :super:

Superpapa, tu vas pouvoir écrire un livre !
Euh, en français hein ! :wink:

:plus1: Tu tiens là une méthode d'entraînement ! :maitre: :wink:

Re: Déterminer sa vitesse cible à la sensation

MessagePosté: Jeu 20 Oct 2016 05:43
de Hermagot
Superpapa a écrit:Il me faudrait une entraîneuse de haute volée pour bien faire, je la suivrais à belles foulées. Elle me construirait un joli plan d'entraînement et moi une Maison neuve pour abriter ses garnements...

C'est joli, ça :love:
On dirait du William Sheller :chinois:

Re: Déterminer sa vitesse cible à la sensation

MessagePosté: Jeu 20 Oct 2016 21:27
de Superpapa
spikeb91 a écrit:Superpapa, tu vas pouvoir écrire un livre ! Euh, en français hein ! :wink:

Ce sera plus cher en français ! :ugeek: :-)

jp75018 a écrit:Tu tiens là une méthode d'entraînement !


Va falloir que je brode pas mal, car : "courez sans cardio en pleine campagne, la montre à 10 balles au poignet, avec des chaussures qui seraient mieux au jardin, un ticheurt qu'était blanc au départ mais qui ne l'est plus depuis longtemps, un short qui sent vaguement l'urine et une casquette maronnâtre" faut quand même être balaise -et gonflé- pour vendre une recette miracle. Remarque on en voit qui courent même pas, ou d'autres en faisant des sots-de-puces et qui prennent la couronne des mains de pissette pour se la coller sur le front, sans douter de rien.

Alors voici mon premier commandement : "courez, courez, courez ! Vous verrez après !"

:merci: :sortir: