Page 5 sur 6

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Mer 2 Mar 2016 10:58
de Hermagot
jbj a écrit:Tous les champions du monde du tapis te démontreront avec passion que LE TAPIS C'EST DUR, ce qu'a résumé le champion des champions de cette discipline en quelques mots : "le tapis n'est pas ton ami".

C'est clair :chinois:
Le tapis, c'est un défi ! C'est pas pour les tap..tes. Ou bien, c'est la défaite !*
Je plussoie également sur le fait que le tapis, c'est dur. Et préfère personnellement un sol meuble.
Aucune envie de passer sur le billard, après être passé sur le tapis pour vouloir imiter le Billard, et qu'on me demande ensuite : mais qu'est ce qui t'a p'is ?!

* Je propose ici un slogan, libre de droit (brevet non déposé) mais plus encore de gauche (si cela pouvait avoir encore un sens) à l'attention des futurs lanceurs de défis sur tapis, avec ou sans souris

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Mer 2 Mar 2016 11:03
de Nine14
Bultaco a écrit:...
La théorie, c'est bien. L’expérimentation, c'est mieux. :chinois:
Essaie donc. Avec un cardio....


Oui, le cardio, c'est une bonne démarche pour comparer les 2 modes d'entraînement.
En enlevant la pente du tapis.
Et en validant la vitesse d'avancement du tapis.
Bonne idée.

Merci.

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Mer 2 Mar 2016 11:31
de Cloclo
Bultaco a écrit:Ben plutot qu'un long discours, il y a une pauvre equation de physique de Seconde ou de Premiere,
qui s'appelle l'equilibre des forces. Avec des vecteurs. Horizontaux et verticaux.


Pour ceux que ça intéresse, il y a plein de vecteurs de ce type dans ce papier, spécialement figure 16:
http://www.siuaps.univ-rennes1.fr/digit ... _2006..pdf

Et pour convaincre Nine que la course sur tapis est quasi équivalente que sur route, au moins en ce qui concerne l'équilibrage des forces, figure 5.1 de cette thèse (désolé, c'est en anglais):
http://scholarlyrepository.miami.edu/cg ... =oa_theses

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Mer 2 Mar 2016 11:40
de Bultaco
Cloclo a écrit:
Bultaco a écrit:Ben plutot qu'un long discours, il y a une pauvre equation de physique de Seconde ou de Premiere,
qui s'appelle l'equilibre des forces. Avec des vecteurs. Horizontaux et verticaux.


Pour ceux que ça intéresse, il y a plein de vecteurs de ce type dans ce papier, spécialement figure 16:
http://www.siuaps.univ-rennes1.fr/digit ... _2006..pdf

Et pour convaincre Nine que la course sur tapis est quasi équivalente que sur route, au moins en ce qui concerne l'équilibrage des forces, figure 5.1 de cette thèse (désolé, c'est en anglais):
http://scholarlyrepository.miami.edu/cg ... =oa_theses

Ca n'est plus un violon, mais une contre-basse, qu'il faut :mrgreen:
Plus harmonica, mais plutot un tuba :fou:

Nicolas.

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Mer 2 Mar 2016 11:47
de Superpapa
. :hello:

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Mer 2 Mar 2016 12:22
de Nine14
Bultaco a écrit:....Une fois la vitesse établie, quelle force s'oppose a la progression horizontale ? Pas la gravite en tout cas, qui est une composante verticale. La résistance aérodynamique a coup sur (hors tapis). Et surtout,
un paquet de forces de frottement dans les guibolles, un métabolisme peu efficace qui consomme
beaucoup d’énergie pour produire peu déplacement....


1) La gravité ? Là, nous ne sommes pas d'accord. Le plus simple. Sur la lune, il n'y a que la gravité. Et pourtant, les astronautes doivent dépenser de l'énergie pour se déplacer.

Tenez, quelque chose qui me passe par la tête.
Vous savez que dans les stations orbitales, les astronautes entretiennent leurs masses musculaires et osseuses par des exercices ou ils sont fixés à la station par des élastiques, pour simuler la gravité.
Eh bien, sur terre, la gravité, on peut se l'imaginer de la sorte. On est comme fixé à un point virtuel juste sous soi par des cordes élastiques. Et pour se déplacer, il faut vaincre cette force qui nous plaque un peu au sol. Bon, cette force n'est pas gigantesque. Elle est proportionnelle à notre poids (notre masse, pour être plus précis).

2) La résistance aérodynamique ? Oui, nulle sur un tapis. On voit déjà là une différence entre le tapis et la route.

3) Les guibolles et les frottements ? On peut simplifier en disant que pour un même coureur, c'est à peu près la même chose pour tapis et route.

La conclusion est simple.

PS : ces réflexions juste pour alimenter un débat amical, un échange de point du vue entre amis, une distraction, un loisir, un passe-temps !!!
:wink: :wink: :wink:

Et peut-être pour encourager les mordus du tapis à courir dehors, de manière verte, de manière écologique.

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Mer 2 Mar 2016 12:50
de jbj
La problématique du tapis c'est surtout que le tapis n'a pas été inventé pour battre des records du monde. C'est un très chouette outil pour le Canadien qui ne peut pas sortir courir dehors l'hiver par -40° sous peine de risquer la mort, ou encore pour la salle de sport parisienne où tu peux courir face à un miroir pour admirer la beauté de ton geste et de ton nombril en mouvement, ou encore pour l'homme d'affaires Haile Gebrselassie qui a beaucoup utilisé le tapis pour une partie de ses entraînements à proximité de son bureau afin de gagner de son temps précieux.

Mais quand tu entends ensuite des postulants au titre de champion du monde d'une discipline qui compte 3 spécialistes mondiaux se plaindre de l'extrême difficulté de la course sur tapis parce que ça défonce le dos à la différence de la course naturelle (vous avez qu'à essayer et vous comprendrez !) ou parce que c'est très dur de courir dans un local confiné car il y fait trop chaud et qu'il faut rajouter de la climatisation ou des brasseurs d'air pour rendre l'effort supportable, tu te dis qu'on vit vraiment une époque épique...

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Mer 2 Mar 2016 13:35
de Popol24
Quelqu'un aurait il la liste des records de France Master 1 de rétro running sur tapis ??
:merci:
Avec casque obligatoire, ça devrait avoir de la gueule :fou:
PS : Pensez à tourner le tapis si vous voulez voir votre nombril dans la glace :clown:

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Mer 2 Mar 2016 13:43
de Bultaco
Nine14 a écrit:
Bultaco a écrit:....Une fois la vitesse établie, quelle force s'oppose a la progression horizontale ? Pas la gravite en tout cas, qui est une composante verticale. La résistance aérodynamique a coup sur (hors tapis). Et surtout,
un paquet de forces de frottement dans les guibolles, un métabolisme peu efficace qui consomme
beaucoup d’énergie pour produire peu déplacement....


1) La gravité ? Là, nous ne sommes pas d'accord. Le plus simple. Sur la lune, il n'y a que la gravité. Et pourtant, les astronautes doivent dépenser de l'énergie pour se déplacer.

Tenez, quelque chose qui me passe par la tête.
Vous savez que dans les stations orbitales, les astronautes entretiennent leurs masses musculaires et osseuses par des exercices ou ils sont fixés à la station par des élastiques, pour simuler la gravité.
Eh bien, sur terre, la gravité, on peut se l'imaginer de la sorte. On est comme fixé à un point virtuel juste sous soi par des cordes élastiques. Et pour se déplacer, il faut vaincre cette force qui nous plaque un peu au sol. Bon, cette force n'est pas gigantesque. Elle est proportionnelle à notre poids (notre masse, pour être plus précis).

2) La résistance aérodynamique ? Oui, nulle sur un tapis. On voit déjà là une différence entre le tapis et la route.

3) Les guibolles et les frottements ? On peut simplifier en disant que pour un même coureur, c'est à peu près la même chose pour tapis et route.

La conclusion est simple..

Non.

Faux sur le 1. La gravite est une force verticale. Elle n'agit pas sur la composante horizontale du deplacement.
Par contre, meme dans le vide, ou sur un plan horizontal sans frottement, il faut appliquer une force sur un
objet immobile pour lui donner une acceleration, donc une vitesse initiale, et generer un deplacement
d'une position A a une position B. https://fr.wikipedia.org/wiki/Joule

Pour la resistance aerodynamique, oui, elle existe en nature et pas sur tapis. Mais a 10km/h (3m/s),
l'energie depensee pour la vaincre est negligeable par rapport a l'energie depensee pour avancer,
en tout cas inferieure a 2% : http://runningreboot.com/2015/10/17/et- ... s-tout-ca/
•7,8 % pour le sprint (10m/s ou 1’40 »/km)
•4,0 % pour du semi-fond (6m/s ou 2’47 »/km)
•2,0 % pour du marathon (5m/s ou 3’20 »/km)

Et meme probablement inferieure a 1% (elle evolue comme le carre de la vitesse ...).
0.7% a 10km/h d'apres un petit calcul extrapole des 3 donnees ci-dessus.

Pour le point 3 (energie depenses en "mouvement de jambes", frottement), oui, "a priori", meme energie
depensee sur tapis et dans la nature. A priori ... Pas si sur, cf, ci-dessous ...

Autre parametre a ajouter : mauvais refroidissement sur tapis, sudation plus importante, temperature
corporelle plus elevee ==> depense d'energie pour refroidir + moins bonne efficacite.
De combien de % ? Je ne sais pas.

Je pense que la lecture des etudes CHIFFREES, basees sur des mesures, mentionnees par Cloclo s'impose.

Nine14 a écrit: Et peut-être pour encourager les mordus du tapis à courir dehors, de manière verte, de manière écologique.
Ils font bien ce qu'ils veulent, ou ce qu'ils peuvent, mais sur le principe, oui,
c'est pllsu ecolo de courir que dans une salle climatisee ou l'on court sur un tapis electrique. Ne pourrait-on
pas courir pour faire avancer le tapis et alimenter ainsi la clim ?

Nicolas.

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Mer 2 Mar 2016 14:12
de Hermagot
Bultaco a écrit:Je pense que la lecture des etudes CHIFFREES, basees sur des mesures, mentionnees par Cloclo s'impose.

:plus1:
Mais pas tant que ça pour les chiffres, à mon avis :nonnon:
En effet, comme cela a déjà été largement répété, courir avec l'esprit libéré reste LA qualité à travailler... quand elle n'est pas innée (hey ! n'est pas Oli89 qui veut :langue: :exite: ).

Dit autrement :
"Courir, certainement ! Mais en gardant vif son vital élan !
En oubliant par devers soi le chiffre mol volontairement
"

In "Ad Cursum Aeternum" --- MagooBoy71

A mes yeux, le véritable intérêt de cette jolie étude, admirablement illustrée, tient sans doute dans la figure 6 de la page 5, où il est avant tout question de promouvoir les poulaines : les running shoes - living shoes, i presume ? - de demain... que préfigurent déjà, bien que marginales encore, les Fivefingers qui soutinrent notamment, de Roscoff à Narbonne, l'inoxydable Car-Trot :love: :exite: :maitre:

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Mer 2 Mar 2016 21:16
de Cloclo
Bultaco a écrit:Je pense que la lecture des etudes CHIFFREES, basees sur des mesures, mentionnees par Cloclo s'impose.

J'ai fini par trouver une étude qui compare la quantité d'oxygène consommé sur route et sur tapis à vitesse équivalente, et qui montre qu'avec une pente tapis de 1%, on arrive à des dépenses énergétiques équivalentes (sans pente, la différence n'est que de 2% à 10 km/h, et surement pas 50% :langue: ):
http://rodrigoborges.com/principal/pdf/avaliacao_03.pdf

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Mer 2 Mar 2016 21:58
de Nine14
Cloclo a écrit:
Bultaco a écrit:Je pense que la lecture des etudes CHIFFREES, basees sur des mesures, mentionnees par Cloclo s'impose.

J'ai fini par trouver une étude qui compare la quantité d'oxygène consommé sur route et sur tapis à vitesse équivalente, et qui montre qu'avec une pente tapis de 1%, on arrive à des dépenses énergétiques équivalentes (sans pente, la différence n'est que de 2% à 10 km/h, et surement pas 50% :langue: ):
http://rodrigoborges.com/principal/pdf/avaliacao_03.pdf


Eh bien voilà.
Ça sert d'agiter le chiffon.

On a maintenant un article raisonnable.

Merci l'ami Cloclo.

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Mer 2 Mar 2016 22:17
de Cloclo
Nine14 a écrit:On a maintenant un article raisonnable.

Et qui de surcroit confirme que le principe d'équivalence de référentiel galiléen n'est pas trop remis en cause :siffle:

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Ven 15 Avr 2016 17:11
de jbj
Sur un six jours indoor, il n’y a pas que les jambes qui comptent. Le moral, la capacité à gérer la fatigue et la déshydratation comptent aussi énormément. « Un tapis roulant ne s’arrête pas. Un petit moment de déconcentration peut virer à la chute et au drame », explique Manuel Da Cunha.

Du record du monde dans l'air ...ou la mort au tournant ! Je m'étais toujours demandé ce que courir sur un tapis avait d'extrême, maintenant je sais.

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Ven 15 Avr 2016 18:45
de Pat71
Philippe Dieumegard semble utiliser des roues à profil haut pour sa tentative de record.
Rien n'est laissé au hasard.

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Ven 15 Avr 2016 19:11
de jbj
jbj a écrit:Du record du monde dans l'air ...ou la mort au tournant ! Je m'étais toujours demandé ce que courir sur un tapis avait d'extrême, maintenant je sais.
Sans compter qu'on peut aussi s'électrocuter en cas de court-circuit dans l'alimentation électrique de la machine.

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Ven 15 Avr 2016 23:05
de stephweb
C'est choquant (mais malheureusement pas surprenant) que des journalistes de grands médias qui ont fait de tendres études (ce qui ne leur a visiblement pas rendu service que intellectuellement ils ne sont pas capable de vérifier un minimum l’authenticité de ce qu'ils relayent...) continuer de nous envahir avec toute sorte de records du monde, et toute sorte de fausses informations.

20minutes.fr:
"45 élèves de l’INP se relaieront déjà pour ne jamais laisser seul les deux sportifs."

_C'est un record du Monde collectif ? On veut inciter des jeunes à inventer toute sorte de records du Monde ?
J'ai l'impression qu'en France il y en a beaucoup des records du monde tapis.
_Qu'est ce qu'en pensent des vrais recordman et recordwoman d'ultra-marathon (Kouros, Kudo... par exemple) de tout ces World-Record tapis ? Il y en a peut être qui ont l'impression de "se faire voler la vedette".

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Dim 17 Avr 2016 12:03
de skippy7880
:pompom: :pompom:
Ils remettent le couvert ... en Live

http://www.sixjoursextremes.com/#

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Sam 23 Avr 2016 22:00
de jbj
C'est le week-end, on se détend.

Les 6 Jours Extrêmes II
Score final : Manu 606 km, Philippe 2854 km !
Philippe, nouvelle référence mondiale sur vélo home-trainer pignon fixe. Force et humilité, un immense champion.
Manu, une exploration inédite dans les profondeurs mentales. Une expérience qui servira pour les courses à venir. De très belles promesses.


J1 : 161 km
J2 : 102 km
J3 : 87 km
J4 : 87 km
J5 : 85 km
J6 : 84 km
Bon, le record de Pierre-Michaël Micaletti* (822,3 km) n'a pas vraiment vacillé sur son socle, il en sort même consolidé, un record quasi intouchable à l'instar des performances hors normes de Bob Beamon, Paula Radcliffe ou Usain Bolt, de celles qui ont marqué l'histoire de l'athlétisme, des records qui tiennent plusieurs générations.

Le tapis n'est pas ton ami, match Tapis-Manu : 2-0, mais l'important c'est de participer. Une suggestion pour la prochaine aventure statique : l'énergie produite par le pédalage de l'un ne pourrait-elle pas alimenter le moteur du tapis de l'autre ?

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Lun 25 Avr 2016 22:50
de jbj
Le spationaute britannique Tim Peake a couru dimanche le Marathon de Londres, comme coureur virtuel, à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS) — retenu par un harnais à un tapis de course — dans le temps de 3h35'21. Il est devenu le deuxième homme à courir un marathon dans l'espace et il détient maintenant le nouveau record extraterrestre sur la distance. Sa course s'est bien déroulée, avec de bonnes sensations au niveau des jambes, les principales douleurs étant survenues au niveau des épaules, engendrées par le harnais lui permettant de lutter contre l'apesanteur.

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Mar 26 Avr 2016 08:55
de Hermagot
jbj a écrit:Sur un six jours indoor, il n’y a pas que les jambes qui comptent. Le moral, la capacité à gérer la fatigue et la déshydratation comptent aussi énormément.

Il doit aussi être possible de tenir 6 jours sans dormir :hein:
Mais pas sûr que cela permette d'obtenir le titre de Prince du 6 jours au/sur tapis (ou indoor ou nature).
A voir ce qu'on gagne/perd à trop tirer sur les différentes cordes de l'arc (électrique).
Le génial Kid à l'effet minet pas si glabre dévastateur eut sans doute gagné à pratiquer le Cyrano lors de son dernier 6 jours :|

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Mar 26 Avr 2016 12:35
de jp75018
Sur les bases du 100 x 100 de Patrick Malandain tout de même (qui en passant, fait beaucoup moins de battage médiatique).

Restait juste 94 jours... :super:

OOps j'oubliais que c'est bien plus dur sur tapis que sur nos routes vallonnés et avec une météo changeante... :clown:

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Mar 26 Avr 2016 12:39
de Hermagot
jp75018 a écrit:Sur les bases du 100 x 100 de Patrick Malandain tout de même (qui en passant, fait beaucoup moins de battage médiatique).
Restait juste 94 jours... :super:
OOps j'oubliais que c'est bien plus dur sur tapis que sur nos routes vallonnés et avec une météo changeante... :clown:

Reste l'intérêt évident du tapis, surtout quand la météo est crade et/ou que t'as taxiphoné abusé du pack de kro et/ou que les wc sont fermés de l'intérieur : le tapis c'est partout :trinque:
[...]
:hein:
[...]
:oops:
[...]
:sortir:

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Mar 26 Avr 2016 12:52
de grelots
jbj a écrit:Le spationaute britannique Tim Peake a couru dimanche le Marathon de Londres, comme coureur virtuel, à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS) — retenu par un harnais à un tapis de course — dans le temps de 3h35'21. Il est devenu le deuxième homme à courir un marathon dans l'espace et il détient maintenant le nouveau record extraterrestre sur la distance. Sa course s'est bien déroulée, avec de bonnes sensations au niveau des jambes, les principales douleurs étant survenues au niveau des épaules, engendrées par le harnais lui permettant de lutter contre l'apesanteur.


Oui je l'ai vu au journal de 20h00.... Chapeau.. :maitre:

Re: Défi Tapis

MessagePosté: Mar 26 Avr 2016 13:18
de Hermagot
grelots a écrit:
jbj a écrit:Le spationaute britannique Tim Peake a couru dimanche le Marathon de Londres, comme coureur virtuel, à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS) — retenu par un harnais à un tapis de course — dans le temps de 3h35'21. Il est devenu le deuxième homme à courir un marathon dans l'espace et il détient maintenant le nouveau record extraterrestre sur la distance. Sa course s'est bien déroulée, avec de bonnes sensations au niveau des jambes, les principales douleurs étant survenues au niveau des épaules, engendrées par le harnais lui permettant de lutter contre l'apesanteur.


Oui je l'ai vu au journal de 20h00.... Chapeau.. :maitre:


Bizarres, ces douleurs apparues au niveau des pôles (i.e. en passant à la verticale des pôles, j'imagine). :exclamation:
C'est peut-être dû à l'influence de l'aplatissement de la terre sur la capacité à solliciter le stock de glycogène, si ces douleurs sont purement physiques ?
Ou bien le phénomène est psychosomatique : le spatiomarathonaute, se sachant observé/observable uniquement par des marsouins et autres manchots, perd de sa superbe et se désunit pendant quelques instants... juste le temps de revenir à la verticale de terres habitées, en (bonne et longue) vue de ses frères humains :quoi:
Ca mériterait une étude :mexicain: