Everest

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'entraînement, osez le demander !

Modérateur: Equipe Courses et entraînement

Everest

Messagede jbj le Jeu 7 Juin 2012 13:50

Business is business et ça bouchonne sur l'Everest ! l'Allemand Eberhard Schaaf, 61 ans (MDS, Trans'Aq) est décédé le 20 mai dernier en redescendant du sommet, du mal de l'altitude, d'épuisement et des probables suites de l'encombrement de la voie d'accès l'ayant contraint à passer plus de temps que prévu dans la "death zone", à plus de 8000 mètres d'altitude.

Les 19 et 20 mai ont marqué la première bonne fenêtre météo de la saison pour tenter l'ascension et environ 150 personnes ont pris d'assaut le chemin du sommet au cours du week-end. En raison de l'encombrement de la voie et du temps d'attente, certains n'ont pu atteindre le sommet que vers 14h30 alors qu'il est fortement déconseillé d'y accéder au-delà de 11 heures afin de réduire les risques de rencontrer le mauvais temps pendant la descente.

Trois autres personnes, une Canadienne de 33 ans, un sud-Coréen de 24 ans et un Chinois sont également décédées sur l'Everest ce même week-end.

Environ 3700 personnes ont gravi l'Everest depuis 1953 et au moins 236 y sont mortes.

Comme l'écrivait très justement un finisher de la Trans Europe 2009, il y a beaucoup plus de personnes sur terre à avoir gravi l'Everest qu'à avoir traversé un continent en courant.
Avatar de l'utilisateur
jbj
 
Messages: 9424
Inscription: Mer 14 Nov 2007 21:18
Localisation: 29

Re: Everest

Messagede Phil le Jeu 7 Juin 2012 17:55

On en parlait justement avec Nico ce midi à table (après une bonne sortie de vélo !), car on a un collègue qui est allé au sommet en ce mois de Mai. Je vais d'ailleurs déjeuner demain midi avec lui pour en savoir plus, mais le peu qu'il m'ait raconté m'a laissé une impression très bizarre ...
C'est un gars qui n'avait quasiment jamais fait de très haute montagne, à part le Kili l'an dernier, qui n'est pas très entrainé physiquement, mais qui a par contre un gros moral et une volonté énorme.
Son groupe, sous la direction du guide, avait fait demi-tour, mais il est allé au bout avec un sherpa.
Par contre, il m'a dit avoir galéré à tirer au jumar sur les kilomètres de cordes fixes installés par les sherpas, à faire la queue derrière des centaines de personnes ... Pas du tout l'idée que je me faisais du plus haut sommet de la terre ...
Bon, ascension avec oxygène dès 7000m, un sherpa dédié qui trace et porte le sac du client, des camps d'altitude avec un personnel conséquent, un budget monstrueux (je préfère ne pas le dévoiler ici), je pense sans aucune jalousie que c'est vraiment très très loin de mes conceptions personnelles et de l'esprit qui nous anime quand on se fait une TransGaule, un Ultrardeche ou les 24h de St laurent du Pont ...
Mais bon, chacun son truc.
Et concernant les décès sur cette montagne, personne ne peut dire qu'il n'est pas au courant de ces risques qund il se lance là dedans !


Phil.
Phil
 

Re: Everest

Messagede Gildas le Jeu 7 Juin 2012 18:05

jbj a écrit:
Comme l'écrivait très justement un finisher de la Trans Europe 2009, il y a beaucoup plus de personnes sur terre à avoir gravi l'Everest qu'à avoir traversé un continent en courant.


+ 1 jbj

ce que je lis me fais un peu penser a ces pseudo safaris où on laisse de riches clients tuer un lion élevé en captivité rien que pour ça .
Gildas
 

Re: Everest

Messagede gourdoda le Jeu 7 Juin 2012 18:48

La montagne ça se respecte et l'argent ne fait pas tout, c'est vraiment honteux ce qui se passe sur ces ascensions et bien trop souvent dramatique ... Y'a beaucoup à dire et quand on voit le racolage à katmandou sur tous types de trecks ça me surprends guère ... Y'a long à dire ...
Avatar de l'utilisateur
gourdoda
 
Messages: 623
Inscription: Mer 9 Sep 2009 07:53

Re: Everest

Messagede Pat71 le Jeu 7 Juin 2012 19:51

jbj a écrit:Comme l'écrivait très justement un finisher de la Trans Europe 2009, il y a beaucoup plus de personnes sur terre à avoir gravi l'Everest qu'à avoir traversé un continent en courant.
Et aussi beaucoup plus qui y ont laissé leur peau.

Même si le sommet est maintenant très largement équipé d'aides extérieures dans les parties les plus difficiles, les dangers inhérents à ces hautes altitudes restent bien présents.
Ne pas oublier que sur 4 grimpeurs qui s'attaquent au K2 - le deuxième plus haut sommet du monde - 1 aurait pu faire l'économie du billet d'avion retour. La course à pied est un poil moins dangereuse.

L'évolution récente de l'hymalayisme doit se faire retourner dans leur tombe les Berhault, Béghin, Lafaille et autres défenseurs d'une certaine éthique.
Patrice
Speravit anima mea
Avatar de l'utilisateur
Pat71
 
Messages: 8157
Inscription: Lun 24 Sep 2007 16:50
Localisation: Saône-et-Loire (71)

Re: Everest

Messagede jbj le Jeu 7 Juin 2012 20:31

Pat71 a écrit:
jbj a écrit:Comme l'écrivait très justement un finisher de la Trans Europe 2009, il y a beaucoup plus de personnes sur terre à avoir gravi l'Everest qu'à avoir traversé un continent en courant.
Et aussi beaucoup plus qui y ont laissé leur peau.

Même si le sommet est maintenant très largement équipé d'aides extérieures dans les parties les plus difficiles, les dangers inhérents à ces hautes altitudes restent bien présents.
Ne pas oublier que sur 4 grimpeurs qui s'attaquent au K2 - le deuxième plus haut sommet du monde - 1 aurait pu faire l'économie du billet d'avion retour. La course à pied est un poil moins dangereuse.

C'est vrai et c'est pour cela que lorsque j'entends parler d'"extrême runner" ou qualifier de "sport extrême" la course sur tapis roulant, je rigole doucement.
Avatar de l'utilisateur
jbj
 
Messages: 9424
Inscription: Mer 14 Nov 2007 21:18
Localisation: 29

Re: Everest

Messagede jbj le Jeu 7 Juin 2012 20:36

Phil a écrit:Bon, ascension avec oxygène dès 7000m, un sherpa dédié qui trace et porte le sac du client, des camps d'altitude avec un personnel conséquent, un budget monstrueux (je préfère ne pas le dévoiler ici), je pense sans aucune jalousie que c'est vraiment très très loin de mes conceptions personnelles et de l'esprit qui nous anime quand on se fait une TransGaule, un Ultrardeche ou les 24h de St laurent du Pont ...
Mais bon, chacun son truc.

Marie-Jeanne Simons**** (4 Transe Gaule, actuellement sur les 6 Jours d'Antibes) qui a fait beaucoup de haute montagne et gravi un sommet à plus de 8000 mètres, dit que lorsqu'elle a découvert l'ultra, ce qu'elle a particulièrement apprécié c'est l'ambiance et la solidarité qui y règne, à l'opposé de la haute montagne où c'est chacun pour soi et sans aucune pitié puisque chacun y joue sa survie.
Avatar de l'utilisateur
jbj
 
Messages: 9424
Inscription: Mer 14 Nov 2007 21:18
Localisation: 29

Re: Everest

Messagede gourdoda le Ven 8 Juin 2012 06:00

jbj a écrit:
Phil a écrit:Bon, ascension avec oxygène dès 7000m, un sherpa dédié qui trace et porte le sac du client, des camps d'altitude avec un personnel conséquent, un budget monstrueux (je préfère ne pas le dévoiler ici), je pense sans aucune jalousie que c'est vraiment très très loin de mes conceptions personnelles et de l'esprit qui nous anime quand on se fait une TransGaule, un Ultrardeche ou les 24h de St laurent du Pont ...
Mais bon, chacun son truc.

Marie-Jeanne Simons**** (4 Transe Gaule, actuellement sur les 6 Jours d'Antibes) qui a fait beaucoup de haute montagne et gravi un sommet à plus de 8000 mètres, dit que lorsqu'elle a découvert l'ultra, ce qu'elle a particulièrement apprécié c'est l'ambiance et la solidarité qui y règne, à l'opposé de la haute montagne où c'est chacun pour soi et sans aucune pitié puisque chacun y joue sa survie.

C'est ce que l'on ressent parfaitement en lisant le bouquin : "un tocard sur le toit du monde". Le livre donne franchement pas envie d'y aller mais est intéressant sous certains angles encore que j'ai trouvé l'auteur par moment détestable, après avoir lu ça je me suis dit que je n'y mettrais jamais les pieds (en plus des capacités et des finances) (petit article intéressant sur l'auteur : http://www.algerie360.com/algerie/laven ... -du-monde/)
Avatar de l'utilisateur
gourdoda
 
Messages: 623
Inscription: Mer 9 Sep 2009 07:53

Re: Everest

Messagede Pat71 le Ven 8 Juin 2012 06:50

gourdoda a écrit:C'est ce que l'on ressent parfaitement en lisant le bouquin : "un tocard sur le toit du monde". Le livre donne franchement pas envie d'y aller mais est intéressant sous certains angles encore que j'ai trouvé l'auteur par moment détestable ...
Ses motivations - mais après tout chacun se choisit celles qu'il souhaite - pourraient en tout cas être discutées, voire discutables.
Patrice
Speravit anima mea
Avatar de l'utilisateur
Pat71
 
Messages: 8157
Inscription: Lun 24 Sep 2007 16:50
Localisation: Saône-et-Loire (71)

Re: Everest

Messagede gourdoda le Ven 8 Juin 2012 07:32

Tu as raison Pat, on peu discuter de tout :super: Ce que j'ai ressenti en lisant ce bouquin c'est en gros tout l'inverse de ce que l'on peut rencontrer dans l'ultra ou dans une traversée à des altitudes bien plus basse dans ce même pays :chinois:
L'annonce de Kilian Jornet (http://www.summitsofmylife.com/) m'a donc laissé plus que sceptique :quoi:
Avatar de l'utilisateur
gourdoda
 
Messages: 623
Inscription: Mer 9 Sep 2009 07:53

Re: Everest

Messagede Didier le Ven 8 Juin 2012 09:52

La haute montagne est un milieu hostile, tu n’as pas droit à l’erreur. S’il t’arrive le moindre problème grave, les risques sont grands pour toute ton équipe, je disais toujours à mon épouse s’il m’arrive le moindre problème grave, tu redescends sans moi pour ta survie et éventuellement pour ma vie si les secours peuvent venir (il faut savoir mourir seul).

Aujourd’hui beaucoup d’individus veulent faire l’Everest, le chemin ressemble au boulevard Haussmann les jours des soldes. Beaucoup de personnes montent trop vite par manque de temps (15 -20 jours au Népal), ils rencontrent déjà les premiers problèmes du mal des montagnes au camp de base 1 et ensuite au camp 2 ils ont de gros problème d’Œdème cérébral (il se déclenche à 3500 m) ou pulmonaire (ne jamais dormir seul à plus de 4000 m). Souvent les accidents sont dus aux problèmes d’acclimatation avec ou sans oxygène, car les personnes perdent leurs lucidités. L'utilisation d'oxygène est juste un outil qui facilite l'ascension tout comme les cordes fixes, les vêtements technique, les crampons ou le matériels.

L’équipement ne fait pas tout, je pense que beaucoup de personnes sont insuffisamment préparées et ils se sentent dans un confort de relative sécurité car ils ont une équipe(agence de voyage et ils ne se connaissent pas entre eux). Mais c’est faux, ils sont en équipe si tout se passe bien, mais s’il y a un accident grave, on ne peut pas mettre en danger tout le monde pour une chance imfime de sauver quelqu’un dont les heures sont comptées par l’altitude ou le changement de météo. La montagne, c’est une équipe avec un esprit de solitaire dans les gestes et le comportement, il faut rester responsable de soi et des autres pour éviter l’accident.

En partant sur 6 ou 8 semaines il est possible de faire deux treks d’acclimatation sur des bosses allant de 2800 m à 5600 m sans grand risque d’où vous avez déjà des vue extraordinaire sur l’Everest. Il y a des treks faciles sur de bons chemins avec des étapes que vous pouvez adapter en fonction de votre fatigue et de votre acclimatation. Cela vous permet de parfaire votre acclimations à l’altitude, à la nourriture et à l’hygiène et de faire connaissance avec la population qui est charmante et accueillante, de découvrir des villages authentiques en dehors des grands treks et aussi d’évaluer vos guides et vos sherpas que vous aurez recruté à Katmandou.
Après 3 ou 4 semaines de rodage, vous pouvez faire l’Everest dans de bonne condition sans trop de problèmes (sauf : la météo qui peut changer très rapidement) tout doit-être millimétré pour avoir 99% de chance de réussir sans trop de risque et sans mettre les autres en danger.

Tous ceci pour un budget trois fois moins onéreux que par les grandes agences françaises, suisses ou italiennes. Votre équipe vous pouvez la constituer sur place, vos guides et sherpas gagneront le double de ce que des agences Françaises les paieraient (il faut faire attention aux charlots à Katmandou, mais il y a de très bon guide).

Avec un voyage sous cette forme vous reviendrez heureux, des souvenirs plein la tête et vrais ou l’argent n’a rien tué à l’authenticité. Vous n’oublierez jamais votre aventure, ce sera la votre pas celle d’un groupe qui vient uniquement pour l’ascension de l’Everest qui ne respecte rien.
Maintenant le risque zéro n’excite pas même avec les meilleurs guides, il faut avoir à l’esprit que l’on ne peut jamais revenir d’une expéditions de haut montagne.

J’ai vu des gens du Club Alpins Français bloqué à 5500 m à l’Aconcagua car une tempête de neige non prévue est arrivée en quelques minutes (aucun blessé grave chez eux). Ce jour là, il y a eu deux brésiliens morts et deux disparus. En montagne il y a une solidarité si les gens respectent leurs vie, ne mettre pas les autres en danger. On vient au secours des autres si on est certain de ne pas mettre notre vie en danger. A l’Aconcagua une fois la tempête fini, tous les vrais alpinistes ou amoureux de la montagne (ceux qui la respecte) qui avaient réussis à redescendre rapidement et qui avait encore de la force pour repartir, nous sommes retournés sur vers en haut en effectuant des rotations pour secourir tous les gens en difficultés et les autres préparaient de la bouffe chaude et les duvets pour les accueillir. Sur les camps de base il y a une grande solidarité, s’il y a un problème, mais on n’aime pas les irresponsables, les touristes qui payent et pensent que les guides ou les sherpas leurs doivent leurs vies. Rien qu’en écrivant ces lignes j’en pleure, si ce n’est pas de la solidarité alors là je me pose des questions.

La montagne m’aime car je l’aime et je la respecte.

On ne peut pas comparer l’ultra avec la haute altitude. L’ultra on peut s’arrêter pour rendre service à un copain sans se mettre en danger, nous sommes sur le planché des vaches.

Un ultra trail ou un ultra route, il n’y a que l’effort qui est extrême, le reste est plus ou moins sécurisé (sauf une voiture qui vient te faucher sur une course route ou une météo exécrable sur un trail).

Un autre endroit aussi dangereux que la montagne, la mer lors de grande transersées à la voile. (Suite à une expérience, je n’aime pas la mer et elle ne m’aime pas, je suis un vrai touriste).
Dernière édition par Didier le Ven 8 Juin 2012 13:09, édité 4 fois.
Didier
 

Re: Everest

Messagede Noche le Ven 8 Juin 2012 10:52

En tout cas, on sent la passion à travers ces quelques lignes.
Noche
 

Re: Everest

Messagede jp75018 le Ven 8 Juin 2012 11:06

Noche a écrit:En tout cas, on sent la passion à travers ces quelques lignes.

+1
Je ne connais pas la haute montagne, mais c'est comme pour l'ultra (genre je veux faire le GRR au bout de 1 an de sport), le fond du problème c'est que dans notre société, on veut toujours plus et surtout "tout et tout de suite". Je crois que ceux là n'ont rien compris à la philosophie de nos activités sportives (je pense que c'est pareil pour l'alpinisme) où la recherche est dans la durée et pas dans des "défis" absurdes qui à mon avis tiennent plus de personnes en manque de reconnaissance que d'une démarche profonde et désintéressée visant à la connaissance (et au respect) de soi.
En ultra ceci prête rarement à conséquence (les impatients se blessent, terminent tant bien que mal, et puis passent souvent à autre chose). :rigoler:
Par contre en haute montagne, ils mettent leur vie en danger et surtout celle des autres... :cartonR:
Blog : http://jp75018.blogspot.fr
Carnet d'entraînement
Sans patience, tu ne maîtriseras jamais l'endurance. Yiannis Kouros

(/46) -
[ 1 042,7 km, 97h10, 6 307 m D+ en 2018 (41e/51) - 10,73 km/h dont / en course ]
[ 3 230,9 km, 291h46, 10 619 m D+ en 2017 (19e/68) - 11,07 km/h) ]
Avatar de l'utilisateur
jp75018
Modérateur
 
Messages: 4229
Inscription: Jeu 8 Jan 2009 18:02
Localisation: Paris 18e
Sexe: Homme
VMA: 18,2
IE: -5,35

Re: Everest

Messagede Didier le Ven 8 Juin 2012 14:00

jbj a écrit:Business is business et ça bouchonne sur l'Everest ! l'Allemand Eberhard Schaaf, 61 ans (MDS, Trans'Aq) est décédé le 20 mai dernier en redescendant du sommet, du mal de l'altitude, d'épuisement et des probables suites de l'encombrement de la voie d'accès l'ayant contraint à passer plus de temps que prévu dans la "death zone", à plus de 8000 mètres d'altitude.

Trois autres personnes, une Canadienne de 33 ans, un sud-Coréen de 24 ans et un Chinois sont également décédées sur l'Everest ce même week-end.

Environ 3700 personnes ont gravi l'Everest depuis 1953 et au moins 236 y sont mortes.


Normalement il y a des caissons hyperbare au camp de base, mais il est clair qu'il faut redescendre très rapidement. Souvent la personne est plus apte à marcher avec un oedème cérébrale, ou elle est inconsciente avec un oedème pulmonaire.
On peut lui donner du diamox mais il peut y avoir des effets secondaire.
Le mieux est de redescendre très très vite. Les sherpas savent très bien faire l'ambulance sur leurs dos, mais il faut que la voie soit dégagée.
L'oedème pulmonaire on ne le sent pas venir, c'est souvent les autres qui le remarque.
Il n'avait peut-être pas suffisamment d'oxygène, il a été bloqué. En régle générale la personne ne souffre pas, il est comme dans du coton.
Après une bonne acclimatation on peut monter sans oxygène, mais l'idéale est d'avoir un ou deux bouteille en cas de problème, mais cela coûte cher et il faut un sherpa de plus (mais la sécurité n'a pas de prix, certain préfère se passer de ce matériel, même certaine agence).
Dans ces hauts cieux que la montagne garde leurs âmes en paix.
Didier
 

Re: Everest

Messagede Serge92 le Ven 8 Juin 2012 14:22

avec un oedême cérébral tu perds toute notion de l'espace ...L'Everest reste un mythe qui semble atteignable...souvent avec de gros sacrifices financiers...certains ont tout vendu pour se "payer" l'accès au toit du monde....l'accès qui ne signifie nullement d'arriver au sommet et d'en revenir .....pas toujours facile d'avoir la lucidité de savoir renoncer à temps car ne l'oublions pas là haut la pression d'O² est moindre et toutes nos facultés mentales et physiques fonctionnent au ralenti....sans compter la fatigue globale.....nombre d'accidents en sont l'issue souvent fatale car même plus d'énergie de réflexe pour stopper la chute ou éviter la fausse manoeuvre.....le désir de vouloir aller toujours plus haut habite certins montagnards, pour d'autres ce seraa avaant tout la difficulté technique même à basse altitude, pour d'autres les mutants ce sera un compromis des 2........à chacun son voyage 10% des prétendants à l'Everest ne reviennent pas chez eux....puissent-ils être en paix......il y a quelques année sur un sommet plus modeste 6600m à 100m du but j'ai préféré renoncer car je sentais que la redescente (technique sur une paroi en glace de 500m) risquais de me poser un gros très gros problême ...un choix frustrant sur l'instant car je venais d'enchainer avec aisance 2 autres sommets tout aussi délicats mais quand ce n'est pas le jour ....cette montagne est toujours là ....et moi aussi :-)
A chacun son voyage en restant responsable au maximum de ses actes.
La haute altitude un délicieux venin....
Serge92
 
Messages: 25
Inscription: Ven 8 Juin 2012 14:02
Sexe: Homme
VMA: 14,9
IE: -7,00

Re: Everest

Messagede Phil le Ven 8 Juin 2012 15:08

Parlons de solidarité en montagne... Bien sûr que ça existe, et l'exemple de Didier le prouve, et il est loin d'être unique.
Mais sur l'Everest ou tout autre sommet de cette ampleur, c'est une autre affaire. On doit d'abord essayer de survivre soi-même.
Mon collègue qui a gravi l'Everest il y a quelques semaines me racontait qu'il a vu deux gars mourir devant lui pendant son ascension (et sa descente) ... et qu'il n'a rien pu faire, juste sauver sa propre peau ...
Un des plus dangers est l'absence d'oxygène quand on a démarré avec : un des gars était monté avex ox, mais son détendeur s'est bouché, pas de sherpa avec lui pour l'aider, et il est resté sur place ...
L'autre était épuisé également et a fait une chute en redescendant un ressaut et avec les deux jambes cassées, ben tu restes là jusqu'à ce que le froid t'emporte. Et les dizaines de zombis qui sont passé à côté ne pouvaient juste rien faire pour leur porter secours.
J'espère personellement ne jamais me retrouver dans cette situation ... (ni dans celle de ceux qui sont restés là haut).
Perso j'ai vécu une expérience très différence sur un 7500 l'année dernière, car là pas d'ox, pas de porteurs, juste toi et tes jambes pour porter ta tente, ta bouffe, ton matos, creuser ta plateforme et monter ta tente, faire ta soupe et ton thé, faire ta trace, etc ... J'ai buté à 7200, préférant faire demi-tour plutôt que prendre le risque d'y rester ... Mais je n'ai aucun regret, je suis allé au bout de ce que je pouvais faire à ce moment là, dans ces conditions là. C'est ça que je recherche, en montagne comme en ultra, mais avec toujours l'objectif prioritaire de pouvoir le raconter !

Phil.
Phil
 

Re: Everest

Messagede Didier le Ven 8 Juin 2012 15:13

Serge92 a écrit:avec un oedême cérébral tu perds toute notion de l'espace ...L'Everest reste un mythe qui semble atteignable...souvent avec de gros sacrifices financiers...certains ont tout vendu pour se "payer" l'accès au toit du monde....l'accès qui ne signifie nullement d'arriver au sommet et d'en revenir .....pas toujours facile d'avoir la lucidité de savoir renoncer à temps car ne l'oublions pas là haut la pression d'O² est moindre et toutes nos facultés mentales et physiques fonctionnent au ralenti....sans compter la fatigue globale.....nombre d'accidents en sont l'issue souvent fatale car même plus d'énergie de réflexe pour stopper la chute ou éviter la fausse manoeuvre.........

Salut Serge,
Tu as bien résumé le problème.

Serge92 a écrit:le désir de vouloir aller toujours plus haut habite certins montagnards, pour d'autres ce seraa avaant tout la difficulté technique même à basse altitude, pour d'autres les mutants ce sera un compromis des 2........à chacun son voyage 10% des prétendants à l'Everest ne reviennent pas chez eux....puissent-ils être en paix......il y a quelques année sur un sommet plus modeste 6600m à 100m du but j'ai préféré renoncer car je sentais que la redescente (technique sur une paroi en glace de 500m) risquais de me poser un gros très gros problême ...un choix frustrant sur l'instant car je venais d'enchainer avec aisance 2 autres sommets tout aussi délicats mais quand ce n'est pas le jour ....cette montagne est toujours là ....et moi aussi :-)
A chacun son voyage en restant responsable au maximum de ses actes.
La haute altitude un délicieux venin....

Tu as raison quelques fois, il faut savoir renoncer. 6600 m plus modeste en altitude, mais quelques fois plus technique.
Mon rêve est le K2, mais il restera rêve car je n'ai plus la condition physique maintenant pour faire cette petite folie. J'ai peut-être acquit trop de sagesse pour risquer ma vie.
Je te souhaite les plus belle course, reste prudent.
Une petite question, pratiques-tu le trail de montagne (style UTMB)?
Comment perçois-tu cette discipline toi le montagnard ?
Didier
 

Re: Everest

Messagede Didier le Ven 8 Juin 2012 15:17

Phil a écrit:J'ai buté à 7200, préférant faire demi-tour plutôt que prendre le risque d'y rester ... Mais je n'ai aucun regret, je suis allé au bout de ce que je pouvais faire à ce moment là, dans ces conditions là. C'est ça que je recherche, en montagne comme en ultra, mais avec toujours l'objectif prioritaire de pouvoir le raconter !

Phil.


+ 1 :super: la sagesse phil.
Il y a quelques fondus de montagne sur ce forum. Merci JBJ pour ce post.
Didier
 

Re: Everest

Messagede jbj le Ven 8 Juin 2012 15:54

Didier a écrit:Merci JBJ pour ce post.

Je ne suis ni montagnard ni marin mais les deux sujets, réellement extrêmes, sont fascinants.
Avatar de l'utilisateur
jbj
 
Messages: 9424
Inscription: Mer 14 Nov 2007 21:18
Localisation: 29

Re: Everest

Messagede stephweb le Ven 8 Juin 2012 16:09

jbj a écrit:Comme l'écrivait très justement un finisher de la Trans Europe 2009, il y a beaucoup plus de personnes sur terre à avoir gravi l'Everest qu'à avoir traversé un continent en courant.


Exact,
Ensemble des Trans Continentale Footrace :
12 courses (avec + de 3 participants)
environs 539 Starters – 210 Finichers – 173 Name
39% de réussite / 61% d’abandon

Et :

Y a t-il + de personnes sur terre à avoir gravi l'Everest qu'à avoir traversé un Pays supérieur à 1000km en courant (par exemple :Transe Gaule, Mil'Kil, Deutschandlandlauf...) ?

Y a t-il + de personnes sur terre à avoir traversée un océan à la rame qu'à avoir traversé un continent en courant ? (Alex Bellini a dit que traverser les USA est + dure physiquement que traverser un océan à la rame)
Stephen.
Avatar de l'utilisateur
stephweb
Administrateur du site
 
Messages: 717
Inscription: Lun 8 Aoû 2011 12:02
Localisation: Entre le 38 & Hossegor Beach
Sexe: Homme

Re: Everest

Messagede Didier le Ven 8 Juin 2012 16:38

stephweb a écrit:
jbj a écrit:Comme l'écrivait très justement un finisher de la Trans Europe 2009, il y a beaucoup plus de personnes sur terre à avoir gravi l'Everest qu'à avoir traversé un continent en courant.


Exact,
Ensemble des Trans Continentale Footrace :
12 courses (avec + de 3 participants)
environs 539 Starters – 210 Finichers – 173 Name
39% de réussite / 61% d’abandon

Et :

Y a t-il + de personnes sur terre à avoir gravi l'Everest qu'à avoir traversé un Pays supérieur à 1000km en courant (par exemple :Transe Gaule, Mil'Kil, Deutschandlandlauf...) ?

Y a t-il + de personnes sur terre à avoir traversée un océan à la rame qu'à avoir traversé un continent en courant ? (Alex Bellini a dit que traverser les USA est + dure physiquement que traverser un océan à la rame)

Difficile de savoir car il y a beaucoup d'anonymes dans ce genre d'aventure:

Traversée de l’Europe par la route :
http://www.legrandvillage.com/post/geop ... n-courant/

Traversé de l’Europe par les montagnes : j’aime celui-ci
http://seblouvet.space-blogs.com/galerie-photo/41289

Actuellement il y a un coureur qui effectue un tour d'Europe pour une cause, mais j'ai perdu son lien.

Il y a peut-être plus que l'on pense.
Didier
 

Re: Everest

Messagede Didier le Ven 8 Juin 2012 17:30

Voici un coureur d'Ultra que j'aime bien et qui me fait rêver.
Il a un palmarès magnifique, regarder sont blog il y a de belle course de montagne et de beau Trail.
Il a réussi à gravir le mont Mckinley, une montagne très difficile d'approche car majoritairement dans les nuages, cette montagne est perdu dans la toundra et la taïga et elle ne se découvre quelques heures par jour.
Voir ce monstre dans la journée est rare et si on a le bonheur de le voir c'est un spectacle féerique.
J'espère le croiser un jour sur une course d'Ultra.

http://www.philippegatta.fr/#
Didier
 

Re: Everest

Messagede Serge92 le Ven 8 Juin 2012 20:41

Didier non je ne pratique pas le trail , j'en ai fait sans le savoir il y a 20 ans , avec des copains nous faisions les 25 bosses à Fontainebleau pour rigoler et passer un bon moment, nous allions faire du parapente dans les Ecrins , les jours de trop de vent nous allions courir sur les gr, montions boire un coup ou prendre le petit déjeuner en refuge ...histoire de s'occuper un peu :razz:
Phil jai un ami qui a bloqué au col sud...lui non plus n' pas regretter de fêter son retour autour d'une bonne table avec quelques amis ies et queques bonnes bouteilles....
Avant la montagne mon domaine fût les océans et là j'ai perdu quelques amis jamais retrouvés ce qui ajoute toujours au mystère.....aujourd'hui un autre de ces vagabons des crêtes océanes est entré en terre vaincu par la maladie, salut Jean MAUREL puisqu'il est question de toi ...oui la vie est belle
Didier moi aussi j'ai pensé au K2.......MAIS je n'irai jamais sur l'arêtre des Abruzzes et 8616m c'est trop haut pour moi....maintenant les glaces c'est en kayak au groenland.....mélange de mer et de montagne..... :grin:
Serge92
 
Messages: 25
Inscription: Ven 8 Juin 2012 14:02
Sexe: Homme
VMA: 14,9
IE: -7,00

Re: Everest

Messagede Didier le Ven 8 Juin 2012 21:45

Serge92 a écrit:maintenant les glaces c'est en kayak au groenland.....mélange de mer et de montagne..... :grin:


Sympas toutes tes aventures, j'espère te croiser un jours sur une course, ensuite tu pourrais me parler du Groenland, un voyage que je n'ai pas réalisé, mais qui reste dans mes tablettes.

En kayak, il y a une belle ballade de ketchikan à skagway en Alaska, ensuite tu peux enchaîner par une belle rando sur plusieurs jours sur la route des chercheurs d'or. Ensuite tu remontes à Dawson city et tu rejoins le parc de Dénali pour une approche du mont MC KINLEY, l'ascension est très cher car les américains ont la notion du prix du risque (je n'ai pas pu la faire :pleurer: ) mais je ne regrette rien car le paysage est aussi grandiose au pied. Il y a de très belles ballades en kayak en ALASKA.
La mer n'est pas mon truc, j'ai effectué 6 semaines de voile dans le Pacifique qui n'est pas pacifique par gros temps (plus jamais), je trouve que le bateau est aussi dangereux que la montagne.
Tous mes condoléances à ce Grand Navigateur.
Didier
 

Re: Everest

Messagede Didier le Ven 8 Juin 2012 22:09

Phil a écrit:Perso j'ai vécu une expérience très différence sur un 7500 l'année dernière, car là pas d'ox, pas de porteurs, juste toi et tes jambes pour porter ta tente, ta bouffe, ton matos, creuser ta plateforme et monter ta tente, faire ta soupe et ton thé, faire ta trace, etc ... J'ai buté à 7200, préférant faire demi-tour plutôt que prendre le risque d'y rester ... Mais je n'ai aucun regret, je suis allé au bout de ce que je pouvais faire à ce moment là, dans ces conditions là. C'est ça que je recherche, en montagne comme en ultra, mais avec toujours l'objectif prioritaire de pouvoir le raconter !

Phil.


Salut Philippe,

Tu étais ou, chapeau bas pour faire un 7500 m en solo. :maitre:
Didier
 

Suivante

Retourner vers L'entraînement

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité