Comrades

Modérateur: Equipe Courses et entraînement

Comrades

Messagede J2J le Jeu 31 Juil 2014 21:37

Bonsoir,
Une ADDM certainement très timide a dans l'idée de participer en 2015 à cette course mythique! :clown:
Avez vous des conseils à lui donner?
Denis, toi qui la connait très bien (cette course), peux-tu en dire quelques mots?
Merci pour elle.
1 515,5 km, 142h25 en 2020 (16e/39) - 10,64 km/h
[ 3 030,2 km, 362h34 en 2019 (24e/47) - 8,36 km/h
C'est au pied du mur qu'on voit .... le pied du mur!!!!
Avatar de l'utilisateur
J2J
 
Messages: 7625
Inscription: Ven 16 Avr 2010 16:21
Localisation: Châtillon (92)
Sexe: Homme
VMA: 16,5

Re: Comrades

Messagede marino le Ven 8 Aoû 2014 12:46

Je ne suis pas encore sûre à 100 % d'y participer, mais "l'affaire" est bien engagée :pompom: si certains d'entre vous ont déjà participé à cette course, je suis preneuse de toutes les infos. Merci :-)
marino
 
Messages: 60
Inscription: Mer 16 Juil 2014 14:36
Localisation: Gentilly
Sexe: Femme
VMA: 15,0

Re: Comrades

Messagede marino le Jeu 11 Sep 2014 21:53

ayé je suis inscrite pour le prochain Comrades, soit le 31 mai 2015 :razz: :pompom:
90ème édition, version "down"
marino
 
Messages: 60
Inscription: Mer 16 Juil 2014 14:36
Localisation: Gentilly
Sexe: Femme
VMA: 15,0

Re: Comrades

Messagede jbj le Jeu 11 Sep 2014 22:27

Un article paru dans le Magazine VO2 en 2010.

COMRADES MARATHON

LA COURSE ARC-EN-CIEL

Dès 1919, de retour des champs de bataille de la Première Guerre mondiale, Vic Clapham, émigré britannique de la Colonie du Cap, veut rendre hommage à ses camarades (comrades) tombés au combat et célébrer le courage et l’esprit de solidarité qui a permis aux soldats de faire face à l’adversité. Après avoir essuyé les refus de la part des autorités athlétiques quelque peu sceptiques devant la dimension du projet, il sera autorisé deux ans plus tard à organiser, dans ce souci de mémoire, une course à pied reliant les villes de Durban et Pietermaritzburg, aux confins du pays zoulou. Les trente-quatre pionniers de ce Comrades Marathon du 24 Mai 1921, organisé depuis lors sans interruption à l’exception de la période 1941-1945, ont ouvert la voie à ce qui allait devenir au fil des décennies et au-delà du cadre sportif, une institution, un monument de la culture sud-africaine. Les Comrades sont aujourd’hui l’ultramarathon le plus couru de la planète, sur un tracé de ville à ville redouté pour ses successions incessantes de collines. Un parcours dont le sens s’inverse chaque année mais qui pourtant, même dans celui de la descente, grimpe terriblement…


En débarquant un brin sonné à l’aéroport de Johannesburg, à l’extrémité d’un continent qu’on s’apprête à découvrir, on peut s’attendre à prendre l’Afrique en pleine figure. A deux semaines du coup d’envoi de la coupe du monde de football, c’est plutôt une volée de ballons ronds qu’on reçoit en pleine face dans un aéroport transformé en succursale de la FIFA où, à peine tamponné votre passeport, les mêmes magasins et les mêmes maillots d’équipes nationales floqués des mêmes logos de marques s’étalent à tous les étages, jusqu’à l’écœurement. Au secours !... Mais l’Afrique vous rattrape vite lorsque, une heure d’avion plus loin et encore un peu plus déphasé, vous vous posez à Durban à la nuit tombante pour vous perdre dans la nature dès la sortie de l’aéroport au volant d’une voiture de location, poste de conduite inversé, sur des routes sinueuses, sans éclairage ni signalisation au sol, concentré comme jamais dans le flot dense pour tenir votre gauche tout en donnant des coups de volant fiévreux afin d’éviter les piétons allant nonchalamment et dans les deux sens sur les bas-côtés, noyés dans la nuit noire d’encre, au mépris de la circulation automobile. Car en Afrique on marche depuis toujours et on continue, par atavisme, d’utiliser ses jambes pour se déplacer, sans compter les kilomètres, même aux abords d’une mégapole de trois millions d’habitants. Welcome in Africa.

L’épopée du Comrades Marathon est bientôt centenaire, largement plus ancienne donc que la nouvelle Afrique du Sud et son drapeau, et elle regorge de ces petites histoires accumulées, entretenues comme un jardin précieux et transmises de génération en génération, qui s’additionnent pour finir par fabriquer une légende. Cette saga pédestre est un lien entre hier et aujourd’hui, à l’image d’une nation en construction. Une course d’inspiration indiscutablement britannique par ses règles, ses traditions, son cérémonial et son « spirit ». So British qu’elle vous fait toucher du doigt l’assertion de ceux qui avancent que l’Afrique du Sud a longtemps été une excroissance de l’Empire britannique au bord de l’Océan Indien plutôt qu’un pays africain. Et, on le sait, en matière de course à pied, les Anglais ont presque tout inventé. Pour ce chapitre-là au moins, l’Afrique du Sud était tombée en de bonnes mains… De la barre des 3000 coureurs déjà franchie à la fin des années 70 quand notre 100 km de Millau national faisait encore ses premières gammes, les Comrades s’établiront autour de 12000 coureurs dès le début des années 1990, au moment où le pays reprenait sa place dans le concert mondial après l’abrogation de sa politique d’Apartheid. Encore plus fort, tous les cinq ans les éditions anniversaires dopent la participation. Ils furent ainsi plus de 23000 à prendre part à l’édition record du millénaire en l’an 2000. Pour cette année particulière et très foot en Afrique du Sud, ce sont encore 16480 coureurs représentant une soixantaine de nations qui ont pris part à la 85ème édition sur le tracé historique des Comrades, mythique au point d’être référencé sur les plaquettes touristiques du Zululand et de la région de Durban, au même titre qu’une bonne vieille route d’un vin A.O.C. agrémentée d’une signalétique permanente indiquant au voyageur sur de larges panneaux certains points particuliers du parcours annotés de rappels historiques et d’anecdotes. Une vénération sans équivalent nulle part au monde pour ce qui n’était à l’origine qu’une simple course à pied en forme de mémorial. Une visite au musée privé des Comrades installé dans une coquette maison victorienne de Pietermaritzburg, point de départ ou d’arrivée du parcours d’une année sur l’autre, vous fait prendre la mesure de la place de cet évènement dans le cœur des Sud-Africains. Entre alignements sans fin de portraits de tous les vainqueurs, lourds trophées lustrés couverts de plaques commémoratives, films et coupures de presse d’époque, chaussures, shorts et maillots vermoulus d’anciens héros, soigneusement conservés et exposés sous verre, on se croirait dans un musée anthropologique de 100 ans d’histoire de la course à pied.

Peut-on l'imaginer aujourd’hui ? Il y a seulement 25 ans, seuls les coureurs blancs étaient autorisés à participer aux Comrades, comme à toutes les autres épreuves organisées sous l’égide de la fédération sud-africaine d’athlétisme. Sud-Africain blanc, Bernard Fridman a couvert la distance pour la première fois en 1972. Il participera de nouveau en 1974 mais cette fois sans dossard, en signe de protestation contre l'Apartheid et pour marquer sa solidarité avec les coureurs exclus de fait, refusant par là de cautionner une épreuve qui restait fermée à plus de 80% des Sud-Africains. Fridman améliore son temps en 6 heures 30, un temps final qui le place parmi les tout meilleurs et ouvrant droit à la médaille d'argent des Finishers, une médaille qu'il ne reçut pas puisque non inscrit et non classé. L’année suivante, pour le jubilé marquant sa 50ème édition, la fédération d’athlétisme autorisa l’Association du Comrades Marathon à ouvrir l'épreuve à toute personne sans distinction d’origine ethnique et prit donc position contre les lois ségrégationnistes. Par la même occasion, Les Comrades s’ouvrirent également aux femmes, jusque là interdites de concourir en compétition avec les hommes. Cette mesure n’ayant été annoncée que quelques semaines avant la date de l’épreuve, ils ne seront en 1975 que 18 coureurs noirs et 2 femmes à s’aligner sur une course qui avait déjà un demi-siècle d’existence... Le temps fera le reste pour enfin donner de la couleur au peloton en même temps qu’aux centaines de milliers de spectateurs qui affluent sur tout le parcours pour assister, incrédules, joyeux et bruyants, à cette longue et dense procession sous le soleil d’automne. Un quart de siècle plus tard certains s’en souviendront et afin de souligner la prise de position de Bernard Fridman en 1974, sa médaille d'argent et le titre honorifique de "Forgotten Comrades" (les Camarades oubliés) lui ont été remis en avril de cette année, au cours de la présentation officielle de la 85ème édition. Une anecdote, un témoignage aussi s’il en était besoin, du temps qui sera nécessaire pour fabriquer pas à pas la Nation Arc-en-ciel rêvée par Nelson Mandela et dont il a été le premier artisan visionnaire.

Wally Hayward, une légende dans la légende
Bruce Fordyce, qui courra lui aussi en son temps avec un brassard noir en signe d’opposition aux règles dictées par l’Apartheid, est le plus célèbre des vainqueurs des Comrades à travers le monde, position légitime au vu de son record inégalé de neuf victoires entre 1981 et 1990 et de ses deux chronos records « Up and Down » dont celui du parcours descendant qui tiendra jusqu’en 2007. Resté fidèle à l’épreuve et toujours très en jambes, Fordyce alias « Mister Ciomrades » décrochera cette année, à 54 ans, une 28ème médaille en moins de 8 heures, à encore plus de 11 km/heure. Moins connus hors des frontières du pays, quatre autres coureurs ont avant Fordyce inscrit à cinq reprises leur nom au palmarès, parmi lesquels Wally Hayward dont le parcours terrestre fut presque aussi long et imposant que l’histoire des Comrades elle-même. Un coureur à la longévité impensable qui reste lié à la légende des Comrades plus qu’aucun autre. Le jeune coureur qui a grandi dans le Zululand remporte l’épreuve une première fois en 1930, à 22 ans, quand ils n’étaient encore qu’une cinquantaine d’athlètes fondeurs osant quitter la piste pour se mesurer à la démesure. Il n’y reviendra que vingt ans plus tard pour remporter sa deuxième victoire. Suivie de trois autres entre 1951 et 1954, faisant l’impasse en 1952 pour participer au marathon des Jeux d’Helsinki. Ses cinq victoires rehaussées de son rang de premier homme à briser le mur des 6 heures lui assuraient déjà une célébrité qui l’enverra en Angleterre se frotter aux meilleurs européens. Il y battra coup sur coup les records du monde des 100 Miles et des 24 heures (256,3 km en 1953 !). L’entrée au Panthéon des coureurs sud-africains était déjà acquise pour Hayward mais on ne se défait pas aisément de l’envoûtement exercé par certaines épreuves. Voilà donc que 58 ans après sa première victoire, Wally Hayward qui n’a jamais cessé de s’entretenir revient fouler la route des Comrades en 1988 et réalise 9h44 sur les 90 kilomètres à quelques semaines de son 80ème anniversaire. L’année suivante, il décrochera sa dernière médaille et son ultime titre en devenant le premier Finisher âgé de plus de 80 ans qui lui vaudra l’éternité. Une médaille « Wally Hayward » est aujourd’hui décernée aux coureurs qui ratent le Top 10 mais se classent en moins de 6 heures.

« Si le cerveau humain était assez bien fait pour se souvenir des douleurs musculaires engendrées par une course telle que les Comrades dans son sens descendant, personne n’y reviendrait jamais une seconde fois » écrit Tim Noakes, professeur-chercheur en physiologie et l’un des premiers à s’être penché scientifiquement sur le rôle du cerveau et du mental dans la performance physique, lui-même à l’occasion cobaye de ses propres études en participant aux Comrades. Au vu du nombre de dossards de couleur verte portés par les membres émérites du « Green Member Club », autrement dit ceux qui ont épinglé au moins 10 éditions des Comrades – et parfois beaucoup plus puisque le record est à 44 éditions pour un même homme - il faut reconnaître que le cerveau humain a des capacités de mémorisation bien limitées ou du moins très sélectives. Annoncez que vous êtes novice sur l’épreuve et on ne manquera pas de vous répéter que les Comrades sont deux courses en une et que vous ne pouvez prétendre maîtriser l’épreuve sans l’avoir courue dans les deux sens. Du fait de sa topographie, ce sont en réalité deux parcours bien différents selon que l’on se hisse vers les hauteurs de Pietermaritzburg ou que l’on descend vers les plages de Durban. En résumé et pour faire simple : jamais plat ! Et, malgré les apparences sur le papier, le sens descendant ne serait pas forcément plus simple à négocier lorsque, en attaquant les 50 derniers kilomètres plongeant vers Durban, vous vous rendez compte que vos quadriceps mis à mal par la traversée de la « Vallée des 1000 Collines » qui n’a pas volé son nom vous interdisent de profiter de la longue descente que vous vous faisiez une fête de dévaler. Pour les amateurs de safaris, « The Big Five » réunit les cinq grands mammifères emblématiques, craints et respectés de l’Afrique que sont le lion, l’éléphant, le rhinocéros, le léopard et le buffle. Par analogie, ce « Big Five » désigne dans le vocabulaire des Comrades les cinq collines majeures et redoutées qui sont au menu et dont on apprend vite les noms tant ils reviennent à vos oreilles avant, pendant et après la course : Cowie Hill, Fields Hill, Bothas Hill, Inchanga et Polly Shortts… Jamais très longues ni extrêmement pentues, c’est leur répétition sans temps mort qui use le muscle et lamine le moral. Deux courses en une vous dit-on et on vous le répètera encore malicieusement sur la ligne d’arrivée quand vous tendez le cou pour recevoir votre première médaille. Sachez, impertinents novices, que vous le resterez tant que vous ne l’aurez pas vaincue dans les deux sens… Alors, à l’année prochaine.

Hendrick Ramaala, l’un des meilleurs marathoniens sud-africains actuels, vainqueur à New York en 2004, ne rate jamais de suivre de près le déroulement des Comrades. A un journaliste étranger qui lui demandait un jour comment expliquer l’engouement national pour cette épreuve tellement hors-norme et si ardue, il répondit qu’il était difficile d’expliquer pourquoi cette course pouvait exercer une telle attirance sur des milliers de personnes chaque année, pas forcément toutes très entraînées à la course ni en très grande forme physique. La seule façon de le comprendre, rajoutait-il, c’est de venir sur place, de voir, et d’y participer. Lui-même a prévu de s’y atteler dans quelques années, à l’issue de sa carrière internationale. Parce que pour un coureur sud-africain il paraît impensable de ne pas y goûter. Au-delà du geste, pour célébrer soi-même son appartenance à l’histoire tourmentée de l’Afrique du Sud et à la grande marche en avant de la nation Arc-en-ciel.
Texte J.-B. Jaouen - Photos A. Sebatha / Eagency

Une histoire de médailles
Les 16 Finishers de la première édition des Comrades reçurent tous une médaille d’argent identique. Un dernier coureur franchira la ligne d’arrivée hors délai et recevra à titre de consolation une médaille de bronze qui restera la seule de l’histoire décernée à un coureur en plus de 12 heures. Aujourd’hui, six médailles différentes sont remises à l’arrivée mais le motif frappé sur les presque 300000 médailles décernées depuis l’origine de la course n’a, lui, jamais été modifié.

Médaille d’Or : aux 10 premiers hommes et 10 premières femmes
Médaille Wally Hayward : de la 11e place jusqu’à 6h00’ (introduite en 2007 après le décès de Wally Hayward, premier coureur à avoir cassé le mur des 6 heures en 1953)
Médaille d’Argent : de 6h00’ à moins de 7h30’
Médaille Bill Rowan : de 7h30’ à moins de 9h00’, du nom du premier vainqueur, en 8h59’ en 1921
Médaille de Bronze : de 9h00’ à moins de 11h00’
Médaille Vic Clapham : de 11h00’ à 12h00’, du nom du créateur des Comrades
Le délai maximum pour être classé a été porté de 11 heures à 12 heures en 2003. Selon un cérémonial immuable, à l’approche des 12 heures fatidiques, un officiel en costume-cravate descend sous la banderole d’arrivée, tourne le dos aux derniers coureurs se jetant à corps perdus vers la ligne, lève alors doucement le bras, l’œil fixé sur le chronomètre, et tire le coup de feu qui marque la clôture de la course. Après l’ultime seconde, plus aucun coureur ne sera classé et ne recevra la médaille de finisher.

Les Français aux Comrades
Bien que les Comrades soient maintenant assez bien connus en France dans le milieu de l’ultra, peu de coureurs français font le déplacement en Afrique du Sud. Cette année ils ne seront ainsi qu’une dizaine de Français classés. Plusieurs des meilleurs Français sur 100 kilomètres, à différentes époques, ont été invités sur l’épreuve par les organisateurs qui viennent recruter sur les championnats internationaux, mais la plupart d’entre eux s’y sont cassé les dents. Deux Français ont cependant réussi à décrocher la médaille d’or et le premier fut Jean-Marc Bellocq, qui, bravant le boycott sportif international en période d’Apartheid, se classera 3e en 1989 en 5h42’, année de la victoire de Samuel Tshabalala, premier athlète noir à s’imposer. Sa participation vaudra au Français une radiation par la FFA. En 1994, année euphorique des premières élections libres en Afrique du Sud et de l’accession de Nelson Mandela à la présidence, sur une édition qui vit la victoire du marathonien américain Alberto Salazar sorti de sa retraite, Denis Gack terminera 9e en 5h54’, se hissant à l’énergie dans le Top 10 en vue du stade de Pietermaritzburg.
- - -
jbj∑∑δ€中αß!&ʘ~ (Ich bin ein MiL'Killer) profil DUV / FFA
Zob d'Or 2010-2012-2013, Zob de Bronze 2014, Zob de Chocolat 2011-2015
Avatar de l'utilisateur
jbj
 
Messages: 10587
Inscription: Mer 14 Nov 2007 21:18
Localisation: 29

Re: Comrades

Messagede manumds le Ven 12 Sep 2014 06:24

Père JBJ, raconte moi encore une histoire d'ultra comme celle-ci, c'est tellement beau pour démarrer sa journée de TAF ou commencer son week-end.

J'adore, ces courses historiques qui ont marquées ou marquent encore l'histoire, qui ont une âme, et aussi des "larmes et du sang" et dans un pays comme l'afrique du sud, cela donne vraiment envie.

Peut-être quand, je serai grand :mrgreen:

En tous les cas, j'adore tes talents de comteur :wink:

Merci
Avatar de l'utilisateur
manumds
Modérateur
 
Messages: 9535
Inscription: Mar 25 Sep 2007 11:46

Re: Comrades

Messagede jbj le Mar 25 Nov 2014 22:35

Clôture des inscriptions pour la 90ème édition des Comrades (31 mai 2015) dans quelques jours, le 30 novembre. Actuellement 17940 inscrits pour 23000 dossards disponibles.
Si vous envisagez de rajouter votre nom à la longue liste des vainqueurs du plus gros ultramarathon de la planète, il ne faut plus traîner. http://news.comrades.com/comrades-winners

Prochain gros anniversaire dans 6 ans avec le centenaire de la création de l'épreuve.

Comrades90.jpg
Comrades90.jpg (22.34 Ko) Vu 8770 fois
- - -
jbj∑∑δ€中αß!&ʘ~ (Ich bin ein MiL'Killer) profil DUV / FFA
Zob d'Or 2010-2012-2013, Zob de Bronze 2014, Zob de Chocolat 2011-2015
Avatar de l'utilisateur
jbj
 
Messages: 10587
Inscription: Mer 14 Nov 2007 21:18
Localisation: 29

Re: Comrades

Messagede jp75018 le Mar 25 Nov 2014 23:02

:merci: JBJ pour cet historique que je n'avais pas vu sur le moment.

Voici le CR de Denis : viewtopic.php?t=2170
Blog : http://jp75018.blogspot.fr
Carnet d'entraînement
Sans patience, tu ne maîtriseras jamais l'endurance. Yiannis Kouros

(/39) -
[ (/47) - dont / en course ]
[ 1 042,7 km, 97h10, 6 307 m D+ en 2018 (41e/51) - 10,73 km/h) ]
Avatar de l'utilisateur
jp75018
Modérateur
 
Messages: 4229
Inscription: Jeu 8 Jan 2009 18:02
Localisation: Paris 18e
Sexe: Homme
VMA: 18,2
IE: -5,35

Re: Comrades

Messagede jbj le Mer 25 Fév 2015 16:12

22612 inscrits (dont 29 Français) pour la 90ème édition le 31 mai.
- - -
jbj∑∑δ€中αß!&ʘ~ (Ich bin ein MiL'Killer) profil DUV / FFA
Zob d'Or 2010-2012-2013, Zob de Bronze 2014, Zob de Chocolat 2011-2015
Avatar de l'utilisateur
jbj
 
Messages: 10587
Inscription: Mer 14 Nov 2007 21:18
Localisation: 29

Re: Comrades

Messagede Popol24 le Mer 25 Fév 2015 20:59

Merci d'avoir réactivé ce sujet et permis la lecture de ce bel article,
23000 personnes sur cette course, ouffff.
Suis un peu allé voir sur le site officiel, vais y retourner, ca fait rêver !
:merci:
Ils nе cоurеnt раs cоntrе lеs аutrеs mаіs роur еux-mêmеs. Ils sеmblеnt dіfférеnts dе nоus : іls роssèdеnt lа sérénіté dеs sаgеs, l'еnvіе dеs еnfаnts, lа cараcіté dе sе surраssеr. Lеur drоguе еst lе 100 kіlоmètrеs, lе рlаіsіr dе cоurіr реndаnt dеs hеurеs. Ils gоûtеnt іntеnsémеnt lе раrtаgе, lа chаlеur humаіnе еt chаquе cоurеur еst unе hіstоіrе vіvаntе.
Avatar de l'utilisateur
Popol24
 
Messages: 2384
Inscription: Sam 31 Mar 2012 20:28
Localisation: Dordogne (24)
Sexe: Homme

Re: Comrades

Messagede J2J le Mer 25 Fév 2015 22:29

jbj a écrit:22612 inscrits (dont 29 Français) pour la 90ème édition le 31 mai.

29 français dont une du forum ADDM! :clown:
1 515,5 km, 142h25 en 2020 (16e/39) - 10,64 km/h
[ 3 030,2 km, 362h34 en 2019 (24e/47) - 8,36 km/h
C'est au pied du mur qu'on voit .... le pied du mur!!!!
Avatar de l'utilisateur
J2J
 
Messages: 7625
Inscription: Ven 16 Avr 2010 16:21
Localisation: Châtillon (92)
Sexe: Homme
VMA: 16,5

Re: Comrades

Messagede Léonard le Mer 25 Fév 2015 22:56

J2J a écrit:
jbj a écrit:22612 inscrits (dont 29 Français) pour la 90ème édition le 31 mai.

29 français dont une du forum ADDM! :clown:


Faut dire qu'elle ne vient pas souvent nous voir (comme "Four est") :siffle:
Léonard, *2005, @2013
Avatar de l'utilisateur
Léonard
Modérateur
 
Messages: 3540
Inscription: Jeu 2 Mai 2013 13:23
Localisation: Henvic (29670)
Sexe: Homme

Re: Comrades

Messagede J2J le Mer 25 Fév 2015 23:18

Léonard a écrit:
J2J a écrit:
jbj a écrit:22612 inscrits (dont 29 Français) pour la 90ème édition le 31 mai.

29 français dont une du forum ADDM! :clown:


Faut dire qu'elle ne vient pas souvent nous voir (comme "Four est") :siffle:

Elle est timide! Je vais la motiver pour qu'elle poste plus souvent! :clown:
1 515,5 km, 142h25 en 2020 (16e/39) - 10,64 km/h
[ 3 030,2 km, 362h34 en 2019 (24e/47) - 8,36 km/h
C'est au pied du mur qu'on voit .... le pied du mur!!!!
Avatar de l'utilisateur
J2J
 
Messages: 7625
Inscription: Ven 16 Avr 2010 16:21
Localisation: Châtillon (92)
Sexe: Homme
VMA: 16,5

Re: Comrades

Messagede jp75018 le Mer 25 Fév 2015 23:21

jbj a écrit:22612 inscrits (dont 29 Français) pour la 90ème édition le 31 mai.

Presque autant de Français qu'au Spartathlon ! Enfin plus en fait :mrgreen:
Blog : http://jp75018.blogspot.fr
Carnet d'entraînement
Sans patience, tu ne maîtriseras jamais l'endurance. Yiannis Kouros

(/39) -
[ (/47) - dont / en course ]
[ 1 042,7 km, 97h10, 6 307 m D+ en 2018 (41e/51) - 10,73 km/h) ]
Avatar de l'utilisateur
jp75018
Modérateur
 
Messages: 4229
Inscription: Jeu 8 Jan 2009 18:02
Localisation: Paris 18e
Sexe: Homme
VMA: 18,2
IE: -5,35

Re: Comrades

Messagede marino le Sam 14 Mar 2015 17:03

29 français dont une du forum ADDM! :clown:[/quote]

Faut dire qu'elle ne vient pas souvent nous voir (comme "Four est") :siffle:[/quote]
Elle est timide! Je vais la motiver pour qu'elle poste plus souvent! :clown:[/quote]

nan, je suis pas trop timide :), mais depuis quelques semaines, les journées sont bien trop courtes :clown:
et ça s'arrange pas avec la prépa du Comrades mouarf. L'entrainement sérieux a démarré en janvier, sauf que j'ai été malade, donc ça a mal démarré tout ça. De 3 sorties par semaine, je suis passée à 4 sorties par semaine depuis début mars. Déjà 3 séances par semaine, j'ai du mal à les caser, alors 4... :wink:
Pour le dénivelé, je m'entraine en salle, sur tapis. Pratique, même si j'étouffe dans les salles de sport. L'avantage, ça m'habitue à la chaleur mouarf.

Pour les courses, j'ai couru 2 marathons en février et 2 PB, cool :pompom:
L'Ecotrail sera un très bon entrainement pour le dénivelé ; au programme, la 50km et si j'arrive à marcher, la twin le lendemain.
Et puis, 3 marathons en avril : Ajaccio, Paris et Bordeaux, dont un seul où j'essaierai peut-être un chrono ; les autres, en sortie longue.

Comme à mon habitude, je n'ai rien regardé du parcours (je commence seulement à regarder celui de l'Eco trail...) et c'est peut-être mieux ainsi. ça risquerait de me faire flipper :) ce n'est pas tant la distance qui m'interroge, ni le dénivelé (même si gloups houla mazette :wink: ), mais la barrière horaire de 12h. Mais comme dirait un copain runner, ça va bien se passer :lol:
Mais ce sera de toute façon, une extraordinaire belle aventure :pompom: :pompom:
marino
 
Messages: 60
Inscription: Mer 16 Juil 2014 14:36
Localisation: Gentilly
Sexe: Femme
VMA: 15,0

Re: Comrades

Messagede manumds le Dim 15 Mar 2015 09:56

marino a écrit:29 français dont une du forum ADDM! :clown:


Faut dire qu'elle ne vient pas souvent nous voir (comme "Four est") :siffle:[/quote]
Elle est timide! Je vais la motiver pour qu'elle poste plus souvent! :clown:[/quote]

nan, je suis pas trop timide :), mais depuis quelques semaines, les journées sont bien trop courtes :clown:
et ça s'arrange pas avec la prépa du Comrades mouarf. L'entrainement sérieux a démarré en janvier, sauf que j'ai été malade, donc ça a mal démarré tout ça. De 3 sorties par semaine, je suis passée à 4 sorties par semaine depuis début mars. Déjà 3 séances par semaine, j'ai du mal à les caser, alors 4... :wink:
Pour le dénivelé, je m'entraine en salle, sur tapis. Pratique, même si j'étouffe dans les salles de sport. L'avantage, ça m'habitue à la chaleur mouarf.

Pour les courses, j'ai couru 2 marathons en février et 2 PB, cool :pompom:
L'Ecotrail sera un très bon entrainement pour le dénivelé ; au programme, la 50km et si j'arrive à marcher, la twin le lendemain.
Et puis, 3 marathons en avril : Ajaccio, Paris et Bordeaux, dont un seul où j'essaierai peut-être un chrono ; les autres, en sortie longue.

Comme à mon habitude, je n'ai rien regardé du parcours (je commence seulement à regarder celui de l'Eco trail...) et c'est peut-être mieux ainsi. ça risquerait de me faire flipper :) ce n'est pas tant la distance qui m'interroge, ni le dénivelé (même si gloups houla mazette :wink: ), mais la barrière horaire de 12h. Mais comme dirait un copain runner, ça va bien se passer :lol:
Mais ce sera de toute façon, une extraordinaire belle aventure :pompom: :pompom:[/quote]

La conclusion est belle et positive
Avatar de l'utilisateur
manumds
Modérateur
 
Messages: 9535
Inscription: Mar 25 Sep 2007 11:46

Re: Comrades

Messagede marino le Lun 20 Avr 2015 09:46

quelques nouvelles de la prépa du Comrades qui va pas tarder à s'alléger un peu...et c'est tant mieux :)

Ma série de 3 marathons est passée avec Bordeaux samedi. Plus jamais 3 marathons 3 week-ends de suite, trop fatigant pour moi :wink: d'après le coach, c'est bon pour l'entraînement, mais j'ai des doutes. Sur les 3 marathons, je pouvais éventuellement tenter un chrono sur l'un d'eux, ce que j'ai fait à Paris qui devient mon meilleur PB en 3h46'04". Mais d'après lui, j'ai couru trop vite à Bordeaux (4h17'09"). C'est peut-être pour ça que j'ai eu des nouvelles petites douleurs derrière les cuisses.

Donc, étirements, hydratation et pour la séance de dénivelé, normalement prévue demain, je la reporte à jeudi.
Et pour les sorties longues, pas trop vite a dit le coach :)

J'ai hâte d'y être et en même temps, je suis pas trop rassurée, car je ne sais pas si ma prépa sera suffisante, si j'arriverai à boucler la course en 12 heures. C'est LA course de ma vie celle-là mouarf
marino
 
Messages: 60
Inscription: Mer 16 Juil 2014 14:36
Localisation: Gentilly
Sexe: Femme
VMA: 15,0

Re: Comrades

Messagede L-1011 le Lun 20 Avr 2015 20:17

A 3H46 sur marathon, c'est sauf accident, sans problème moins de 12H sur 89km même si le parcours est loin d'être plat ! En tous cas, une course à faire. A 70 ans, j'ai raté le coche ! Bonne chance
L-1011
 
Messages: 237
Inscription: Jeu 10 Nov 2011 01:56

Re: Comrades

Messagede marino le Lun 20 Avr 2015 21:03

L-1011 a écrit:A 3H46 sur marathon, c'est sauf accident, sans problème moins de 12H sur 89km même si le parcours est loin d'être plat ! En tous cas, une course à faire. A 70 ans, j'ai raté le coche ! Bonne chance


merci, ça me rassure un peu :super:
marino
 
Messages: 60
Inscription: Mer 16 Juil 2014 14:36
Localisation: Gentilly
Sexe: Femme
VMA: 15,0

Re: Comrades

Messagede marino le Sam 9 Mai 2015 14:35

dernière sortie longue faite hier avec Jean-Jacques merci à toi d'avoir traîné le boulet que j'étais mouarf.
Ce devait être une sortie de 50km minimum, voire 60. En fait, ça a été un marathon et c'était bien suffisant pour moi. Un jour sans.

Maintenant, diminution des séances et c'est tant mieux.
Yapluka attendre tranquillement le jour J.
marino
 
Messages: 60
Inscription: Mer 16 Juil 2014 14:36
Localisation: Gentilly
Sexe: Femme
VMA: 15,0

Re: Comrades

Messagede jbj le Mar 26 Mai 2015 10:37

petite Vidéo 2014

89, année historique

22373 inscrits à J-5. Dont 19 Français.
Dernière édition par jbj le Mar 26 Mai 2015 13:29, édité 2 fois.
- - -
jbj∑∑δ€中αß!&ʘ~ (Ich bin ein MiL'Killer) profil DUV / FFA
Zob d'Or 2010-2012-2013, Zob de Bronze 2014, Zob de Chocolat 2011-2015
Avatar de l'utilisateur
jbj
 
Messages: 10587
Inscription: Mer 14 Nov 2007 21:18
Localisation: 29

Re: Comrades

Messagede J2J le Mar 26 Mai 2015 11:05

jbj a écrit:petite Vidéo 2014

22373 inscrits à J-5. Dont 19 Français.

Départ à 5h30min il me semble (même heure qu'en France) et une ADDM! Allez Marino! :wink:
1 515,5 km, 142h25 en 2020 (16e/39) - 10,64 km/h
[ 3 030,2 km, 362h34 en 2019 (24e/47) - 8,36 km/h
C'est au pied du mur qu'on voit .... le pied du mur!!!!
Avatar de l'utilisateur
J2J
 
Messages: 7625
Inscription: Ven 16 Avr 2010 16:21
Localisation: Châtillon (92)
Sexe: Homme
VMA: 16,5

Re: Comrades

Messagede marino le Jeu 28 Mai 2015 16:26

dossard retiré cet après-midi. Les bières sont au frais pour l'after :trinque: Mais avant, il faudra la mériter :hips:
marino
 
Messages: 60
Inscription: Mer 16 Juil 2014 14:36
Localisation: Gentilly
Sexe: Femme
VMA: 15,0

Re: Comrades

Messagede J2J le Jeu 28 Mai 2015 16:54

marino a écrit:dossard retiré cet après-midi. Les bières sont au frais pour l'after :trinque: Mais avant, il faudra la mériter :hips:

La mériter? Pas qu'une seule bière quand même? :wink:
1 515,5 km, 142h25 en 2020 (16e/39) - 10,64 km/h
[ 3 030,2 km, 362h34 en 2019 (24e/47) - 8,36 km/h
C'est au pied du mur qu'on voit .... le pied du mur!!!!
Avatar de l'utilisateur
J2J
 
Messages: 7625
Inscription: Ven 16 Avr 2010 16:21
Localisation: Châtillon (92)
Sexe: Homme
VMA: 16,5

Re: Comrades

Messagede L-1011 le Jeu 28 Mai 2015 22:42

Le plus vieux finisher Wally Haward à 80ans, et le (la) plus jeune ???
L-1011
 
Messages: 237
Inscription: Jeu 10 Nov 2011 01:56

Re: Comrades

Messagede L-1011 le Lun 1 Juin 2015 13:35

Donc peut-être personne n'a réponse à ma question du plus jeune, mais en tous cas c'est l'hécatombe cette course, pire que le Spartathlon: parmi les français, 7 ont terminé et 21 ont soit abandonné, soit terminé au delà des 12hrs (et donc non classé) :hein:
L-1011
 
Messages: 237
Inscription: Jeu 10 Nov 2011 01:56

Suivante

Retourner vers Courses ADDM

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


cron