Page 1 sur 1

6 h / 12 h / 24 h : bientôt la "pénurie" ?

MessagePosté: Sam 9 Mar 2019 21:24
de stephweb
J'étais en train de regarder les calendriers de 6h et 12h en France pour cette année 2019, car j'avais l'intention de participer à une course 1 de ces 4.
Et j'avais l'impression que pour les 6H, qu'il y a nettement moins de choix qu'en 2014.

J'ai donc fouiné un peu dans le DUV.
Et effectivement, on peut constater que :

6H
2014 (29 manifestations trouvée) : http://statistik.d-u-v.org/geteventlist ... &from=&to=
2019 (16 manifestations programmées + 1 déjà courue = 17) : http://statistik.d-u-v.org/calendar.php ... ubmit.y=10

12H
2014 (9 manifestations trouvées) : http://statistik.d-u-v.org/geteventlist ... &from=&to=
2019 (6 manifestations programmées + 1 déjà courue = 7) : http://statistik.d-u-v.org/calendar.php ... Submit.y=9

24H
2014 (23 manifestations trouvées) : http://statistik.d-u-v.org/geteventlist ... &from=&to=
2019 (15 manifestations trouvées) : http://statistik.d-u-v.org/calendar.php ... Submit.y=4

D'après le DUV, on peut constater qu'en seulement 5 ans d'intervalles, qu'il y a tout de même nettement moins de courses programmées en France.
Après peut être que quelques courses seront organisées à la "dernière minutes", ou peut être que le DUV en a oublié quelques unes (ils en oublient rarement), mais on sera tout de même bien en dessous qu'en 2014.

Toujours d''après le DUV :
Pour le 24H, faut remonter à 2005 pour trouvé un aussi faible nombre de 24h organisés en 1 année.
Pour le 12H, faut remonter à 2009 pour trouvé un aussi faible nombre de 12h organisés en 1 année.
Pour le 6H, faut remonter à 2006 pour trouvé un aussi faible nombre de 6h organisés en 1 année.

C'est du à quoi ?
Les organisateur ont décidés de se reposer une année ? (car il en ont marre que ce soit toujours les même qui organisent ?).
Moins de coureurs intéressés par ce type d'épreuve ?
Le running (chiffre d’affaires de 850 millions d’euros en France) a trop pris le dessus sur la course à pied d'ultra (amateur) ?
De + en + dur de trouver des bénévoles ?

Dans 10 ans, il risque de ne pas rester grand chose.

Re: 6H / 12H / 24H : bientôt la "pénurie" ?

MessagePosté: Sam 9 Mar 2019 22:05
de Hermagot
Sûr qu'organiser, c'est un sacerdoce.
Mais si ça sert d'os, ce n'est peut-être pas pour autant suffisant pour tenir debout d'aussi fragiles vertébrés toute leur vie durant.

La Terre, elle-même, qui hier encore était si verte, a de plus en plus de mal à se remettre.
Faut dire... il y a de quoi braire ! Or donc, notre Terre est verte et brait... sans assurance de perdurer.

Nan... c't'une blague :wink:
Des 24h, il y en aura toujours.
Et chaque jour. Par définition.

C'est juste qu'ils ne seront peut-être bientôt plus organisés que par la rotation de notre la planète.
Après tout, qu'a la Terre à faire de ces parasites éphémères ? Le vert lui va bien mieux que de braire :love:
Et si d'aventure lancer l'anathème induisait de mettre l'âne à terre, ce serait somme toute bien naturel et un juste retour aux fers. Et damnation.

Mais... j'ai peut-être mal lu la question :exclamation:
Ou bien je m'entraînais sans le vouloir/savoir en vue de quelque prochaine composition :clown:

Sorry :oops: J'ai peut-être bien brodé hors-sujet :langue:
Pourvu que la piste soit bien damée.
:sortir:

Re: 6H / 12H / 24H : bientôt la "pénurie" ?

MessagePosté: Dim 10 Mar 2019 04:48
de jbj
Au vu de l'âge moyen des participants aux 24h, l'issue semble fatale et les 12h et 6h sont souvent des épreuves organisées dans le cadre des 24h. On pourrait à terme se retrouver dans la situation qui fut celle d'il y a une trentaine d'années en arrière, lorsqu'il n'y avait qu'une poignée de 24h organisés en France. Après le déclin du 100 km, celui du 24h ?

Re: 6 h / 12 h / 24 h : bientôt la "pénurie" ?

MessagePosté: Dim 10 Mar 2019 06:40
de JM77
Il me semble effectivement que il n'y avait que Niort et Arcueuil dans les années 80 ....ou bien ma mémoire me trompe .
Il y a eu un engouement, une mode des courses horaires par la suite .Au point d'en organiser beaucoup trop , d'où une concurrence entre des épreuves organisées essentiellement au printemps ou à l'automne .
Peut être aussi que cette mode s'essouffle au profit du Trail ?

Re: 6 h / 12 h / 24 h : bientôt la "pénurie" ?

MessagePosté: Dim 10 Mar 2019 06:48
de Pat71
Cette baisse du nombre de 24 h est en symétrie avec la hausse du début des années 2000. Une courbe en V renversé, quoi. Avec un point haut sans doute au début des années 2010.

La raison ?

Beaucoup de coureurs ont abordé ce format de course plutôt confiants. La faible allure moyenne sur ce type de course pouvait laisser penser qu'elle était à la portée de tous. Courir à 10 km/h, tout le monde peut le faire.
Certes. Mais se posa alors le problème de la durée. Et c'est là que ça se compliqua. Bon, je reviens au présent parce que le passé simple ... Du coup - ou pour le coup - la déception fut :roll: à la hauteur des espérances. Un peu l'histoire des attentes déçues, la réalité qu'on prend en pleine poire. Et ça fait mal.
Or donc les déçus firent savoir au monde entier que finalement courir pendant 24 heures, c'était pas simple. Même en Cyrano. Bul' :hello:. Et le monde entier les crut, sans accent circonflexe comme certains le croient. Et pas le croyent. Ni le croivent.

Bon, c'est une explication qui vaut ce qu'elle vaut. Sans doute pas grand chose mais elle m'aura occupé en attendant l'heure de la messe.

Image

Re: 6 h / 12 h / 24 h : bientôt la "pénurie" ?

MessagePosté: Dim 10 Mar 2019 06:49
de petit Franck
Le sport adapte est tres mediatise depuis 2 3 ans ce qui explique peut etre ca aussi c est impressionnant ce que le sport adapte est médiatique ces derniers temps et il ezt possible que cela mobilise beaucoup de personnes ( officiels coureurs etc.. ) qui ne vont plus sur les courses ffa

Avec la creation de la categorie autisste asperger et d autres catégorie sport adapte il y aura de plus en plus de monde en sport adapte et il est.clair que les coureurs en question ne vont plus sur les courses ffa par manque de temps

Bonne journée

Franck derrien

Re: 6 h / 12 h / 24 h : bientôt la "pénurie" ?

MessagePosté: Dim 10 Mar 2019 06:51
de Pat71
petit Franck a écrit:Le sport adapte est tres mediatise depuis 2 3 ans ce qui explique peut etre ca aussi c est impressionnant ce que le sport adapte est médiatique ces derniers temps et il ezt possible que cela mobilise beaucoup de personnes ( officiels coureurs etc.. ) qui ne vont plus sur les courses ffa
Je n'avais pas pensé à cette explication. Qui vaut ce qu'elle vaut. Mais je me permets de penser pas grand chose de plus que la mienne.
J'espère que tu ne m'en voudras pas, Franck.

Re: 6 h / 12 h / 24 h : bientôt la "pénurie" ?

MessagePosté: Dim 10 Mar 2019 06:53
de petit Franck
Pat71 a écrit:
petit Franck a écrit:Le sport adapte est tres mediatise depuis 2 3 ans ce qui explique peut etre ca aussi c est impressionnant ce que le sport adapte est médiatique ces derniers temps et il ezt possible que cela mobilise beaucoup de personnes ( officiels coureurs etc.. ) qui ne vont plus sur les courses ffa
Je n'avais pas pensé à cette explication. Qui vaut ce qu'elle vaut. Mais je me permets de penser pas grand chose de plus que la mienne.
J'espère que tu ne m'en voudras pas, Franck.


???
Non bien sur que non je ne t en veux pas on est la pour echanger
Bonne journée
Franck derrien

Re: 6 h / 12 h / 24 h : bientôt la "pénurie" ?

MessagePosté: Dim 10 Mar 2019 07:47
de fifi
Non, Franck. Le sport adapté n'est pas médiatisé du tout et cela ne risque pas de changer à court terme...

Re: 6 h / 12 h / 24 h : bientôt la "pénurie" ?

MessagePosté: Dim 10 Mar 2019 07:50
de fifi
Sinon, mon club a cessé d'organiser les 6h de Mulhouse par manque de participants. Dommage. C'était une belle épreuve.
Je pense que cela est principalement dû à la multiplication des épreuves (trails, trails urbains....Et autres nouveautés ).
Et, peut-être aussi pas méconnaissance des courses horaires.

Re: 6 h / 12 h / 24 h : bientôt la "pénurie" ?

MessagePosté: Dim 10 Mar 2019 07:57
de Tonio
fifi a écrit:Sinon, mon club a cessé d'organiser les 6h de Mulhouse par manque de participants. Dommage. C'était une belle épreuve.
Je pense que cela est principalement dû à la multiplication des épreuves (trails, trails urbains....Et autres nouveautés ).
Et, peut-être aussi pas méconnaissance des courses horaires.


Et qui fut un 24h aussi :exclamation: Ik y avait VANNES aussi, ainsi que FLEURBAIX, des anciennes épreuve qui ont disparu. Il y avait aussi celle du Téléthon

Re: 6 h / 12 h / 24 h : bientôt la "pénurie" ?

MessagePosté: Dim 10 Mar 2019 17:09
de le solitaire
6h le 9/11 à Marignane contre la mucoviscidose ;)

Re: 6 h / 12 h / 24 h : bientôt la "pénurie" ?

MessagePosté: Dim 10 Mar 2019 17:13
de jbj
Les 6h de Scaër (29S) since 1988, en juin.

Re: 6 h / 12 h / 24 h : bientôt la "pénurie" ?

MessagePosté: Dim 10 Mar 2019 17:22
de mico34
6h 12h et 24h à Fournes dans le gard en avril

Re: 6 h / 12 h / 24 h : bientôt la "pénurie" ?

MessagePosté: Dim 10 Mar 2019 22:18
de petit Franck
fifi a écrit:Non, Franck. Le sport adapté n'est pas médiatisé du tout et cela ne risque pas de changer à court terme...


Les championnats du monde de ski sport adapte ce week end dans le vercors ont ete particulièrement mediatises j ai l'impression que tout le monde parlait de ca

Et la semaine prochaine ont lieu les championnats de france de cross sport adapte et on en parle beaucoup je trouve aussi

Ce qui detourne peut etre l interet pour les courses horaires ?

Bonne journée

Franck derrien

Re: 6 h / 12 h / 24 h : bientôt la "pénurie" ?

MessagePosté: Lun 11 Mar 2019 10:48
de Bultaco
petit Franck a écrit:
fifi a écrit:Non, Franck. Le sport adapté n'est pas médiatisé du tout et cela ne risque pas de changer à court terme...


Les championnats du monde de ski sport adapte ce week end dans le vercors ont ete particulièrement mediatises j ai l'impression que tout le monde parlait de ca

Et la semaine prochaine ont lieu les championnats de france de cross sport adapte et on en parle beaucoup je trouve aussi

Ce qui detourne peut etre l interet pour les courses horaires ?

On en parle beaucoup ... autour de toi, mais rien a la radio, a la tele, dans les journaux.
Tu as l'impression qu'on en parle beaucoup, mais meme dans Grenoble, je ne crois pas qu'on en parle
des masses, alors que ca a lieu a 30 kilometres pour le ski :pleurer:

Ca ne doit pas etre ca qui fait du tort aux 6H ...

Je crois qu'il y a un peu des phenomenes de mode, des idees qui se propagent, du bouche a oreille,
du "Tiens j'ai fait un 6H, c'etait sympa" "Ha ben si on en organisait un" et puis apres quelques editions,
les gens ont envie de passer a autre chose (mud day & co ?).

Ainsi va la vie ... :mexicain:

Nicolas.

Re: 6 h / 12 h / 24 h : bientôt la "pénurie" ?

MessagePosté: Lun 11 Mar 2019 16:44
de petit Franck
Bultaco a écrit:On en parle beaucoup ... autour de toi, mais rien a la radio, a la tele, dans les journaux.


Tu as l'impression qu'on en parle beaucoup, mais meme dans Grenoble, je ne crois pas qu'on en parle
des masses, alors que ca a lieu a 30 kilometres pour le ski :pleurer:[/quote]

il y a eu un interview sur france 3 samedi 9 mars et des images tres brievement au journal de france 2 hier soir dimanche ( a la 26 eme minute cest vrai que c'est tres court )

bien sur c'est assez court mais des teles etaient presentes sur place , apres c vrai que les deux interviews sont tres courts et on reconnait a peine les personnes sur les podiums :rigoler: :rigoler: :rigoler: :rigoler: :rigoler:

bonne journee

franck derrien

Re: 6H / 12H / 24H : bientôt la "pénurie" ?

MessagePosté: Mar 12 Mar 2019 05:20
de manumds
Hermagot a écrit:Sûr qu'organiser, c'est un sacerdoce.
Mais si ça sert d'os, ce n'est peut-être pas pour autant suffisant pour tenir debout d'aussi fragiles vertébrés toute leur vie durant.

La Terre, elle-même, qui hier encore était si verte, a de plus en plus de mal à se remettre.
Faut dire... il y a de quoi braire ! Or donc, notre Terre est verte et brait... sans assurance de perdurer.

Nan... c't'une blague :wink:
Des 24h, il y en aura toujours.
Et chaque jour. Par définition.

C'est juste qu'ils ne seront peut-être bientôt plus organisés que par la rotation de notre la planète.
Après tout, qu'a la Terre à faire de ces parasites éphémères ? Le vert lui va bien mieux que de braire :love:
Et si d'aventure lancer l'anathème induisait de mettre l'âne à terre, ce serait somme toute bien naturel et un juste retour aux fers. Et damnation.

Mais... j'ai peut-être mal lu la question :exclamation:
Ou bien je m'entraînais sans le vouloir/savoir en vue de quelque prochaine composition :clown:

Sorry :oops: J'ai peut-être bien brodé hors-sujet :langue:
Pourvu que la piste soit bien damée.
:sortir:


Je crois qu'il est grand temps de reprendre le traitement que le médecin t'à prescrit :rigoler: :rigoler: :rigoler:

Re: 6 h / 12 h / 24 h : bientôt la "pénurie" ?

MessagePosté: Mar 12 Mar 2019 08:22
de Oli89
En synthèse, la raréfaction des courses horaires a de nombreuses origines.

On pourrait ajouter aussi l'effet "réseau", qui fait diminuer ou augmenter le nombre de participants de façon exponentielle ou du moins géométrique. Quand deux amis participent à une course horaire, ils trouvent souvent d'autres coureurs pour se joindre à eux (effet de groupe), et quand un ou deux d'entre eux ne participent plus, c'est souvent tout un groupe qui change son fusil d'épaule.

Pour revenir à la question de départ, qui n'interrogeait pas les causes mais l'avenir des courses horaires, je pense qu'on va évoluer vers un "recentrage" des courses. Seules celles qui auront une histoire, une identité, une organisation irréprochable, une vraie démarche de communication... se maintiendront (Brive, Villenave...).
Parler de disparition des 24h alors qu'une épreuve comme Champigneulles, qui n'en était qu'à sa 2e édition, a affiché complet, avec 170 individuels, ça me semble prématuré.
Concernant les 6h, à mon avis, c'est une autre histoire... Le format "courir 6h" n'existait nulle part ailleurs que dans les courses horaires. Désormais, avec la profusion de trails d'environ 50 km, plus ou moins roulants, il est possible de retrouver cette durée d'effort dans un cadre plus varié et "plaisant", qui va au-delà du plaisir pur de la course. Avec ses avantages et ses inconvénients.
Quant au format 12h, il est depuis longtemps une forme d'intermédiaire sans grande symbolique, sans grande reconnaissance, auquel le 100 km est généralement préféré, même si, pour certains, les 100 km dureront significativement plus longtemps ou moins longtemps que 12h.