Spartathlon 2019

Tout ce que vous voulez savoir ou avez à dire sur LES courses qui font l'évènement.

Modérateur: Equipe Courses et entraînement

Re: Spartathlon 2019

Messagede christian77 le Jeu 28 Fév 2019 19:22

amonere a écrit:
christian77 a écrit:Allez JB, restons cool, c'est la fête!!!
:plus1:
christian77 a écrit:restons zen!
Oui, restons en paix. Détends-toi JB, pète un coup. Pet et fraternité!

Les propos négatifs ne sont pas les bienvenus sur cette page. Si tu râlais tout seul dans ton coin en restant discret, ça ne concernerait que toi. Mais quand tu te permets de proclamer à haute voix tes ressentiments, n’y a-t-il pas atteinte au bonheur public? (c’est une forme interrogative n’appelant pas de réponse. Tu sais faire de toute façon, ne pas répondre)


Merci Hercule de ne pas utiliser mes propos à des fins personnelles...Ici, c'est de Spartathlon dont il s'agit et uniquement de Spartathlon. Il y a une rubrique spéciale je crois même que ton meilleur ami y a écrit à l'instant même.
Dialoguer, c'est probablement avant tout s'efforcer d'écouter l'autre pour comprendre ce qu'il dit.

Spartathlon 2017, Ultrathlétic'Ardeche 2018
Avatar de l'utilisateur
christian77
 
Messages: 986
Inscription: Lun 9 Mar 2015 13:59
Localisation: Seine et Marne
Sexe: Homme
VMA: 16,9
IE: -6,50

Re: Spartathlon 2019

Messagede jbj le Ven 1 Mar 2019 09:06

Qualifiés direct + 50 Japonais = 180 dossards, il en resterait donc 220 à attribuer au tirage au sort pour 705-130=575 postulants dont une centaine qui ont un double ticket parce que non retenus précédemment, ça doit faire à peu près 1 chance sur 3 d'être tiré au sort pour un primo-postulant, c'est bien cela ?

APPLICATIONS STATISTICS 2019
(Figures do not include 50 expected Japanese runners)

1. Total applications 705 (2018 : 645)
Ladies : 107 (15% : Highest percentage ever)

2. TOP TEN COUNTRIES. Number of applications (Women)
Hellas(Greece) 130(7)
U.K. 60(5)
Hungary 58(8)
Italia 53(9)
Germany 38(4)
U.S.A. 32(8)
Czech republic 26(4)
Poland 23(1)
France 21(1)
Sweden 20(8)

3. Auto qualifications : 130
Veterans (autoqualified) : at least 10 completions in the past : 7
Applications without any prerequisite : 28

4. Quadruple lots (years 2017, 2018, 2019) : 6

5. Double lots (years 2018, 2019) : 102
Dernière édition par jbj le Ven 1 Mar 2019 13:03, édité 1 fois.
- - -
jbj∑∑δ€中αß!&ʘ~ (Ich bin ein MiL'Killer) profil DUV / FFA
Zob d'Or 2010-2012-2013, Zob de Bronze 2014, Zob de Chocolat 2011-2015
Avatar de l'utilisateur
jbj
 
Messages: 9441
Inscription: Mer 14 Nov 2007 21:18
Localisation: 29

Re: Spartathlon 2019

Messagede christian77 le Ven 1 Mar 2019 12:59

En gros pour un postulant n'ayant qu'un seul ticket dans l'urne, la probabilité d'être admis est d'environ 34%...

On doit ajouter des postulants "virtuels" représentés par les tickets surnuméraires de ceux qui en ont 4 (6x3 excédentaires) ou 2 (102 excédentaires)
Ce qui donne 525 + 18+ 102 = 635

220 places à distribuer

220/635= 0.34

1 chance sur deux avec 2 tickets environ et aux alentours de 60 % de chance avec 4 tickets...

Bon je dois être très approximatif mais ce n'est pas très grave.
Bonne chance à tous les prétendants!!! et surtout à ceux qui n'ont encore jamais eu l'occasion d'y aller une fois! :wink:

Après on peut espérer ne pas être trop loin sur la fameuse liste d'attente....
Disons qu'être au delà de la 25 ème place rend la chose délicate (Bon y'en a qui ont vraiment beaucoup de chance... :wink: )
Dialoguer, c'est probablement avant tout s'efforcer d'écouter l'autre pour comprendre ce qu'il dit.

Spartathlon 2017, Ultrathlétic'Ardeche 2018
Avatar de l'utilisateur
christian77
 
Messages: 986
Inscription: Lun 9 Mar 2015 13:59
Localisation: Seine et Marne
Sexe: Homme
VMA: 16,9
IE: -6,50

Re: Spartathlon 2019

Messagede jbj le Ven 1 Mar 2019 13:06

Frank à fait des études de statistiques, vas-y Francky éclaircis-nous tout ça !
- - -
jbj∑∑δ€中αß!&ʘ~ (Ich bin ein MiL'Killer) profil DUV / FFA
Zob d'Or 2010-2012-2013, Zob de Bronze 2014, Zob de Chocolat 2011-2015
Avatar de l'utilisateur
jbj
 
Messages: 9441
Inscription: Mer 14 Nov 2007 21:18
Localisation: 29

Re: Spartathlon 2019

Messagede christian77 le Ven 1 Mar 2019 14:21

C'est la probabilité qu'il y aille lui même qu'il devrait établir.
Dialoguer, c'est probablement avant tout s'efforcer d'écouter l'autre pour comprendre ce qu'il dit.

Spartathlon 2017, Ultrathlétic'Ardeche 2018
Avatar de l'utilisateur
christian77
 
Messages: 986
Inscription: Lun 9 Mar 2015 13:59
Localisation: Seine et Marne
Sexe: Homme
VMA: 16,9
IE: -6,50

Re: Spartathlon 2019

Messagede Popol24 le Ven 1 Mar 2019 14:33

Christian, je te fais remonter ta côte à 50% au moins.....

705 candidats pour 340 places (50 prises par les Japonnais et 10 réservées par l'organisation ce qui donne 400).
705-10 ...........695

130 grecs pour 60 places. Reste 565 candidats/280 places

130 qualifiés d'offices (dont 12 grecs déjà comptés) .........565 - 118 / 280 - 118..............447/162

28 candidats ne répondant pas aux critères dont 6 grecs...donc -22.........425/162

Anglais/Hongrois/Italien.....171 candidats pour un max de 75 places. Il m'a semblé avoir lu que 12 à 14 anglais étaient qualifiés d'office. On suppose que c'est pareil pour la Hongrie et l'Italie. Allez, on arrondi à 35 q.o. (fourchette basse) au total. Reste 136 coureurs pour 40 places.
soit .........289 candidats pour 122 places dans le pire des cas (Anglais, hongrois et italiens au taquet 3x25 et que 35 q.o. chez eux).

On arrive à 42% avant le "multiboule"

On imagine que les 28 premiers de la liste d'attente vont entrer, ca donne 289 candidats pour 150 places et on dépasse le 50%, toujours avant le multiboule.

Pile ou face en fait :siffle:
Bon, dans une semaine on sera fixé.
Christian, ait confiance en les Dieux Grecs, remember 2017 :wink:
Je compte bien danser un sirtaki endiablé en ta compagnie :mrgreen:
:pompom:
PS : Ca te coûtera une bière :mexicain:
Ils nе cоurеnt раs cоntrе lеs аutrеs mаіs роur еux-mêmеs. Ils sеmblеnt dіfférеnts dе nоus : іls роssèdеnt lа sérénіté dеs sаgеs, l'еnvіе dеs еnfаnts, lа cараcіté dе sе surраssеr. Lеur drоguе еst lе 100 kіlоmètrеs, lе рlаіsіr dе cоurіr реndаnt dеs hеurеs. Ils gоûtеnt іntеnsémеnt lе раrtаgе, lа chаlеur humаіnе еt chаquе cоurеur еst unе hіstоіrе vіvаntе.
Avatar de l'utilisateur
Popol24
 
Messages: 2100
Inscription: Sam 31 Mar 2012 20:28
Localisation: Dordogne (24)
Sexe: Homme

Re: Spartathlon 2019

Messagede vieuxLion le Ven 1 Mar 2019 14:43

christian77 a écrit:En gros pour un postulant n'ayant qu'un seul ticket dans l'urne, la probabilité d'être admis est d'environ 34%...

On doit ajouter des postulants "virtuels" représentés par les tickets surnuméraires de ceux qui en ont 4 (6x3 excédentaires) ou 2 (102 excédentaires)
Ce qui donne 525 + 18+ 102 = 635

220 places à distribuer

220/635= 0.34

1 chance sur deux avec 2 tickets environ et aux alentours de 60 % de chance avec 4 tickets...

Bon je dois être très approximatif mais ce n'est pas très grave.
Bonne chance à tous les prétendants!!! et surtout à ceux qui n'ont encore jamais eu l'occasion d'y aller une fois! :wink:

Après on peut espérer ne pas être trop loin sur la fameuse liste d'attente....
Disons qu'être au delà de la 25 ème place rend la chose délicate (Bon y'en a qui ont vraiment beaucoup de chance... :wink: )

J'ai un autre chiffrage qui est bien moins optimiste.

400 dossards
705 demandes hors japonais qui (si j'ai bien compris) ont réservé 50 places
130 dossards sont pris d'office par les qualifiés directs et 10 par l'organisation: il en reste donc 260 - 50 japonais = 210

pour calculer la probabilité d'être tiré au sort, pour les postulants à un seul ticket, il faut faire partie des 210 sur le nombre de tickets total, qu'il faut donc calculer.
parmi les 705 demandes, 28 sont rejetées (si j'ai bien compris), 102 sont en tickets doubles et 6 en tickets quadruples.
Cela donne 705-28-102-6 = 569 demandes avec tickets simples => 569 tickets
plus 102 x 2 = 204 et 4 x 6 = 24
soit au total : 797 tickets (569 + 204 + 24)

le postulant a un seul ticket aura seulement 210 chances sur 797 d'être tiré au sort = 26,3%
pour figurer avant la 30e place sur la liste d'attente, cela donne 240/797 = 30%

On est d'accord où on continue à calculer/négocier/... se battre :boxe: :smack:
Transe Gaule 2016, Deutschland Lauf 2017, Via Iberica 2017, Jogle 2018, Spartathlon 2018, inscrit Holland Ultra Tour 2019, inscrit TransEspaña 2020, inscrit Raceacrosseurope 2021.
http://statistik.d-u-v.org/getresultperson.php?runner=167197
plus lente, plus rasante, mais plus forte [non citius, non altius, sed fortius]
Avatar de l'utilisateur
vieuxLion
 
Messages: 971
Inscription: Jeu 3 Déc 2015 14:37
Sexe: Homme

Re: Spartathlon 2019

Messagede vieuxLion le Ven 1 Mar 2019 14:48

Popol24 a écrit:Christian, je te fais remonter ta côte à 50% au moins.....

705 candidats pour 340 places (50 prises par les Japonnais et 10 réservées par l'organisation ce qui donne 400).
705-10 ...........695

130 grecs pour 60 places. Reste 565 candidats/280 places

130 qualifiés d'offices (dont 12 grecs déjà comptés) .........565 - 118 / 280 - 118..............447/162

28 candidats ne répondant pas aux critères dont 6 grecs...donc -22.........425/162

Anglais/Hongrois/Italien.....171 candidats pour un max de 75 places. Il m'a semblé avoir lu que 12 à 14 anglais étaient qualifiés d'office. On suppose que c'est pareil pour la Hongrie et l'Italie. Allez, on arrondi à 35 q.o. (fourchette basse) au total. Reste 136 coureurs pour 40 places.
soit .........289 candidats pour 122 places dans le pire des cas (Anglais, hongrois et italiens au taquet 3x25 et que 35 q.o. chez eux).

On arrive à 42% avant le "multiboule"

On imagine que les 28 premiers de la liste d'attente vont entrer, ca donne 289 candidats pour 150 places et on dépasse le 50%, toujours avant le multiboule.

Pile ou face en fait :siffle:
Bon, dans une semaine on sera fixé.
Christian, ait confiance en les Dieux Grecs, remember 2017 :wink:
Je compte bien danser un sirtaki endiablé en ta compagnie :mrgreen:
:pompom:
PS : Ca te coûtera une bière :mexicain:

Bien vu Popol.
Tu as raison, il faut tenir compte des nombres maxi par pays... et ça change tout, et nous arrange bien car les Français sont sous les 25 postulants
Transe Gaule 2016, Deutschland Lauf 2017, Via Iberica 2017, Jogle 2018, Spartathlon 2018, inscrit Holland Ultra Tour 2019, inscrit TransEspaña 2020, inscrit Raceacrosseurope 2021.
http://statistik.d-u-v.org/getresultperson.php?runner=167197
plus lente, plus rasante, mais plus forte [non citius, non altius, sed fortius]
Avatar de l'utilisateur
vieuxLion
 
Messages: 971
Inscription: Jeu 3 Déc 2015 14:37
Sexe: Homme

Re: Spartathlon 2019

Messagede Popol24 le Ven 1 Mar 2019 14:49

Vieux Lion ca te coûtera une bière aussi, tu n'as pas viré les 130 q.o. des 705 postulants. :pompom: :pompom:
A qui le tour :mrgreen:
Bon, celle là est est sûre, Vieux Lion étant dans les 130 :pompom: :pompom:
Ca me fait donc une :trinque: sûre et une :trinque: à 50%
:pompom:
Ils nе cоurеnt раs cоntrе lеs аutrеs mаіs роur еux-mêmеs. Ils sеmblеnt dіfférеnts dе nоus : іls роssèdеnt lа sérénіté dеs sаgеs, l'еnvіе dеs еnfаnts, lа cараcіté dе sе surраssеr. Lеur drоguе еst lе 100 kіlоmètrеs, lе рlаіsіr dе cоurіr реndаnt dеs hеurеs. Ils gоûtеnt іntеnsémеnt lе раrtаgе, lа chаlеur humаіnе еt chаquе cоurеur еst unе hіstоіrе vіvаntе.
Avatar de l'utilisateur
Popol24
 
Messages: 2100
Inscription: Sam 31 Mar 2012 20:28
Localisation: Dordogne (24)
Sexe: Homme

Re: Spartathlon 2019

Messagede petit Franck le Ven 1 Mar 2019 15:19

jbj a écrit:Frank à fait des études de statistiques, vas-y Francky éclaircis-nous tout ça !


c'est vrai , j'ai meme fait une licence de maths aussi ( et j'etais major de ma promo :maitre: :maitre: )

en fait vieuxlion a tout dit et a completement raison :clown: :maitre: :cartonV:

je rajouterais que pour ceux qui sont dans le fond de la liste d'attente la probabilite d'etre pris decroit expontentiellement et est don c quasi nulle ( pour ainsi dire nulle ) d'etre tire au sort pour les derniers de la liste d'attente

C'est la probabilité qu'il y aille lui même qu'il devrait établir.


probabilite exponentiellement decroissante en fonction du temps :boom: :clown: :clown: :clown: :clown: :clown:

bonne journée

franck derrien
Avatar de l'utilisateur
petit Franck
 
Messages: 8061
Inscription: Mar 6 Juil 2010 14:57
Localisation: Villard de Lans
Sexe: Homme
VMA: 27,0
IE: -12,00

Re: Spartathlon 2019

Messagede christian77 le Ven 1 Mar 2019 16:00

Bien vu de toutes ces excellentes nouvelles je vais faire deux choses dans l'immédiat :
- courir (ça me démange après la sieste); :fouet:
-boire un coup (c'est très important l'hydratation). :trinque:

Je promets que dès le lendemain du Spartathlon 2019, je colle 10 mètres à Popol sur le tour de la seule piste de 400 m homologuée du monde : celle de Sparte! :clown:

...j'en mets une ou deux au frais pour récompenser Popol pour ses calculs probabilistes qui vont m'aider à mieux dormir d'ici le 6 mars.
Dialoguer, c'est probablement avant tout s'efforcer d'écouter l'autre pour comprendre ce qu'il dit.

Spartathlon 2017, Ultrathlétic'Ardeche 2018
Avatar de l'utilisateur
christian77
 
Messages: 986
Inscription: Lun 9 Mar 2015 13:59
Localisation: Seine et Marne
Sexe: Homme
VMA: 16,9
IE: -6,50

Re: Spartathlon 2019

Messagede christian77 le Ven 1 Mar 2019 16:03

...endiablé et à poil le Sirtaki...comme le 400m d'ailleurs!
Dialoguer, c'est probablement avant tout s'efforcer d'écouter l'autre pour comprendre ce qu'il dit.

Spartathlon 2017, Ultrathlétic'Ardeche 2018
Avatar de l'utilisateur
christian77
 
Messages: 986
Inscription: Lun 9 Mar 2015 13:59
Localisation: Seine et Marne
Sexe: Homme
VMA: 16,9
IE: -6,50

Re: Spartathlon 2019

Messagede vieuxLion le Ven 1 Mar 2019 16:33

petit Franck a écrit:c'est vrai , j'ai meme fait une licence de maths aussi ( et j'etais major de ma promo :maitre: :maitre: )

en fait vieuxlion a tout dit et a completement raison :clown: :maitre: :cartonV:

Hem hem, j'ai été trop vite et oublié plein de trucs
Même pas lu ce qu'avait mis popol.
Content que la probabilité pour nos français(e) soit de 50%. On devrait donc être une bonne brochette de plus d'une douzaine
Transe Gaule 2016, Deutschland Lauf 2017, Via Iberica 2017, Jogle 2018, Spartathlon 2018, inscrit Holland Ultra Tour 2019, inscrit TransEspaña 2020, inscrit Raceacrosseurope 2021.
http://statistik.d-u-v.org/getresultperson.php?runner=167197
plus lente, plus rasante, mais plus forte [non citius, non altius, sed fortius]
Avatar de l'utilisateur
vieuxLion
 
Messages: 971
Inscription: Jeu 3 Déc 2015 14:37
Sexe: Homme

Re: Spartathlon 2019

Messagede Popol24 le Ven 1 Mar 2019 23:02

christian77 a écrit:Je promets que dès le lendemain du Spartathlon 2019, je colle 10 mètres à Popol sur le tour de la seule piste de 400 m homologuée du monde : celle de Sparte! :clown:


Cool, si je ne prends que 10 m, c'est la fête :pompom: :pompom:
Ils nе cоurеnt раs cоntrе lеs аutrеs mаіs роur еux-mêmеs. Ils sеmblеnt dіfférеnts dе nоus : іls роssèdеnt lа sérénіté dеs sаgеs, l'еnvіе dеs еnfаnts, lа cараcіté dе sе surраssеr. Lеur drоguе еst lе 100 kіlоmètrеs, lе рlаіsіr dе cоurіr реndаnt dеs hеurеs. Ils gоûtеnt іntеnsémеnt lе раrtаgе, lа chаlеur humаіnе еt chаquе cоurеur еst unе hіstоіrе vіvаntе.
Avatar de l'utilisateur
Popol24
 
Messages: 2100
Inscription: Sam 31 Mar 2012 20:28
Localisation: Dordogne (24)
Sexe: Homme

Re: Spartathlon 2019

Messagede jbj le Sam 2 Mar 2019 06:07

10 à 15% de participation féminine, ça reste assez peu. Suède 40%, USA 25% et Italie presque 20% en tête. Le Japon doit également atteindre un bon pourcentage.
- - -
jbj∑∑δ€中αß!&ʘ~ (Ich bin ein MiL'Killer) profil DUV / FFA
Zob d'Or 2010-2012-2013, Zob de Bronze 2014, Zob de Chocolat 2011-2015
Avatar de l'utilisateur
jbj
 
Messages: 9441
Inscription: Mer 14 Nov 2007 21:18
Localisation: 29

Re: Spartathlon 2019

Messagede Lolo07 le Sam 2 Mar 2019 07:25

Il y a dans la liste des frenchies des noms qui ne me parlent pas.
Je me mets à votre place, que ce doit être long et stressant cette attente (mais j'aimerais bien ressentir ça)
Bonne chance à tous
Lolonidas**!©Σ*;
Avatar de l'utilisateur
Lolo07
 
Messages: 1419
Inscription: Lun 15 Oct 2007 11:19
Localisation: Ardèche

Re: Spartathlon 2019

Messagede christian77 le Sam 2 Mar 2019 10:37

Christophe Rouat a acquis sa qualification directe à Albi où il a réalisé 216,... Il était mon voisin de table de raviront et affichait clairement sa volonté de se qualifier pour le Spartathlon. Son rêve se réalise donc.
Dialoguer, c'est probablement avant tout s'efforcer d'écouter l'autre pour comprendre ce qu'il dit.

Spartathlon 2017, Ultrathlétic'Ardeche 2018
Avatar de l'utilisateur
christian77
 
Messages: 986
Inscription: Lun 9 Mar 2015 13:59
Localisation: Seine et Marne
Sexe: Homme
VMA: 16,9
IE: -6,50

Re: Spartathlon 2019

Messagede jbj le Sam 2 Mar 2019 11:08

Francis Pelmont est plus trailer que routard mais il a réussi 2 MiL'KiL en solo sur la plus grande partie de ses deux participations. Egalement l'UltraMilano-SanRemo l'an dernier. Ancien athlète, il devrait avoir de bonnes chances sur les 400 mètres du Spartan Mile.
- - -
jbj∑∑δ€中αß!&ʘ~ (Ich bin ein MiL'Killer) profil DUV / FFA
Zob d'Or 2010-2012-2013, Zob de Bronze 2014, Zob de Chocolat 2011-2015
Avatar de l'utilisateur
jbj
 
Messages: 9441
Inscription: Mer 14 Nov 2007 21:18
Localisation: 29

Re: Spartathlon 2019

Messagede Pascal Pz le Sam 2 Mar 2019 17:12

:hello:

J'ai couru avec Christophe Rouat à Cestas en 2015, il m'avait l'air sympa, il m'avait dit être en méforme.
Il avait fini une trentaine de minutes derrière moi, depuis la forme semble revenue puisque je vois un 217,6 km au 24 heures Albi.
Avatar de l'utilisateur
Pascal Pz
 
Messages: 2714
Inscription: Sam 21 Mar 2015 11:26
Localisation: 40
Sexe: Homme

Re: Spartathlon 2019

Messagede jbj le Mer 6 Mar 2019 08:26

J0 tirage au sort 37ème Spartathlon... Ce soir à 17h30 à Athènes, Amalia Hotel. Quatre Français ont la qualif directe (Pallaruelo, Pollesel, Vidal et Rouat), 17 autres retiennent leur souffle, Pallaruelo Jr. et Pradas doivent avoir 2 jetons.

Pour supporter l'insupportable attente :

Spartathlon 2005

Après six tentatives infructueuses au Spartathlon depuis 1999, me revoilà donc à Athènes en train de préparer mes drop bags pour les différents postes de ravitaillement. Même si chaque année je retrouve chaque fois un peu plus de mes drop bags avant que le « packman bus » ne m'avale, je dois avouer que je ne revois jamais la plupart d'entre eux qui ont dû nourrir quelques villages sur le parcours ces dernières années.

La veille du départ, un coureur anglais vient me dire que cette année il ne veut pas monter dans le packman bus avec moi... Il a raison, je crois bien que j'ai couvert plus de kilomètres du Spartathlon en bus qu'à pied.

Au Spartathlon, la première partie de course est toujours plaisante, je l'ai souvent faite en compagnie de l'Anglais Mark Williams qui me dispense en route des leçons d'allure et de régularité. Mark a été le premier coureur de l'histoire à terminer la Barkley et ce jour-là j'y étais pour le photographier à l'arrivée. Mark est passé maître dans l'art de gérer les premières heures du Spartathlon avec sagesse, mixant course et marche dès le départ. Lorsque je me retourne, je constate souvent que nous sommes les derniers, gérant notre marge d'avance sur les cut-off de plus ou moins 5 minutes seulement. Mais moi, pour le suivre, je dois tout le temps courir.

Mon premier souvenir marquant de cette édition 2005 est le moment où les crampes m'ont rattrapé, tellement brutalement que je me suis retrouvé avec les doigts de pied crampés tel un danseur de ballet faisant des pointes. Je suis tombé au sol. « Ca va ? » me demandent en passant quelques coureurs attentionnés. Oui ça va bien, sauf que mes doigts de pied sont bloqués, que mes deux mollets sont pris de furieuses crampes et que je ne vois pas trop ce qu'ils peuvent faire pour moi.

A ce moment-là je me suis dit que c'était encore fichu mais j'ai quand même réussi à me relever et à rejoindre le prochain ravitaillement où j'ai absorbé autant de sel que j'ai pu. Miraculeusement les crampes ont disparu et j'ai réussi à poursuivre ma route sans sortir des cut-off.

Tout se passait bien jusqu'à cet endroit dans la nuit où, en quittant un ravitaillement, je suis parti tout droit au lieu de bifurquer à droite. Un bénévole m'a rejoint un peu plus tard en voiture pour m'informer que je m'étais trompé. Je pensais qu'il allait me proposer de me ramener sur le parcours en voiture mais il ne m'a rien proposé du tout... Je devais avoir à peu près 20 minutes d'avance sur le cut-off avant de me tromper et maintenant je me retrouvais probablement hors délai.

De retour sur le bon parcours, le packman bus m'a alors doublé avec mes copains « losers » à l'intérieur. Nous formions comme un club des abonnés à ce bus dans lequel nous nous retrouvions chaque année. En passant ils m'ont salué à travers les vitres et le bus est parti se garer au prochain ravitaillement où il allait sûrement m'attendre pour me capturer.

J'arrive enfin au pied de la montagne où je suis à peu près certain qu'on va me demander de monter dans le bus (quelques coureurs me diront plus tard qu'ils étaient devant moi à cet endroit et qu'ils ont été capturés par le bus). Vous ne pouvez pas imaginer l'humiliation de monter dans ce bus pour rejoindre les losers. Les officiels vous enlèvent votre dossard et vous obligent à signer une feuille où vous reconnaissez avoir décidé d'abandonner. Deux ou trois ans plus tôt, j'avais été tellement vexé que j'ai refusé la couverture qu'on me proposait pour le voyage jusqu'à Sparte et je me suis gelé toute la nuit.

Alors, cette fois pas question qu'ils m'attrapent ! J'ai contourné le bus dans l'obscurité, évité le ravitaillement et je me suis engagé aussitôt sur le sentier en me disant que s'ils voulaient m'avoir il allait falloir qu'ils me courent après et qu'ils me plaquent au sol...

La bonne nouvelle à ce moment-là c'est que cette année je n'avais pas oublié mes gants. Pourquoi des gants ? Ce chemin est une espèce d'éboulis où à chaque pas vous glissez, les roches roulent sous vos pieds et vous risquez de redescendre d'autant. Je montais donc quasiment à quatre-pattes et avec les mains en m'accrochant à l'espèce de broussaille rase qui semblait si ancienne qu'elle devait déjà être là à l'époque de Philippidès, il y a cinq siècles.

Armé de mes gants, je me hissais donc vers le sommet de la montagne, enveloppé dans un silence absolu, mais je pouvais distinguer devant moi le serpentin des lampions des coureurs qui me précédaient sur le sentier en lacets. Derrière c'était tout noir, j'étais bien le dernier.

J'arrivais enfin au sommet et là, surprise, il n'y avait pas d'officiel mais seulement un bénévole emmitouflé qui m'a juste hurlé : « RUN ! ». En 2004 j'avais déjà atteint ce point, hors délai. L'officiel qui s'y trouvait m'avait alors dit que si j'arrivais à rattraper 5 minutes sur mon retard au prochain point de ravitaillement, il me laisserait continuer. Je lui ai demandé s'il se foutait de moi parce que à ce moment-là je n'étais même pas certain d'être capable d'atteindre le point suivant, même sans aucune limitation de temps... J'avais donc abandonné une nouvelle fois et, de toutes mes tentatives, je n'avais jamais réussi à dépasser ce point.

Mais cette fois-ci, sans officiel pour me stopper, c'était mon année ! Je descendis donc le chemin défoncé jusqu'au premier village où je me suis débarrassé de ma veste et de ma lampe et à partir de là ça allait être « Balls to the wall » (les couilles dans le mur ?).

C'est à ce moment-là que Dieu lui-même est intervenu... Normalement, la deuxième journée de course au Spartathlon est terrible à cause de la chaleur mais inexplicablement cette année, la température est tombée brutalement comme lorsqu'un front froid frappe le Texas. Je rattrapais bientôt la queue de course, composée principalement de Japonais et de Coréens. Nous devions être 7 à courir en paquet serré en nous encourageant mutuellement. Aucun de nous n'avait de vêtement de pluie, nous ne portions que nos tee-shirts trempés de sueur, et pourtant la pluie est arrivée quand même, et puis le vent et la grêle qui nous cinglaient. Chaque cellule nerveuse de mon corps en souffrance me rappelait alors que j'étais bien en vie, vraiment 100% vivant !

A chaque poste de ravitaillement nous contrôlions notre marge serrée sur le cut-off, lorsque nous reprenions deux minutes c'était la fête, lorsque nous en perdions une, c'était une mauvaise nouvelle. La réalité était simple et nous n'avions que le choix entre deux options : courir vers Sparte où nous arrêter et mourir de froid. Tout le monde a choisi de continuer à avancer...

Et puis les faubourgs de Sparte sont apparus. A partir de là, le parcours n'est plus marqué mais des groupes d'enfants à vélo vous accompagnent jusqu'à l'arrivée. Je crois qu'ils étaient trois à m'encadrer dans la dernière avenue toute droite jusqu'à la statue de Leonidas, sans vraiment s'occuper de moi. Combien de coureurs achevant leur Sparathlon ai-je pu voir ici depuis toutes ces années, certains drapés dans leur drapeau, d'autres accompagnés de proches, certains en larmes et d'autres presque en rampant ? Et maintenant c'était bien moi qu'on regardait et j'ai pu, enfin, embrasser le pied de Leonidas.

J'ai reçu la couronne d'oliviers et la coupe d'eau et on m'a ensuite conduit à la tente médicale par laquelle tous les coureurs doivent passer et où, selon le cérémonial traditionnel, on m'a enlevé les chaussures, lavé les pieds, puis enfilé une paire de ces fameuses sandales blanches en plastique d'hôpital. J'avais tellement rêvé de pouvoir enfiler un jour ces sandales blanches que je m'étais juré que si ça m'arrivait, je les garderais aux pieds pendant au moins deux jours...

Le Spartathlon se termine à Athènes par la grande soirée de clôture et de remise des diplômes. Je m'y retrouvais encore une fois à la table des losers parce que, même si j'avais cette fois pu terminer, je m'identifiais toujours plutôt à eux que je ne me voyais à la table des vainqueurs.

J'ai terminé ce Spartathlon 2005 à la 90ème place sur 101 finishers, dans le temps de 35h40'. Quelques recherches m'ont permis de constater qu'à 67 ans, seulement deux autres coureurs plus âgés que moi avaient pu terminer l'épreuve en 23 éditions. « Just RUN ! ».

P.S. Je me suis toujours demandé si cette édition 2005 où tous ceux qui ont passé la montagne ont aussi rallié Sparte y étaient arrivés à cause de ce front froid exceptionnel ?

(Don Winkley, Oct. 2016)
- - -
jbj∑∑δ€中αß!&ʘ~ (Ich bin ein MiL'Killer) profil DUV / FFA
Zob d'Or 2010-2012-2013, Zob de Bronze 2014, Zob de Chocolat 2011-2015
Avatar de l'utilisateur
jbj
 
Messages: 9441
Inscription: Mer 14 Nov 2007 21:18
Localisation: 29

Re: Spartathlon 2019

Messagede petit Franck le Mer 6 Mar 2019 11:00

Le jour du tirage au sort du spartathlon pour les coureurs en question a chaque fois j ai l impression que c est comme le jour des resultats du bac pour les bacheliers

Bonne journée

Franck derrien
Avatar de l'utilisateur
petit Franck
 
Messages: 8061
Inscription: Mar 6 Juil 2010 14:57
Localisation: Villard de Lans
Sexe: Homme
VMA: 27,0
IE: -12,00

Re: Spartathlon 2019

Messagede Bultaco le Mer 6 Mar 2019 11:08

petit Franck a écrit:Le jour du tirage au sort du spartathlon pour les coureurs en question a chaque fois j ai l impression que c est comme le jour des resultats du bac pour les bacheliers

Je crois que ca leur fait un peu ca, effectivement ... :mrgreen:
Normalement, il y a quand meme moins de hasard pour le bac :siffle:

Nicolas.
Bultaco
Troll Officiel
 
Messages: 4090
Inscription: Mer 14 Jan 2015 10:57
Localisation: Grenoble (38)

Re: Spartathlon 2019

Messagede Pépère 56 le Mer 6 Mar 2019 12:15

Bonjour à tous,

Un beau récit d'une époque que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Pas de tirage au sort :wink:
Pour les multirécidivistes loosers, ce bus était tout un symbole. Quelle joie de le voir passer en étant toujours en course, signe d'espoir.
Le succès, c'est d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme. Winston Churchill
Pépère 56
 
Messages: 106
Inscription: Jeu 8 Fév 2018 14:51
Localisation: MORBIHAN
Sexe: Homme

Re: Spartathlon 2019

Messagede christian77 le Mer 6 Mar 2019 15:08

jbj a écrit:J0 tirage au sort 37ème Spartathlon... Ce soir à 17h30 à Athènes, Amalia Hotel. Quatre Français ont la qualif directe (Pallaruelo, Pollesel, Vidal et Rouat), 17 autres retiennent leur souffle, Pallaruelo Jr. et Pradas doivent avoir 2 jetons.

Pour supporter l'insupportable attente :

Spartathlon 2005

Après six tentatives infructueuses au Spartathlon depuis 1999, me revoilà donc à Athènes en train de préparer mes drop bags pour les différents postes de ravitaillement. Même si chaque année je retrouve chaque fois un peu plus de mes drop bags avant que le « packman bus » ne m'avale, je dois avouer que je ne revois jamais la plupart d'entre eux qui ont dû nourrir quelques villages sur le parcours ces dernières années.

La veille du départ, un coureur anglais vient me dire que cette année il ne veut pas monter dans le packman bus avec moi... Il a raison, je crois bien que j'ai couvert plus de kilomètres du Spartathlon en bus qu'à pied.

Au Spartathlon, la première partie de course est toujours plaisante, je l'ai souvent faite en compagnie de l'Anglais Mark Williams qui me dispense en route des leçons d'allure et de régularité. Mark a été le premier coureur de l'histoire à terminer la Barkley et ce jour-là j'y étais pour le photographier à l'arrivée. Mark est passé maître dans l'art de gérer les premières heures du Spartathlon avec sagesse, mixant course et marche dès le départ. Lorsque je me retourne, je constate souvent que nous sommes les derniers, gérant notre marge d'avance sur les cut-off de plus ou moins 5 minutes seulement. Mais moi, pour le suivre, je dois tout le temps courir.

Mon premier souvenir marquant de cette édition 2005 est le moment où les crampes m'ont rattrapé, tellement brutalement que je me suis retrouvé avec les doigts de pied crampés tel un danseur de ballet faisant des pointes. Je suis tombé au sol. « Ca va ? » me demandent en passant quelques coureurs attentionnés. Oui ça va bien, sauf que mes doigts de pied sont bloqués, que mes deux mollets sont pris de furieuses crampes et que je ne vois pas trop ce qu'ils peuvent faire pour moi.

A ce moment-là je me suis dit que c'était encore fichu mais j'ai quand même réussi à me relever et à rejoindre le prochain ravitaillement où j'ai absorbé autant de sel que j'ai pu. Miraculeusement les crampes ont disparu et j'ai réussi à poursuivre ma route sans sortir des cut-off.

Tout se passait bien jusqu'à cet endroit dans la nuit où, en quittant un ravitaillement, je suis parti tout droit au lieu de bifurquer à droite. Un bénévole m'a rejoint un peu plus tard en voiture pour m'informer que je m'étais trompé. Je pensais qu'il allait me proposer de me ramener sur le parcours en voiture mais il ne m'a rien proposé du tout... Je devais avoir à peu près 20 minutes d'avance sur le cut-off avant de me tromper et maintenant je me retrouvais probablement hors délai.

De retour sur le bon parcours, le packman bus m'a alors doublé avec mes copains « losers » à l'intérieur. Nous formions comme un club des abonnés à ce bus dans lequel nous nous retrouvions chaque année. En passant ils m'ont salué à travers les vitres et le bus est parti se garer au prochain ravitaillement où il allait sûrement m'attendre pour me capturer.

J'arrive enfin au pied de la montagne où je suis à peu près certain qu'on va me demander de monter dans le bus (quelques coureurs me diront plus tard qu'ils étaient devant moi à cet endroit et qu'ils ont été capturés par le bus). Vous ne pouvez pas imaginer l'humiliation de monter dans ce bus pour rejoindre les losers. Les officiels vous enlèvent votre dossard et vous obligent à signer une feuille où vous reconnaissez avoir décidé d'abandonner. Deux ou trois ans plus tôt, j'avais été tellement vexé que j'ai refusé la couverture qu'on me proposait pour le voyage jusqu'à Sparte et je me suis gelé toute la nuit.

Alors, cette fois pas question qu'ils m'attrapent ! J'ai contourné le bus dans l'obscurité, évité le ravitaillement et je me suis engagé aussitôt sur le sentier en me disant que s'ils voulaient m'avoir il allait falloir qu'ils me courent après et qu'ils me plaquent au sol...

La bonne nouvelle à ce moment-là c'est que cette année je n'avais pas oublié mes gants. Pourquoi des gants ? Ce chemin est une espèce d'éboulis où à chaque pas vous glissez, les roches roulent sous vos pieds et vous risquez de redescendre d'autant. Je montais donc quasiment à quatre-pattes et avec les mains en m'accrochant à l'espèce de broussaille rase qui semblait si ancienne qu'elle devait déjà être là à l'époque de Philippidès, il y a cinq siècles.

Armé de mes gants, je me hissais donc vers le sommet de la montagne, enveloppé dans un silence absolu, mais je pouvais distinguer devant moi le serpentin des lampions des coureurs qui me précédaient sur le sentier en lacets. Derrière c'était tout noir, j'étais bien le dernier.

J'arrivais enfin au sommet et là, surprise, il n'y avait pas d'officiel mais seulement un bénévole emmitouflé qui m'a juste hurlé : « RUN ! ». En 2004 j'avais déjà atteint ce point, hors délai. L'officiel qui s'y trouvait m'avait alors dit que si j'arrivais à rattraper 5 minutes sur mon retard au prochain point de ravitaillement, il me laisserait continuer. Je lui ai demandé s'il se foutait de moi parce que à ce moment-là je n'étais même pas certain d'être capable d'atteindre le point suivant, même sans aucune limitation de temps... J'avais donc abandonné une nouvelle fois et, de toutes mes tentatives, je n'avais jamais réussi à dépasser ce point.

Mais cette fois-ci, sans officiel pour me stopper, c'était mon année ! Je descendis donc le chemin défoncé jusqu'au premier village où je me suis débarrassé de ma veste et de ma lampe et à partir de là ça allait être « Balls to the wall » (les couilles dans le mur ?).

C'est à ce moment-là que Dieu lui-même est intervenu... Normalement, la deuxième journée de course au Spartathlon est terrible à cause de la chaleur mais inexplicablement cette année, la température est tombée brutalement comme lorsqu'un front froid frappe le Texas. Je rattrapais bientôt la queue de course, composée principalement de Japonais et de Coréens. Nous devions être 7 à courir en paquet serré en nous encourageant mutuellement. Aucun de nous n'avait de vêtement de pluie, nous ne portions que nos tee-shirts trempés de sueur, et pourtant la pluie est arrivée quand même, et puis le vent et la grêle qui nous cinglaient. Chaque cellule nerveuse de mon corps en souffrance me rappelait alors que j'étais bien en vie, vraiment 100% vivant !

A chaque poste de ravitaillement nous contrôlions notre marge serrée sur le cut-off, lorsque nous reprenions deux minutes c'était la fête, lorsque nous en perdions une, c'était une mauvaise nouvelle. La réalité était simple et nous n'avions que le choix entre deux options : courir vers Sparte où nous arrêter et mourir de froid. Tout le monde a choisi de continuer à avancer...

Et puis les faubourgs de Sparte sont apparus. A partir de là, le parcours n'est plus marqué mais des groupes d'enfants à vélo vous accompagnent jusqu'à l'arrivée. Je crois qu'ils étaient trois à m'encadrer dans la dernière avenue toute droite jusqu'à la statue de Leonidas, sans vraiment s'occuper de moi. Combien de coureurs achevant leur Sparathlon ai-je pu voir ici depuis toutes ces années, certains drapés dans leur drapeau, d'autres accompagnés de proches, certains en larmes et d'autres presque en rampant ? Et maintenant c'était bien moi qu'on regardait et j'ai pu, enfin, embrasser le pied de Leonidas.

J'ai reçu la couronne d'oliviers et la coupe d'eau et on m'a ensuite conduit à la tente médicale par laquelle tous les coureurs doivent passer et où, selon le cérémonial traditionnel, on m'a enlevé les chaussures, lavé les pieds, puis enfilé une paire de ces fameuses sandales blanches en plastique d'hôpital. J'avais tellement rêvé de pouvoir enfiler un jour ces sandales blanches que je m'étais juré que si ça m'arrivait, je les garderais aux pieds pendant au moins deux jours...

Le Spartathlon se termine à Athènes par la grande soirée de clôture et de remise des diplômes. Je m'y retrouvais encore une fois à la table des losers parce que, même si j'avais cette fois pu terminer, je m'identifiais toujours plutôt à eux que je ne me voyais à la table des vainqueurs.

J'ai terminé ce Spartathlon 2005 à la 90ème place sur 101 finishers, dans le temps de 35h40'. Quelques recherches m'ont permis de constater qu'à 67 ans, seulement deux autres coureurs plus âgés que moi avaient pu terminer l'épreuve en 23 éditions. « Just RUN ! ».

P.S. Je me suis toujours demandé si cette édition 2005 où tous ceux qui ont passé la montagne ont aussi rallié Sparte y étaient arrivés à cause de ce front froid exceptionnel ?

(Don Winkley, Oct. 2016)


Ce beau texte de Don Winkley, je l'ai lu et relu de nombreuses fois avant de me rendre en Grèce... Il permet de bien réfléchir à ce que peut signifier courir pour certains.
Même s'il figure parmi les écrits que je conserve dans mes dossiers en bonne place, merci à toi JB de nous le rappeler au bon moment, celui où pour les "loosers" potentiels que nous sommes, le fait d'y aller ou de ne pas y aller se décide. Finalement, la magie de la course réside aussi dans la conscience que nous avons de cette éventualité permanente, celle de ne pas parvenir au but.
Dialoguer, c'est probablement avant tout s'efforcer d'écouter l'autre pour comprendre ce qu'il dit.

Spartathlon 2017, Ultrathlétic'Ardeche 2018
Avatar de l'utilisateur
christian77
 
Messages: 986
Inscription: Lun 9 Mar 2015 13:59
Localisation: Seine et Marne
Sexe: Homme
VMA: 16,9
IE: -6,50

Re: Spartathlon 2019

Messagede Popol24 le Mer 6 Mar 2019 19:30

Bon, toujours rien. Sont à l'apéro à mon avis :mrgreen:
Il y en a bien un qui va appuyer sur le bouton non ??
:pompom:
Ils nе cоurеnt раs cоntrе lеs аutrеs mаіs роur еux-mêmеs. Ils sеmblеnt dіfférеnts dе nоus : іls роssèdеnt lа sérénіté dеs sаgеs, l'еnvіе dеs еnfаnts, lа cараcіté dе sе surраssеr. Lеur drоguе еst lе 100 kіlоmètrеs, lе рlаіsіr dе cоurіr реndаnt dеs hеurеs. Ils gоûtеnt іntеnsémеnt lе раrtаgе, lа chаlеur humаіnе еt chаquе cоurеur еst unе hіstоіrе vіvаntе.
Avatar de l'utilisateur
Popol24
 
Messages: 2100
Inscription: Sam 31 Mar 2012 20:28
Localisation: Dordogne (24)
Sexe: Homme

PrécédenteSuivante

Retourner vers Les courses évènements

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 2 invités


cron