Page 16 sur 18

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Ven 14 Mai 2010 21:26
de steph28
bravo Pat pour ce CR très beau: j'ai été ému par la manière dont tu décris les douleurs de Bruno, la joie de Manu et la tienne; ça a du être un moment magique pour les supporters; vivement les impressions des coureurs sur ce forum
Tonio, tu dois être crevé par ton exploit! à chaque fois qu'il y a un "live", tu me donne la chair de poule; bonne course à toi :smack:

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Ven 14 Mai 2010 21:48
de Hermagot
Pat71 a écrit:J'avais déjà vécu des moments d'intense émotion sur des 24h.
Aujourd'hui, c'était encore plus beau.

Moi, jamais encore.
Mais là, par procuration...
:chinois:

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Ven 14 Mai 2010 21:49
de Alain47
Heu, je ne suis pas au top pour mettre des photos sur le forum, mais je remercie ces 2 Dracula que j'ai croisais Hier Soir

Image

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Sam 15 Mai 2010 07:02
de zepp
Merci Pat.

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Sam 15 Mai 2010 07:09
de Papy13
Pat, merci pour ce magnifique CR qui fait très bien revivre les émotions que vous avez pu ressentir et l'abnégation des coureurs pour défendre les couleurs de leur Pays. C'est du vrai patriotisme .
Tonio, encore Merci car tu as fait toi aussi partie de cette épopée en te sacrifiant pour que nous ayons ce plaisir, même à distance, d'être sur le circuit.
Ca donne à la fois envie et peur de faire un 24 heures. :hello:

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Sam 15 Mai 2010 08:04
de Pompier22
Voici le lien vers l'interview d'Anne-Cécile sur Run in Live

http://www.runinlive.com/999/info/24-heures-de-brive-2010-linterview-danne-cecile-fontaine.html

Bonne lecture :super:

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Sam 15 Mai 2010 08:16
de christophe07
Salut Pat,

Compte rendu magnifique !
L'hommage rendu au boss....respect :maitre:

Christophe

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Sam 15 Mai 2010 08:29
de J2J
Bonjour,
Juste une petite question sur le 100 km de CHAVAGNES :
Peut-on suivre la course en live quelque part?

Merci.

PS : Bravo à tous les participants aux 24 heures de Brive et vraiment désolé pour Bruno! J'espère qu'il pourra participer (il est parrain) au 15km du Coudray-Montceaux le 20 juin!?

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Sam 15 Mai 2010 08:48
de PA77
Merci PAT pour ce compte rendu, vivre en direct avec Tonio a été intense mais tes commentaires apportent une autre touche de réalité et d'émotion. Comme tes crash, une qualité d'écriture exceptionnel et un régal à la lecture.Simplicité et humanité comme la course à pied.

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Sam 15 Mai 2010 09:10
de Pascal
Merci Patrice pour ce super CR. :maitre:
Tu a réussi à écrire et à exprimer ce que nous avons tous ressenti tout au long de cet immense moment de sport que nous avons vécu ensemble. C'est sans aucun doute, le plus grand moment de sport que j'ai pu vivre jusqu'à présent, tellement l'émotion était grande et forte par moment.
On remet çà quand ?
A+
Pascal

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Sam 15 Mai 2010 09:45
de Pat71
momoVH a écrit:Ca donne à la fois envie et peur de faire un 24 heures. :hello:
Joli résumé.
Mais cette peur n'est-elle pas aussi à l'origine de l'envie ?

Je profite de ce fil pour une demande urgente adressée aux nombreux photographes présents à Brive.
Je voulais savoir si l'un d'eux avait réussi à immortaliser sur la pellicule un instant magique de cette épreuve.

Il est 10h05.
Les hourras de la foule se sont estompés.
Le calme revient progressivement.
L'émotion retombe.
Scott Jurek est devant la scène sur laquelle se trouve le grand tableau d'affichage électronique. Il veut s'en approcher pour que les photographes puissent le prendre en photo devant sa marque, le nouveau record des USA. Mais le grand ricain n'a plus beaucoup de forces. Il tente de se hisser mais n'y arrive pas.
Tout à fait fortuitement, Chantal passe par là. Elle lui propose ses services pour l'aider à rejoindre la scène.
Quelle abnégation !
Le beau Scott, désireux de sacrifier à la tradition de la photo du champion devant son résultat et sans doute aussi sensible au charme de cette française aux traits pourtant tirés par une nuit sans sommeil, accepte.
Et Chantal de tenter maladroitement de propulser le mètre quatre-vingt dix du grand Scott près du panneau d'affichage.
Elle hésite.
Le prend par un bras.
Par l'épaule.
Sans succès.
Puis elle décide, la mort dans l'âme et ses sens, tous ses sens, sans doute encore en éveil après l'excitation due aux dernières heures de course, de viser la partie la plus charnue du corps de l'américain qui, s'il est d'abord un grand coureur, n'en est pas moins et sans doute surtout à cet instant - à ses yeux - un homme.
Un bel homme.
Ses deux mains se rapprochent de ce qu'il faut bien appeler les fesses de Scott et, dans un geste rageur, les saisissent. :hein:
Pour finalement pousser le grand blond sur la scène.
Le but est atteint.
Pour les deux.

Merci de répondre favorablement et si possible rapidement à cette demande. Ce n'est pas pour moi mais pour le mari de Chantal qui aimerait garder un souvenir de ces Championnats du Monde.

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Sam 15 Mai 2010 10:45
de pascal P
Bonjour Pat,
J'ai moi-même assisté à ce moment plein de tendresse et d'émotion mais, comme toi, je n'ai pu l'immortaliser.
Je te souhaite de trouver ce cliché.
Merci pour le CR.

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Sam 15 Mai 2010 10:48
de cedricmalecot
Bravo à toutes & à tous ! :love:

Bravo aux 2 équipes de France ! :pompom:

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Sam 15 Mai 2010 13:52
de guy13
Pat71 a écrit:Quelques petits mots, juste de retour de Brive.

Un seul mot : émotion.

Oh oui !...

Un CM de 24 h, c'est comme un 24 h normal, sauf que tout est décuplé, exacerbé. Les performances sont extraordinaires - comme le dit Pat, il y a 100 coureurs à 200 km et plus - et les coureurs savent aussi aller en ces circonstances puiser infiniment loin dans leurs ressources physiques et mentales la motivation pour continuer à avancer.

Un CM de 24 h, c'est plusieurs courses en une, comme une vie qui défile en accéléré, ça a la grandeur de la tragédie grecque, dont les principes sont respectés : unité de lieu, un parc de Brive, de temps, une journée, d'action, une course. En ce cadre ramassé, tant d'humanité, de grandeur, de bonheur, de souffrance, d'adversité. Les corps et les esprits à l'unisson, tendus vers un même objectif ; le destin, qui veut, ou ne veut pas, qui impose sa volonté ou que l'on tient en respect.

Un CM de 24 h, c'est l'Evangile sur le bitume en trois phases. La gestion, l'agonie, la résurrection. Et une révélation, non pas transcendante, mais intérieure, quand les coureurs se retrouvent seuls face à eux-mêmes et renvoient par empathie les spectateurs à la même situation.

Avant la course, j'ai eu le temps de saluer les coureurs de ma connaissance. Bruno, ouvert et confiant, professionnel, Emmanuel, inquiet et déterminé, Anne-Cécile, la plus à même de relativiser, donc plus détendue, en tout cas en apparence. Je ne crois pas avoir vu Brigitte. Puis ils sont partis et, après quelques hectomètres en ville, ont rejoint le circuit.

Trois phases, donc. La première est très intellectuelle ; c'est celle des premières heures. Vu le niveau des coureurs, elle dure sensiblement plus longtemps que sur un 24 h open. Certains, comme toujours, partent vite, très vite. Parmi eux, Shingo Inoue, Scott Jurek et quelques autres partent sur les bases du record du monde. On se dit qu'ils vont le payer. Ils le paieront, enfin, pas les deux cités... Les Français - l'influence des théories de Bruno ? - partent tous sur un rythme raisonnable eu égard à leurs objectifs. Jacques est le plus rapide, il vise 260 km. Pendant quelques heures, on contrôle au chronomètre les passages de tel ou tel, on évalue la foulée. Jurek a ralenti après son départ à plus de 14 km/h. En gestionnaire intelligent. Je m'installe à la terrasse d'un café juste devant le circuit, d'où, pendant quelques heures, j'encourage les coureurs en résolvant les problèmes tombés cette semaine aux concours passés par mes élèves. J'ai le plaisir de croiser Chico.

Petite pause pour courir le long de la ligne droite quelques décamètres au coté de Bruno. On court depuis 6 heures environ ; Bruno va bien, il est confiant - le classement, affiché toutes les heures, lui donne une vitesse comprise entre 11,1 km/h pour le plus rapide et 11,1 km/h pour le plus lent... A chaque passage d'un(e) Français(e), un petit "allez", suivi du prénom. Ils répondent d'un petit signe, d'un mot, ou passent - ils est bon qu'ils conservent leur énergie. Au fur et à mesure de la course, on encourage aussi des coureurs (bon, plutôt des coureuses) d'autres nations, dont on apprend le prénom sur le feuille des engagés (merci, Chantal). Tour après tour, quelque chose se crée avec certains, un rendez-vous. Leur sourire me réchauffe, mes encouragements, je l'espère, les aide un petit peu.

Après huit heures de course, celle-ci commence à changer de visage. La tête de la course s'est décantée. Anne-Cécile, partie doucement en adoptant dès le départ de courtes phases marchées, prend la tête. Cela ne se passera pas aussi bien que prévu, mais elle ne la lâchera plus. Certains commencent à payer leurs efforts. Les premiers coureurs franchissent les 100 km. Déjà de l'émotion, numérique pour l'instant. A 10 heures de course, c'est la deuxième phase qui s'annonce, celle de la descente aux enfers. La fraîcheur devient progressivement le froid, ceux dont ce n'est pas le jour s'en rendent compte sans rémission, bien qu'ils essayent avec patience de laisser passer l'orage. Mais l'orage dure, dure et les forces continuent à décliner. Karine Herry abandonne. Deuxième ligne droite en compagnie de Bruno. Bruno ne va pas bien. Ca se voit sur son visage, ça se voit à sa foulée, je le sais parce que je suis ses chronos. Il râle contre son estomac. J'essaye de trouver les mots pour le réconforter, mais je ne les trouve pas et je me sens inutile et maladroit ; je suis soulagé que la ligne droite s'arrête.

Cette deuxième phase de course, qui nous emmène au coeur de la nuit, est tragique. Patrice a trop bien parlé de Bruno pour que j'y revienne ; je dirais juste que je partage totalement son point de vue. La maladresse, drôle et poignante, la volonté jusqu'au bout des forces, jusqu'à l'abandon.

Jacques ne fait pas de bruit. Il ne répond plus aux encouragements, il est dans sa bulle. Il sait depuis un moment qu'il ne tiendra pas ses objectifs et qu'il continuera à descendre au classement. J'ai beaucoup pensé à toi, Jacques, cette nuit. Je ne te connaissais pas, je ne te reverrai peut-être jamais. Tout en sachant pertinemment ce que cette impression peut avoir de fallacieux, j'ai eu le sentiment de te comprendre. Tu as tenu jusqu'au bout ; ça n'est jamais vraiment revenu. Je t'ai peu encouragé cette nuit, juste une fois de temps en temps, parce qu'à ta place, j'aurais aimé être seul. Alors j'ai fait comme si on inversait les rôles et je t'ai laissé tranquille, avec juste quelques signes, mais pas de "c'est bien" ou de "ça va revenir", parce que je savais et que je savais que tu savais. Dans ces moments là, on pense aux sacrifices consentis, à l'investissement, à la confiance qu'ont placée les autres en nous, et on est malheureux. Je te l'ai dit après la course quand tu m'as gentiment remercié : continuer comme tu l'as fait, c'était immense. Je te souhaite beaucoup de courses à l'issue plus favorable.

Bibi est lucide. Ca ne passera pas pour elle non plus. Pas son jour. Heureusement que je ne suis pas superstitieux. Tu as fait des tas de performances magnifiques en CM, Brigitte, j'ai assisté à ceux de Wörschach et de Brive. :oops: Je crois savoir que tu vas revenir sur 100 km et t'y consacrer. Bravo pour ta carrière ; c'est toi qui a relancé le 24 h féminin en France, il ne faut pas l'oublier. Et puis Brive, c'est quand même un beau souvenir pour toi !

Jurek et Inoue continuent de tourner comme des avions. Il fait nuit noire et tout le monde a froid, spectateurs comme supporteurs. Je partage mon temps entre la salle de passage avec Chantal, Grelots, Rudy, Patrice, Confetti, Pascal, Daniel, qui nous fournit en café, et les autres et le circuit. Régulièrement, je vais faire le tour du circuit en courant un peu, pour me réchauffer. Ca me permet d'encourager ceux qui passent, livrés à eux-mêmes en ces heures obscures. Et de tomber sur Patricia, qui m'offre une crêpe.

Outre les Français(es), je suis notamment une coureuse Italienne, utilisant mes extrêmement maigres connaissances en italien, la réconfortant ou l'encourageant d'un mot, selon l'expression de son visage, avec son prénom. Virginia, si un 24 h est une vie en accéléré, un moment suspendu et hors du temps, alors j'ai été amoureux de toi pendant 24 h. Tu ne me liras pas, et ça n'a pas d'importance car nous avons regagné maintenant la vraie vie. J'ai envie de croire que tu as apprécié ma présence. En tout cas, tes signes de remerciement et tes sourires ont illuminé ma nuit. Bonne continuation à toi.

Cette nuit, le combat en haut de tableau a offert des scènes de sport de très haut niveau. Inoue, quand il allait bien, faisait sa course. Quand il se sentait un peu moins bien, il marquait Jurek à la culotte. Il avait je crois 6 tours d'avance et les a gardés jusqu'à la fin. Vers 4 heures du matin, Fabien, qui avait baissé de pied sans jamais sembler vraiment mal, a décidé de passer à l'attaque. Il tournera au rythme des meilleurs jusqu'à la fin, sous les encouragements toujours plus vifs d'une foule de plus en plus dense. Fabien, par ta profession, tu es celui dont je suis le plus proche ; tu as toute mon admiration.

La différence avec un 24 h open, c'est le nombre incroyablement élevé de coureurs qui continuent à tourner dans la nuit profonde. Peu avant le lever du jour, au moment le plus froid de la journée - 2° ! - on a vécu une phase de transition. De nombreuses hypothermies ont rendu le circuit moins fréquenté, c'était la dernière attaque de l'adversité pure.

Puis on a abordé la dernière phase de course, celle où le sens disparaît pour laisser la place à l'émotion pure. Car la troisième phase de course, jusqu'à l'arrivée, est épique. Au sens littéraire. C'est une saga, le temps des héros, des émotions immenses chez le spectateur, dont les yeux se mouillent plus d'une fois au passage des coureurs.

C'est la phase qui consiste à tenir pour ceux qui doivent conserver leur position. La phase de l'attaque pour ceux qui, en état de grâce, vont chercher une place d'honneur ou un record, ou les deux. A eux, tout est possible. Ils finissent à des allures inouïes. Cudin, l'Italien, passe troisième et colle 14 km au record d'Italie. Il n'y a pas d'explication rationnelle à cet état. Ca arrive une fois ou deux dans la vie, ou jamais, c'est un sommet, un moment dont on garde le souvenir toute sa vie. C'est aussi la phase de l'épuisement pour ceux qui vont chercher des médailles par équipe et c'est infiniment émouvant.

A ce jeu, toute l'équipe de France nous a offert des moments d'une force incroyable. Anne-Marie, allant puiser Dieu sait où des forces qu'elle n'avait plus. Sylvie, longtemps en lutte pour la troisième place individuelle avec l'Allemande Julia Alter, qui continue jusqu'au bout pour la médaille par équipe, épuisée, au bord des larmes. Emmanuel, dont on connaît les profondes ressources mentales, qui passe la ligne en pleurant parce que son mollet est coincé et que le staff remet sur pied pour qu'il aille chercher à la force de la volonté la médaille et son meilleur score. Thierry, qui tient sa place et rentre dans les dix. Un tour ça va, un tour ça va moins bien. Et Françoise, la championne de France, qui a fait sa course, imperturbable.

Quand on est soi même passé par le 24 heures, on sait dans quel état de fatigue se trouvent les coureurs. Avoir la volonté de courir, encore et toujours, aller au bout le plus extrême de ses forces, cela dénote alors une volonté dont je connais la valeur. Je n'en ai jamais été capable. BRAVO, vraiment. Et MERCI.

Virginia, elle aussi, a su retrouver des forces pour aller chercher son record personnel avec 190 km, d'une part, et pour se mettre au service de Monica Casiraghi, belle médaille d'argent individuelle, qu'elle a emmenée sur la dernière heure. Plus de 10 km pendant la dernière heure. Sa compatriote Monica, dans le dur, a tenu à finir, je l'ai souvent encouragée aussi. Les fins de 24h, c'est aussi Veronika, la Croate, bien placée, qui s'effondre pendant la nuit et marche plusieurs heures, exténuée, avant de repartir à l'abordage à un rythme incroyable sur les dernières heures pour finir 13ème.

Le drame des fins de course se noue dans la salle, au passage devant le tableau d'affichage qui indique à chaque tour le kilométrage, le temps au tour et la place. Quelle émotion que de suivre le regard des coureurs en direction du tableau, l'implorant ou le haïssant, parfois. De temps à autre, le tableau a du retard et les coureurs, dépités, repartent. Une fois ou l'autre, l'un d'entre nous court rattraper le coureur pour lui indiquer les chiffres. Quelle émotion que de voir Fabien remonter place après place, de voir la joie de Veronika, de suivre le regard d'Emmanuel. J'ai beaucoup encouragé les coureurs qui revenaient fort. Ce n'est pas voler au secours de la victoire. C'est juste que, par expérience, je connais l'ivresse de ces moments exceptionnels de densité et la réceptivité aux encouragements dans ces minutes ou heures d'euphorie.

Anne-Cécile, elle, n'a jamais semblé en danger. Toujours souriante, elle a laissé filtrer un peu d'inquiétude quand elle a commencé à baisser de pied, trop tôt, et trop fort. Je la voyais au bout de 11 heures filer vers le record du monde, à tout le moins vers les 250 km. Lors de son second 12 heures, elle a donné tout ce qu'elle pouvait tout en gérant l'écart avec Casiraghi, qui n'a jamais diminué. J'imagine qu'elle a ce record dans les jambes. J'imagine aussi qu'elle a beaucoup souffert, sans le montrer. Une grande dame de l'ultra.

Les derniers moments de la course sont magiques. Défilé de drapeaux, coureurs exténués sachant qu'une aventure est en train de se terminer. Deux heures plus tard, les barrières du circuit sont démontées, le site devient peu à peu désert, le parking où les coureurs passaient se remplit à nouveau de voitures. Il règne ce parfum de nostalgie des moments intenses qui ne sont plus.

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Sam 15 Mai 2010 15:41
de BrunoHeubi
guy13 a écrit:Deuxième ligne droite en compagnie de Bruno. Bruno ne va pas bien. Ca se voit sur son visage, ça se voit à sa foulée, je le sais parce que je suis ses chronos. Il râle contre son estomac. J'essaye de trouver les mots pour le réconforter, mais je ne les trouve pas et je me sens inutile et maladroit ; je suis soulagé que la ligne droite s'arrête.

Tout d'abord merci pour ce témoignage. Toi et Patrice savez tellement mettre des mots sur des émotions que vous lire est un pur moment de bonheur.
Merci de continuer à (vous) nous livrer votre ressenti avec tant de maitrise de l'écrit.

Pour ce qui concerne ta remarque me concernant, je peux te dire que de mon côté je n'étais pas soulagé (mis à part le fait de l'avoir parcouru) que ce moment partagé s'arrête. Tu n'as été ni inutile ni maladroit. Toi et tous les autres supporters présents vous avez été nos rayons de ce soleil un peu trop absent. Vous nous avez réchauffé face à cette température hivernale.
J'en profite donc pour te remercier toi et tous les autres.
Si toi tu t'es senti maladroit et inutile, moi je ne me suis pas senti à la hauteur de l'évènement et de votre présence massive. :oops: Même si je ne ressemblais plus à rien à la fin de mon parcours j'aurais aimé être capable d'aller plus loin comme ont été capables de l'être, tous ceux que j'ai encouragé avec envie dans la dernière heure.
Alors oublions le ressenti et ne conservons que cette belle tranche de partage humain que cette épreuve nous a offerte et que nous avons essayé, chacun à notre manière, de saisir pour le mieux .

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Sam 15 Mai 2010 15:41
de eric14
:maitre: :maitre: Du grand Guy :maitre: :maitre:

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Sam 15 Mai 2010 18:09
de PA77
idem qu'Eric 14 respect au même titre que Pat71. La maitrise de la langue française pour faire partager ces grands moments d'émotion est rare, et bien merci sans avoir été sur place et avec les photos, on ressent l'immense privilège que vous avez eu d'être sur place.

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Sam 15 Mai 2010 18:57
de steph28
un grand merci à Guy pour ce moment de lecture émouvant et passionnant, de la part d'un connaisseur passionné! :merci:

Je viens de lire l'interview d'Anne-Cécile dans runinlive : elle arrête le 24h :pleurer:

quant à Bruno , Brigitte, Karine, on se doute bien que c'est la mort dans l'âme qu'ils ne sont pas allés aussi loin qu'ils le voulaient;
Bruno, si tu savais combien j'étais malheureux devant mon ordi quand j'ai vu que ton compteur était bloqué :pleurer: Mais je t'ai vu souriant sur une photo du podium du CE avec tes copains :super:
La course n'est pas une science exacte, tu vas en tirer des enseignements que tu nous feras partager :wink:
Bonne récup à tous, supporters/reporters compris
steph28(objectif Orléans 2011 :clown: )

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Sam 15 Mai 2010 19:42
de manumds
Pat71 a écrit:

Chantal passe par là. Elle lui propose ses services pour l'aider à rejoindre la scène.
Quelle abnégation !
Le beau Scott, désireux de sacrifier à la tradition de la photo du champion devant son résultat et sans doute aussi sensible au charme de cette française aux traits pourtant tirés par une nuit sans sommeil, accepte.
Et Chantal de tenter maladroitement de propulser le mètre quatre-vingt dix du grand Scott près du panneau d'affichage.
Elle hésite.
Le prend par un bras.
Par l'épaule.
Sans succès.
Puis elle décide, la mort dans l'âme et ses sens, tous ses sens, sans doute encore en éveil après l'excitation due aux dernières heures de course, de viser la partie la plus charnue du corps de l'américain qui, s'il est d'abord un grand coureur, n'en est pas moins et sans doute surtout à cet instant - à ses yeux - un homme.
Un bel homme.
Ses deux mains se rapprochent de ce qu'il faut bien appeler les fesses de Scott et, dans un geste rageur, les saisissent. :hein:
Pour finalement pousser le grand blond sur la scène.
Le but est atteint.
Pour les deux.


Je vois que Chantal est toujours dans les bons coups, vivement que l'on voit la photo :mrgreen:

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Sam 15 Mai 2010 21:18
de Cédric mury
j'aurais aimé être capable d'aller plus loin comme ont été capables de l'être, tous ceux que j'ai encouragé avec envie dans la dernière heure.
Alors oublions le ressenti et ne conservons que cette belle tranche de partage humain que cette épreuve nous a offerte et que nous avons essayé, chacun à notre manière, de saisir pour le mieux .


Tu es mon idole Bruno!! Tu as connu une ptite défaillance, mais tu restes un mythe pour moi, et grâce à toi je vais faire mon premier 24 heures le week prochain à Séné!! Courir Longtemps, prendre du plaisir et ne penser qu'à avancer dans sa bulle.. Tu vas rebondir très vite Bruno!!

Bonne récup. :wink:

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Sam 15 Mai 2010 22:07
de Gouzy
Je reste sans voix depuis ce week-end magique,
je reste sans mot depuis que je lis vos témoignages,
sans voix, sans mot et des images gravées à jamais dans ma mémoire sportive,

Confetti encore très ému et encore dans son rêve...

:smack:

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Dim 16 Mai 2010 06:38
de Tonio
bonjour à tous,


Après 14h de sommeil forcés où j'ai vécu de grand moment lors de ces C.M, je voulais tout d'abord remercié la socièté Matsport Timing pour le suivi Live. Franchement, ils ont un logiciel de suivi génial à la seconde ! Grace à eux, on a pu faire du mieux que l'on peut et çà m'a donné l'idée lorsque j'ai pu constaer le suivi du Maratrail.

Enfin, je voudrais remercié les organisateurs, les bénévolles, les acteurs, c'est à dire les coureuses et les coureurs, le staff, les spectateurs, les supporters, les forumistes qui suivait à distances !

Ici les studios Vendéens, à vous les jardiniers ! Bah quoi, y-a pas que Manu qui a un jardin !!

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Dim 16 Mai 2010 07:33
de christelle
Depuis ce week end Briviste ,beaucoup d'images,des flashs qui me reviennent sans cesse dans les yeux ,dans la tête et c'est d'ailleurs très agréable:
-des images de bonheur:les coureurs sont heureux d'être là à nous donner un super spectacle,leur spectacle.Merci pour ce beau spectacle.
-des images où l'on voit les coureurs en détresse mais qui vont jusqu'au bout de leur force,on se demande d'ailleurs où il puisse toute cette force pour pouvoir continuer,jusqu'à la dernière foulée coute que coute et là on se sent impuissant sur le bord du circuit on ne sait plus si on doit encore les encourager ou leur dire stop.
-des drôles d'images où l'on ne sait pas si le coureur prend encore du plaisir tellement il grimace,tellement il a une drôle de démarche,d'allure.Des coureurs dont on ne sait même plus s'il court en dormant ou dorment en courant(bizarre à voir).
-des rencontres avec des gens du forum ou d'autres spectateurs qui vous posent des questions sur la course parce ce qu'ils ne connaissent rien sur cette épreuve.
-et enfin des images d'émotion:quand vous encouragez les coureurs et qui ont les larmes qui coulent sur le visage car ils ont des douleurs et qu'ils veulent continuer pour leur équipe,les nerfs qui craquent car ils sont à bout de force,le défilé des athlètes avec le drapeaux de leur nation dans les derniers tours,les spectateurs qui se massent et qui les ovationnent,la Marseillaise lors de la remise des récompense.

Un grand merci à tous ces champions pour nous avoir offert ce si beau spectacle qui je pense restera longtemps gravé dans les mémoires.

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Dim 16 Mai 2010 09:01
de Tonio
Pat71 a écrit:...............................................................
De voir Tonio rivé pendant toute la durée de la course à son ordinateur. Enfin presque. :siffle:
Il n'a quasiment rien vu de l'épreuve. :maitre:
.................................


Rhoooooooo ! Le menteur ! :mrgreen: Je voyais les grimaces des coureurs quand même et je pouvais donc interprèté à peu prêt les significations des coureurs, voir l'état de forme de quelqu'uns qui passaient devant moi ! Ceci dit, je plussoi le côté de Pat71 qui est plus poétique que moi, mais il faut dire qu'il avait 24h pour cogiter dessus ! :mrgreen:
Au passage parce que j'ai oublié les remerciement, à l'équipe du Team Heubi pour la coupe :trinque: (ndr : ils compronds) et à Christophe Rochotte, ancien Ultrarunner pour ces 2 à 3 conseils journalistiques que certe je n'ai pas trop appliqué :oops: ! :chinois: Au passage, je ne savais pas de visu que j'étais à côté de G.B avec qui j'ai un peu discuté trail.
Enfin, un remerciement à Daniel, qui n'a pas trop été à la fête avec quelques personnes de la Maison Mère bien "crispés".

Re: Suivi direct Live : CdM & C.E de 24h à BRIVE

MessagePosté: Dim 16 Mai 2010 12:27
de Tonio
Classement Général officiel des 24 heures Mondiaux et Européen de Brive (source MatsportLive) :

Pos. N° Nom Km parcourus Tours Temps Pos/Cat Sexe Km/h Nation Equipe Meilleur tour
1 191 INOUE Shingo 273.708 217 24:00:00 1 M 11.4 JAPON - M 5:11
2 249 JUREK Scott 266.677 211 24:00:00 2 M 11.1 ETATS-UNIS - M 5:11
3 182 CUDIN Ivan 263.841 209 24:00:00 3 M 11.0 ITALIE - M 5:58
4 190 SAKAI Yuji 258.907 205 24:00:00 4 M 10.8 JAPON - M 5:52
5 217 BYCHKOV Vladimir 258.534 205 24:00:00 5 M 10.8 RUSSIE - M 5:39
6 151 HOBLEA Fabien 256.256 203 24:00:00 6 M 10.7 FRANCE - M 6:14
7 204 BERGE Jon Harald 255.764 202 24:00:00 7 M 10.7 NORVEGE - M 6:07
8 163 PARES John 252.548 200 24:00:00 8 M 10.5 GRANDE-BRETAGNE - M 5:52
9 152 COLLARD Stephane 249.513 197 24:00:00 9 M 10.4 FRANCE - M 5:53
10 157 WEIS Ralf 249.251 197 24:00:00 10 M 10.4 GERMANIE - M 6:01
11 183 GROSS Ulrich 249.065 197 24:00:00 11 M 10.4 ITALIE - M 6:08
12 250 HENZE Michael 248.615 197 24:00:00 12 M 10.4 ETATS-UNIS - M 5:05
13 166 QUENNELL Richard 246.121 195 24:00:00 13 M 10.3 GRANDE-BRETAGNE - M 6:11
14 153 FONTAINE Emmanuel 246.066 195 24:00:00 14 M 10.3 FRANCE - M 6:22
15 193 HONDA Masahiko 246.063 195 24:00:00 15 M 10.3 JAPON - M 6:18
16 181 MARCHESI Tiziano 246.026 195 24:00:00 16 M 10.3 ITALIE - M 6:01
17 102 BLAKE Jonathan 245.300 194 24:00:00 17 M 10.2 AUSTRALIE - M 5:22
18 168 ROGERS Jim 244.108 193 24:00:00 18 M 10.2 GRANDE-BRETAGNE - M 6:10
19 189 ROVERA Paolo 242.863 192 24:00:00 19 M 10.1 ITALIE - M 6:30
20 195 ABIKO Ryo 242.661 192 24:00:00 20 M 10.1 JAPON - M 6:26
21 251 ARBONA Serge 242.176 191 24:00:00 21 M 10.1 ETATS-UNIS - M 5:34
22 223 LINDVAI Slavomir 241.367 191 24:00:00 22 M 10.1 SLOVAQUIE - M 5:41
23 150 KLASILA Janne 240.742 190 24:00:00 23 M 10.1 FINLANDE - M 5:45
24 160 HORSCHIG Kai 240.505 190 24:00:00 24 M 10.1 GERMANIE - M 6:27
25 30 FONTAINE Anne Cecile 239.797 190 24:00:00 1 F 10.0 FRANCE - F 6:28
26 242 FATTON Christian 237.781 188 24:00:00 25 M 9.9 SUISSE - M 6:23
27 155 DOURIEZ Thierry 234.972 186 24:00:00 26 M 9.8 FRANCE - M 6:53
28 156 HINET Jacques 234.687 186 24:00:00 27 M 9.8 FRANCE - M 5:52
29 146 SOIKKELI Jari 234.528 185 24:00:00 28 M 9.8 FINLANDE - M 6:09
30 209 JENSEN Joar Flynn 232.929 184 24:00:00 29 M 9.7 NORVEGE - M 6:51
31 147 TOMPPO Jari 231.754 183 24:00:00 30 M 9.7 FINLANDE - M 6:25
32 46 CASIRAGHI Monica 231.390 183 24:00:00 2 F 9.7 ITALIE - F 6:15
33 207 SORSTAD Gjermund 230.541 182 24:00:00 31 M 9.6 NORVEGE - M 6:08
34 248 MC CARTHY Phil 230.522 182 24:00:00 32 M 9.6 ETATS-UNIS - M 5:43
35 36 ALTER Julia 230.258 182 24:00:00 3 F 9.6 GERMANIE - F 6:36
36 47 GROSS Annemarie 229.166 181 24:00:00 4 F 9.6 ITALIE - F 6:46
37 228 DE LA MATA GARCIA Angel Marcos 228.550 181 24:00:00 33 M 9.5 ESPAGNE - M 5:58
38 118 STYNEN Geert 227.882 180 24:00:00 34 M 9.6 BELGIQUE - M 6:07
39 145 HIETANEN Juha 227.695 180 24:00:00 35 M 9.5 FINLANDE - M 6:36
40 104 LOVRIC Michael 226.346 179 24:00:00 36 M 9.4 AUSTRALIE - M 6:00
41 192 TAKEDA Kenji 225.885 179 24:00:00 37 M 9.4 JAPON - M 6:04
42 33 PEUCH Sylvie 225.614 178 24:00:00 5 F 9.4 FRANCE - F 6:18
43 205 DORUM Lars Chr 225.271 178 24:00:00 38 M 9.4 NORVEGE - M 6:47
44 158 HILZINGER Michael 224.982 178 24:00:00 39 M 9.4 GERMANIE - M 6:24
45 3 SCHOLZ Sharon 224.885 178 24:00:00 6 F 9.4 AUSTRALIE - F 6:26
46 188 TALLARITA Antonio 224.763 178 24:00:00 40 M 9.4 ITALIE - M 6:29
47 185 BARICHELLO Gastone 224.725 178 24:00:00 41 M 9.4 ITALIE - M 5:56
48 180 GALLEN Eddie 223.898 177 24:00:00 42 M 9.3 IRLANDE - M 5:52
49 254 BRAUGE Rémy 223.546 177 24:00:00 43 M 9.3 7:11
50 227 MANSO CRESPO Jose 223.535 177 24:00:00 44 M 9.3 ESPAGNE - M 5:39
51 243 DESTEFFANI Jörg 223.405 177 24:00:00 45 M 9.3 SUISSE - M 6:49
52 148 EHO Pertti 222.773 176 24:00:00 46 M 9.3 FINLANDE - M 6:35
53 167 CARVER Christopher 222.760 176 24:00:00 47 M 9.3 GRANDE-BRETAGNE - M 5:56
54 203 BIXLEY Matthew 221.365 175 24:00:00 48 M 9.2 NOUVELLE-ZELANDE - M 6:01
55 172 CSERPAK Jozsef 221.243 175 24:00:00 49 M 9.3 HONGRIE - M 6:20
56 52 SHIRAKAWA Kiyoko 220.986 175 24:00:00 7 F 9.2 JAPON - F 6:49
57 219 DEDYKIN Semen 220.806 174 24:00:00 50 M 9.3 RUSSIE - M 5:26
58 31 VERNET Anne Marie 220.389 174 24:00:00 8 F 9.2 FRANCE - F 6:54
59 194 OZAWA Kazuhiko 220.187 174 24:00:00 51 M 9.2 JAPON - M 5:25
60 169 ANASTASSIADIS Stergios 219.912 174 24:00:00 52 M 9.2 GRECE - M 6:02
61 123 DEJAEGHERE Luc 219.270 173 24:00:00 53 M 9.2 BELGIQUE - M 6:51
62 159 IRRGANG Michael 219.237 173 24:00:00 54 M 9.2 GERMANIE - M 6:45
63 164 FINILL Chris 219.032 173 24:00:00 55 M 9.2 GRANDE-BRETAGNE - M 6:04
64 201 ARDZIJAUSKAS Aidas 218.823 173 24:00:00 56 M 9.1 LITUANIE - M 6:08
65 2 QUINLAN Meredith 217.851 172 24:00:00 9 F 9.1 AUSTRALIE - F 6:53
66 173 ZAHORAN Janos 217.647 172 24:00:00 57 M 9.1 HONGRIE - M 6:42
67 220 TIVIKOV Vladimir 217.108 172 24:00:00 58 M 9.1 RUSSIE - M 6:14
68 165 MASSON Stephen 215.923 171 24:00:00 59 M 9.0 GRANDE-BRETAGNE - M 6:08
69 79 PISKORSKA Anna 214.417 169 24:00:00 10 F 9.0 ETATS-UNIS - F 6:23
70 25 SIIMES Outi 213.699 169 24:00:00 11 F 8.9 FINLANDE - F 7:10
71 111 WAGNER Josef 213.346 169 24:00:00 60 M 8.9 AUTRICHE - M 6:50
72 229 POSADO PEREZ Jose Luis 212.982 168 24:00:00 61 M 8.9 ESPAGNE - M 5:11
73 38 KRAUSE Antje 212.452 168 24:00:00 12 F 8.9 GERMANIE - F 6:38
74 149 JUMISKO Juha 212.430 168 24:00:00 62 M 8.9 FINLANDE - M 6:42
75 1 HARVEY-JAMIESON Susannah 212.127 168 24:00:00 13 F 8.8 AUSTRALIE - F 6:44
76 138 KIRKELUND Vagn 211.945 167 24:00:00 63 M 8.9 DANEMARK - M 6:37
77 244 SICURELLI Ernesto 210.668 166 24:00:00 64 M 8.8 SUISSE - M 6:33
78 120 BOGAERT Johan 210.492 166 24:00:00 65 M 8.8 BELGIQUE - M 6:47
79 206 HESKESTAD Per Audun 209.320 165 24:00:00 66 M 8.8 NORVEGE - M 6:47
80 211 JAKUBIK August 208.338 165 24:00:00 67 M 8.7 POLOGNE - M 5:51
81 110 OSWALD Harald 208.304 164 24:00:00 68 M 8.7 AUTRICHE - M 6:56
82 81 HORN Deb 207.825 164 24:00:00 14 F 8.7 ETATS-UNIS - F 7:11
83 171 KONYA Akos 207.395 164 24:00:00 69 M 8.6 HONGRIE - M 5:55
84 126 BARTEAUX Bruce 207.230 164 24:00:00 70 M 8.6 CANADA - M 6:02
85 139 HANSEN Leon 206.422 163 24:00:00 71 M 8.6 DANEMARK - M 6:39
86 225 HRMO Lubomir 206.260 163 24:00:00 72 M 8.6 SLOVAQUIE - M 5:59
87 108 WOLF Ludwig 205.983 163 24:00:00 73 M 8.6 AUTRICHE - M 6:38
88 122 VERMEESCH Pieter 205.358 162 24:00:00 74 M 8.6 BELGIQUE - M 5:35
89 179 O’REGAN John 205.058 162 24:00:00 75 M 8.6 IRLANDE - M 6:34
90 208 TUBAAS Peter 204.457 161 24:00:00 76 M 8.6 NORVEGE - M 6:49
91 35 CHOLLET Françoise 204.205 161 24:00:00 15 F 8.5 FRANCE - F 6:56
92 105 COURTNEY Anth 204.059 161 24:00:00 77 M 8.5 AUSTRALIE - M 7:08
93 41 DOKE Marie 203.985 161 24:00:00 16 F 8.5 GRANDE-BRETAGNE - F 7:03
94 78 BON Suzanna 203.287 160 24:00:00 17 F 8.5 ETATS-UNIS - F 6:41
95 224 GALLIK Frantisek 203.005 160 24:00:00 78 M 8.5 SLOVAQUIE - M 6:48
96 187 SACCANI Carlo 202.733 160 24:00:00 79 M 8.5 ITALIE - M 6:46
97 238 ELINDER Fredrik 202.618 160 24:00:00 80 M 8.5 SUEDE - M 6:23
98 13 JURISIC Veronika 202.490 160 24:00:00 18 F 8.4 CROATIE - F 6:13
99 161 REUS Florian 200.808 159 24:00:00 81 M 8.4 GERMANIE - M 6:52
100 256 SOULIER Thierry 200.607 158 24:00:00 82 M 8.4 5:56
101 80 PALMIERO-WINTERS Amy 199.554 158 24:00:00 19 F 8.3 ETATS-UNIS - F 6:07
102 59 MUSKETT Valerie 199.519 157 24:00:00 20 F 8.4 NOUVELLE-ZELANDE - F 7:04
103 15 PELLIZZER Mirjana 198.915 157 24:00:00 21 F 8.3 CROATIE - F 6:41
104 134 HUNCOVSKÝ Martin 198.480 157 24:00:00 83 M 8.3 REPUBLIQUE TCHEQUE - M 6:51
105 222 EMANOV Vasiliy 197.841 156 24:00:00 84 M 8.3 RUSSIE - M 6:45
106 10 LUCAS Sue 197.632 156 24:00:00 22 F 8.3 CANADA - F 6:56
107 26 SINISALO Marjukka 197.603 156 24:00:00 23 F 8.3 FINLANDE - F 7:16
108 49 DI VITO Lorena 197.556 156 24:00:00 24 F 8.3 ITALIE - F 6:51
109 55 KAMURA Masae 194.656 154 24:00:00 25 F 8.1 JAPON - F 7:11
110 216 KRUGLICOV Anatoly 194.539 154 24:00:00 85 M 9.3 RUSSIE - M 6:02
111 76 DONALDSON Jamie 194.106 153 24:00:00 26 F 8.2 ETATS-UNIS - F 6:21
112 27 THORSTRÖM Jaana 193.841 153 24:00:00 27 F 8.1 FINLANDE - F 7:28
113 101 BARNES Pablo 193.808 153 24:00:00 86 M 8.1 ARGENTINE - M 6:10
114 8 VASARHELYI Charlotte 192.985 152 24:00:00 28 F 8.1 CANADA - F 6:48
115 135 DITTRICH Tomás 192.285 152 24:00:00 87 M 8.0 REPUBLIQUE TCHEQUE - M 7:06
116 4 LILLEY Allison 191.612 151 24:00:00 29 F 8.0 AUSTRALIE 7:12
117 143 VENNIKAS Peeter 191.230 151 24:00:00 88 M 8.0 ESTONIE - M 6:57
118 45 MATENE VARJU Edit 191.151 151 24:00:00 30 F 8.0 HONGRIE - F 6:54
119 236 HARTIKAINEN Reima 190.195 150 24:00:00 89 M 7.9 SUEDE - M 5:55
120 50 OLIVERI Virginia 190.162 150 24:00:00 31 F 7.9 ITALIE - F 6:24
121 62 KOVAL Irina 189.844 150 24:00:00 32 F 7.9 RUSSIE - F 6:26
122 128 HOBLER Ian 188.691 149 24:00:00 90 M 7.9 CANADA - M 6:45
123 72 BYSTRÖM Aurore 188.511 149 24:00:00 33 F 7.9 SUEDE - F 6:43
124 63 PALCZEVA Rimma 188.397 149 24:00:00 34 F 7.9 RUSSIE - F 7:53
125 177 MAGUIRE Thomas 188.270 149 24:00:00 91 M 9.0 IRLANDE - M 5:54
126 6 MOSHAMMER Pauline 187.527 148 24:00:00 35 F 7.9 AUTRICHE - F 7:18
127 21 PILGAARD Mette 186.701 147 24:00:00 36 F 7.8 DANEMARK - F 6:49
128 9 MCGRATH Theresa 186.361 147 24:00:00 37 F 7.8 CANADA - F 6:44
129 106 SCHWEBEL Ron 186.110 147 24:00:00 92 M 7.8 AUSTRALIE - M 7:09
130 103 PEARSON John 186.011 147 24:00:00 93 M 7.8 AUSTRALIE - M 6:30
131 43 HORVATH Monika 184.589 146 24:00:00 38 F 7.7 HONGRIE - F 7:13
132 232 ALAÑON VAZQUEZ Andrés 183.997 145 24:00:00 94 M 7.7 ESPAGNE - M 6:31
133 140 STEENBERG Thomas 183.383 145 24:00:00 95 M 7.7 DANEMARK - M 6:32
134 44 LUBICS Szilvia 183.336 145 24:00:00 39 F 7.6 HONGRIE - F 6:15
135 241 BYRÉN Hans 183.315 145 24:00:00 96 M 7.6 SUEDE - M 6:45
136 154 HEUBI Bruno 183.254 145 24:00:00 97 M 9.6 FRANCE - M 6:36
137 109 EGGENREICH Gerhard 183.254 145 24:00:00 98 M 9.0 AUTRICHE - M 6:29
138 199 SILKIN Piotr 182.826 144 24:00:00 99 M 7.7 LITUANIE - M 7:04
139 28 TOIVONEN Mari 182.556 144 24:00:00 40 F 7.6 FINLANDE - F 7:40
140 42 GURDON Eva 182.082 144 24:00:00 41 F 7.6 HONGRIE - F 6:43
141 176 SZITO Ervin 181.120 143 24:00:00 100 M 7.6 HONGRIE - M 6:14
142 53 KANEHIRA Yasuko 178.251 141 24:00:00 42 F 7.4 JAPON - F 7:15
143 17 NEMECKOVÁ Martina 177.502 140 24:00:00 43 F 7.4 REPUBLIQUE TCHEQUE - F 6:13
144 202 RAMOSKA Povilas 176.147 139 24:00:00 101 M 7.4 LITUANIE - M 7:10
145 230 ARIZA CARIÑENA Alfonso 175.423 138 24:00:00 102 M 7.4 ESPAGNE - M 6:32
146 252 GEESLER John 174.938 138 24:00:00 103 M 7.3 ETATS-UNIS - M 6:01
147 73 KARLSSON Elisabeth 174.754 138 24:00:00 44 F 7.3 SUEDE - F 7:45
148 212 JAGIELA Adam 174.485 138 24:00:00 104 M 7.3 POLOGNE - M 5:24
149 32 BEC Brigitte 174.477 138 24:00:00 45 F 9.5 FRANCE - F 6:19
150 124 CHENERY Paul 174.477 138 24:00:00 105 M 7.9 CANADA - M 6:20
151 197 RODIONOVS Viktors 174.321 137 24:00:00 106 M 7.3 LETTONIE - M 6:24
152 131 DOSTÁLEK Petr 174.264 137 24:00:00 107 M 7.3 REPUBLIQUE TCHEQUE - M 7:06
153 133 ADAMEC Milan 173.936 137 24:00:00 108 M 7.3 REPUBLIQUE TCHEQUE - M 5:57
154 40 WALKER Pauline 173.525 137 24:00:00 46 F 7.2 GRANDE-BRETAGNE - F 6:54
155 71 FONN-HARTIKAINEN Torill 173.388 137 24:00:00 47 F 7.2 SUEDE - F 7:01
156 70 ANDERSSON Emelie 173.190 136 24:00:00 48 F 7.3 SUEDE - F 7:07
157 14 BEZEK Martina 171.539 135 24:00:00 49 F 7.2 CROATIE - F 6:28
158 114 LAPUTS Anatoli 169.983 134 24:00:00 109 M 7.1 BIELORUSSIE - M 6:12
159 22 ANDERSEN Kitt 167.894 132 24:00:00 50 F 7.0 DANEMARK - F 6:35
160 170 PANOS Georgios 167.250 132 24:00:00 110 M 7.0 GRECE - M 6:18
161 5 STRASSER Regina 166.954 132 24:00:00 51 F 8.7 AUTRICHE - F 7:19
162 23 VENNIKAS Heleen 166.555 131 24:00:00 52 F 7.0 ESTONIE - F 7:52
163 24 VENNIKAS Pille 166.555 131 24:00:00 53 F 7.0 ESTONIE - F 7:52
164 127 BIONDIC George 166.367 131 24:00:00 111 M 6.9 CANADA - M 7:58
165 184 MONTAGNER Stefano 165.778 131 24:00:00 112 M 6.9 ITALIE - M 5:48
166 51 MOLING Monika 165.677 130 24:00:00 54 F 7.0 ITALIE - F 7:44
167 247 KHRYSTENOK Valerii 165.544 130 24:00:00 113 M 7.0 UKRAINE - M 7:14
168 66 CLIMENT SOLANS Estefanía 164.604 130 24:00:00 55 F 6.9 ESPAGNE - F 6:49
169 129 SMITH Charles 163.215 129 24:00:00 114 M 6.9 CANADA - M 6:46
170 142 CHISTENSEN Jan 163.123 128 24:00:00 115 M 7.2 DANEMARK - M 7:00
171 20 PODMELOVÁ Vilma 162.667 128 24:00:00 56 F 6.8 REPUBLIQUE TCHEQUE - F 6:49
172 18 PROCHÁZKOVÁ Pavlína 161.178 127 24:00:00 57 F 6.7 REPUBLIQUE TCHEQUE - F 7:05
173 16 ORLIC Antonija 161.013 127 24:00:00 58 F 6.7 CROATIE - F 6:43
174 162 HÖSL Patrick 160.685 127 24:00:00 116 M 9.8 GERMANIE - M 7:00
175 121 DHOOGHE Chris 158.177 125 24:00:00 117 M 8.7 BELGIQUE - M 6:55
176 178 KEITH Eoin 156.924 124 24:00:00 118 M 8.4 IRLANDE - M 6:50
177 141 ANDERSEN Jan 155.799 123 24:00:00 119 M 6.5 DANEMARK - M 7:36
178 215 SIEJA Marcin 155.670 123 24:00:00 120 M 9.2 POLOGNE - M 6:19
179 29 EHO Tarja 155.670 123 24:00:00 59 F 6.5 FINLANDE - F 8:42
180 54 NAGASE Yoko 155.555 122 24:00:00 60 F 6.5 JAPON - F 6:52
181 130 BERNIER Sylvain 153.701 121 24:00:00 121 M 6.4 CANADA - M 6:38
182 19 HURKOVÁ Dagmar 151.458 119 24:00:00 61 F 6.4 REPUBLIQUE TCHEQUE - F 7:37
183 37 HILDEBRAND Carmen 151.002 119 24:00:00 62 F 6.3 GERMANIE - F 6:52
184 231 SAEZ CAZORLA Federico 148.416 117 24:00:00 122 M 6.2 ESPAGNE - M 6:57
185 226 LEE Dong Mun 148.147 117 24:00:00 123 M 11.2 COREE DU SUD - M 5:20
186 175 SZABO Sandor 147.084 116 24:00:00 124 M 6.1 HONGRIE - M 7:00
187 253 ROSE Dan 146.893 116 24:00:00 125 M 9.5 ETATS-UNIS - M 6:08
188 237 ELMGART Otto 146.893 116 24:00:00 126 M 9.2 SUEDE - M 6:46
189 174 LAJKO Csaba 146.013 115 24:00:00 127 M 6.1 HONGRIE - M 6:11
190 7 ANTONIUK Sigrid 144.897 114 24:00:00 63 F 6.1 AUTRICHE - F 5:53
191 246 SIERYI Ivan 143.131 113 24:00:00 128 M 8.7 UKRAINE - M 6:06
192 64 GONZÁLEZ GARCÍA Gristina 143.131 113 24:00:00 64 F 8.5 ESPAGNE - F 6:36
193 112 HUEMER Klemens 138.116 109 24:00:00 129 M 10.8 AUTRICHE - M 6:36
194 136 HOTAR Pavel 137.636 108 24:00:00 130 M 5.8 REPUBLIQUE TCHEQUE - M 7:10
195 235 JOSE Vilches Rodríguez 135.612 107 24:00:00 131 M 5.7 ESPAGNE - M 7:05
196 119 LEYSEN Pat 135.608 107 24:00:00 132 M 9.3 BELGIQUE - M 6:08
197 61 REUTOVICH Irina 134.291 105 24:00:00 65 F 9.0 RUSSIE - F 6:53
198 57 FJODOROVA Inara 134.191 105 24:00:00 66 F 5.6 LETTONIE - F 6:47
199 200 BARANCOVAS Antanas 132.992 104 24:00:00 133 M 5.6 LITUANIE - M 6:52
200 56 BISTROVA Inita 131.666 103 24:00:00 67 F 5.5 LETTONIE - F 7:10
201 65 MUÑOZ Rosario 131.545 103 24:00:00 68 F 5.5 ESPAGNE - F 7:15
202 245 BOGDANOV Mikhaylo 130.593 103 24:00:00 134 M 8.4 UKRAINE - M 6:45
203 77 PERRY Jill 129.339 102 24:00:00 69 F 10.1 ETATS-UNIS - F 6:03
204 214 MACHERZYNSKI Czeslaw 129.339 102 24:00:00 135 M 8.1 POLOGNE - M 6:10
205 75 THOMI Muriel 129.339 102 24:00:00 70 F 6.4 SUISSE - F 7:46
206 144 VELLERIND Rain 127.686 100 24:00:00 136 M 5.3 ESTONIE - M 6:49
207 67 GARCIA PORTILLO Amelia 124.481 98 24:00:00 71 F 5.2 ESPAGNE - F 7:00
208 68 JIMENEZ MARTIN Carmen Yolanda 124.481 98 24:00:00 72 F 5.2 ESPAGNE - F 6:19
209 107 PFANDLBAUER Andreas 124.324 98 24:00:00 137 M 10.1 AUTRICHE - M 6:11
210 137 BRØLLING Per 124.254 97 24:00:00 138 M 7.8 DANEMARK - M 7:24
211 74 SILVERSJÖ Sandra 122.856 96 24:00:00 73 F 5.1 SUEDE - F 7:23
212 12 JACOB Manon 119.308 94 24:00:00 74 F 6.7 CANADA - F 7:58
213 11 STEIL Sandi 119.308 94 24:00:00 75 F 6.6 CANADA - F 7:08
214 234 GUTIERREZ FERNANDEZ Juan José 117.749 92 24:00:00 139 M 4.9 ESPAGNE - M 8:00
215 221 KAZANCHEV Andrei 115.483 90 24:00:00 140 M 9.8 RUSSIE - M 6:00
216 117 KRUHLIKAU Valery 114.583 90 24:00:00 141 M 4.8 BIELORUSSIE - M 8:03
217 198 USTINOVS Valerijs 111.122 87 24:00:00 142 M 4.6 LETTONIE - M 6:27
218 115 KANARSKI Valery 108.024 85 24:00:00 143 M 9.9 BIELORUSSIE - M 6:10
219 113 BUDNIK Vadzim 108.024 85 24:00:00 144 M 9.9 BIELORUSSIE - M 5:57
220 218 ZHALYBIN Denis 104.262 82 24:00:00 145 M 6.3 ETATS-UNIS - F 5:33
221 186 BAGGI Marco 103.008 81 24:00:00 146 M 10.1 ITALIE - M 6:35
222 233 MELENDEZ PEREZ Alberto 101.755 80 24:00:00 147 M 9.0 ESPAGNE - M 6:45
223 116 SHYNKAROU Ivan 101.755 80 24:00:00 148 M 8.4 BIELORUSSIE - M 6:37
224 255 DURMIER Jean Pierre 100.501 79 24:00:00 149 M 7.5 7:21
225 34 HERRY Karine 97.993 77 24:00:00 76 F 9.7 FRANCE - F 6:39
226 69 BOTELLA GREGORI Carmen 77.887 60 24:00:00 77 F 3.3 ESPAGNE - F 8:16
227 196 DUDELS Andris 65.393 51 24:00:00 150 M 8.7 LETTONIE - M 6:09
228 213 PISMENKO Wojciech 60.378 47 24:00:00 151 M 9.7 POLOGNE - M 6:44
229 58 NEFJODOVA Ludmila 60.378 47 24:00:00 78 F 4.5 LETTONIE - F 7:02


Liste des concurrents Classements


Matsport Timing © - Solutions chronométrage, affichages, prestations de services.